J 133

LA VALEUR ET LA PUISSANCE  DE LA PRIERE

Luc  11 : 1-13 ; Matthieu 6 : 9-13.

LEÇON   133   –   Cours  des  Jeunes

VERSET DE MEMOIRE : « Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation » (Matthieu 26 :41).

 

Le Désir des Disciples

Les disciples de Jésus avaient tout laissé pour Le suivre, et avaient parcouru la campagne pendant quelques temps, faisant des miracles en Son nom. Ils se réjouissaient de la grande œuvre qu’ils accomplissaient pendant leur ministère. A ce moment-là, un des disciples dit à Jésus : « Seigneur, enseigne-nous à prier ».

C’est la prière que nous devons tous faire. Peut-être nous avons servi Dieu pendant plusieurs années, et L’avons souvent vu répondre merveilleusement à nos prières. Cela ne veut pas dire que nous avons appris tout ce que Dieu veut que nous connaissions. Plus nous recevons la réponse à nos prières, plus nous apprenons à connaître la puissance qu’il y a dans la prière, et plus nous avons envie de nous prosterner devant Jésus et crier : « Seigneur bien-aimé, enseigne-nous à prier ! »

Jésus était le fils de Dieu ; Il dit aux disciples : « Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10 : 30). Cependant Jésus sentait le besoin de la prière, et priait souvent des nuits entières. S’Il avait besoin de prier, à combien plus forte raison devons-nous le faire !

Notre Père

          Jésus dit à Ses disciples de s’adresser à Dieu comme à « Notre Père ». Quand Dieu nous pardonne nos péchés, nous sommes nés dans Sa famille. « Je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant » (2 Corinthiens 6 : 17, 18).

Quelle compassion un vrai père a pour son enfant ! Il est heureux lorsqu’un fils est né dans sa maison, et il fait beaucoup de sacrifices, pour donner à cet enfant tout ce qui est avantageux dans la vie. Naturellement le petit enfant devra être puni quand il agit mal, mais le père le fait pour que l’enfant puisse vivre avec d’autres hommes et être utile dans le monde.

Dieu aime Ses enfants même plus que nos pères terrestres ne nous aiment. Ne sommes-nous pas heureux que Dieu veuille que nous soyons Ses enfants, et même nous laisse L’appeler Père quand nous prions ?

Quand nous prions nous parlons avec Dieu. Il veut que nous Lui disions toutes nos joies et toutes nos peines. Quand quelque chose de très merveilleux arrive à un enfant, il en parlera avec agitation à ses parents. Le dis-tu aussi à Jésus ? Le remercies-tu pour les bénédictions que tu reçois ? Il veut t’entendre prier – non seulement quand tu Le supplies de te donner quelque chose, mais quand il n’y a que des louanges dans ton cœur. Jésus dit : « Fais-moi voir ta figure, fais-moi entendre ta voix ; car ta voix est douce, et ta figure est agréable » (Cantique des cantiques 2 :14).

Des Amis

Peut-être quand un enfant prend un peu plus de l’âge, il éprouve une certaine réserve envers ses parents et voudrait plutôt se confier à son meilleur ami. Jésus désire aussi cette place. « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande » (Jean 15 :14). Traites-tu Jésus comme un ami ? Aimes-tu parler avec Jésus au tant que tu aimes visiter tes amis d’école ?

Quand tu te réveilles le matin, te souviens-tu que Jésus est ton meilleur Ami ; et converses-tu avec Lui premièrement avant que tes pensées ne soient encombrées par les soucis terrestres ?

Le Grand Frère

A un autre moment, Jésus a dit qu’il est notre Frère (Matthieu 12 :50). Si nous ne Lui adressons  pas nos prières, c’est comme si nous ne parlons pas à notre frère. N’est-il pas désagréable de voir dans la maison quelqu’un qui ne parle pas ? Jésus est toujours près, Il entend et Il voit ce que nous faisons ; et pense à comment Il doit se sentir si nous négligeons de Lui parler en prière !

Parfois, des gens ne veulent pas déranger le Seigneur avec de « petites choses ». Jésus ne considère pas cela comme un dérangement. Il remarque les petites choses et S’intéresse à elles. Nous ne faisons pas attention aux petits oiseaux, mais Jésus le fait. Aucun d’entre eux ne tombe à terre sans qu’Il ne le sache.

 

Sans Cesse        

Jésus veut que nous priions sans cesse. Cela ne veut pas dire que nous devrons être à genoux tout le temps, mais que nous devons considérer Jésus dans tout ce que nous faisons. Nous faisons nos prières matinales avant de quitter la maison, et quand nous sortons, nous murmurons une prière que Dieu nous protège à travers la journée, pour que nous puissions traverser sans danger la rue, et qu’aucun accident ne nous arrive d’une autre manière. Si des épreuves nous arrivent, nous disons à Jésus : « Seigneur, Tu sais ceci plus que moi. Ne veux-tu pas m’aider ? ». Il le fait, s’Il sait que nous essayons de Lui plaire.

Il y a autour de nous plusieurs choses pour lesquelles nous devons le remercier. Peut-être nous voyons quelques nuages houleux, ou un magnifique coucher du soleil, ou de vertes collines onduleuses, ou l’éclat du soleil sur une montagne couronnée de neige. Nous sommes ravis de la beauté de la nature et nous remercions Dieu d’avoir rendu le monde si beau pour nous afin que nous y vivions. Mais nous pouvons aussi voir quelqu’un souffrir d’une maladie, ou un enfant blessé au cours d’un jeu, ou quelqu’un qui n’a pas une bonne maison à habiter. Nous nous sentons mal, et notre cœur prie Dieu de les aider.

La Prière Secrète

            Afin de prier avec instance, de savoir que Jésus est tout près pour entendre nos prières chuchotées en n’importe quel moment, nous devons aussi beaucoup prier à genou. Jésus veut que nous prenions du temps pour nous sanctifier, pour prier en secret au bord de notre lit, ou dans l’église  à l’autel. Alors si nous prions  beaucoup, et Lui consacrons notre cœur et notre vie, nous sentirons qu’Il est tout près de nous  tout le temps. Mais si nous sommes insoucieux et négligents, et prions juste pour quelques minutes de temps à autre, nous oublierons le Seigneur quand nous travaillons ou nous nous amusons. Il ne paraîtra plus comme notre cher Ami et Frère avec qui nous pouvons parler tout le temps.

Lorsque nous jouissons de cette étroite communion avec Jésus, il ne nous sera pas difficile de résister aux tentations de faire le mal qui nous surviennent. Mais si nous oublions Jésus un instant nous pourrons être tentés à pécher avant que nous ne nous en rendions compte à peine. La prière est notre bouclier contre le péché. Même quand de dures épreuves arrivent, nous pouvons seulement prier Jésus de nous couvrir de nouveau avec Son Sang, et Il nous donnera la puissance pour résister à tout mal.

Dans le Jardin

Un peu de temps avant que Jésus ne fût crucifié, Il alla dans le jardin de Gesthémané pour prier. Il prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean, dans l’espoir qu’ils L’aideraient à prier. Au contraire, ils s’endormirent. Jésus parut déçu quand Il dit : « Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi ! ». Il les avertit en leur disant qu’ils devraient veiller et prier afin qu’ils ne tombent pas dans la tentation. S’ils ne pouvaient pas prier pour Lui, ils auraient dû au moins prier pour eux-mêmes. Mais ils s’en allèrent dormir encore ; et quand les soldats et les traitres de Christ arrivèrent, les disciples n’eurent pas la force de se tenir debout pour Jésus, et ils prirent la fuite.

Des Prières Avec Larmes

Jésus dit qu’il entendra les prières venues d’un cœur brisé et contrit. Jésus voit nos larmes quand nous prions, et Il en prend note. Israël avait une fois un roi appelé Ezéchias, qui était très malade. Le prophète Esaïe fut envoyé pour lui dire de mettre de l’ordre dans ses affaires et de se préparer à mourir. Ezéchias tourna sa face contre le mur, puis il pleura et pria pour avoir une fois encore une bonne santé. Dieu envoya de nouveau Esaïe dire à Ezéchias : « J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années » (Esaïe 38 : 5). Dieu avait vu les larmes. Quand nous prions avec humilité, et consacrons notre cœur au Seigneur, nos larmes couleront avec nos prières.

Les larmes d’Ezéchias ne venaient pas d’un cœur chagriné comme s’il était un pécheur en difficulté. Il rappela à Dieu qu’il avait marché devant le Seigneur avec un cœur parfait, et qu’il avait fait ce qui était juste devant Lui. Aucune larme ne nous aidera à avoir la réponse du Seigneur à notre requête, si nous essayons de couvrir nos péchés.

La Prière pour les Egarés

Dieu veut que nous priions pour ceux qui se sont égarés ainsi ils seront sauvés et échapperont à la punition. Il veut que nous pleurions et priions. « Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes » (Psaume 126 : 6). Quand nous prions avec ardeur pour les égarés, et désirons avec ardeur que leur âme soit sauvée, Jésus répondra à nos prières et nous serons heureux d’apporter de précieuses « gerbes » devant le Seigneur. L’Esprit de Dieu nous aidera à prier quand nous ne savons pas ce que nous allons dire. « De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables » (Romains 8 :26).

Lorsque nous-mêmes  sommes sauvés, sanctifiés et baptisés du Saint-Esprit, et vivons tout près du Seigneur, nous voulons Le voir revenir établir Son règne de mille ans de paix sur la terre. Quand le Royaume de Dieu sera établi dans ce monde, alors Sa volonté sera faite. Entre-temps, le chrétien qui a le Royaume dans son cœur prie : « Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ». Cependant, cette prière ne nous fera aucun bien si nous tenons à suivre notre propre voie.

Le Pain Quotidien

Jésus enseigne à Ses disciples à prier : « Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ». Jésus dit que notre Père qui est dans le Ciel sait que nous avons besoin de ces choses, et pourvoira ; mais Il veut toujours que Ses enfants demandent. Quand nous demandons, et qu’Il nous le donne, notre foi grandit. Plus nous avons la foi qu’Il répondra à notre prière, plus nous prierons.

 

La Prière Qui Prévaut

          Qu’est-ce, si notre prière n’est  pas aussitôt exaucée ? Cela devait-il affaiblir notre foi ? Jésus donna un exemple pour nous montrer ce que nous devons faire si nous n’avons pas eu de réponse à notre première prière. Il parla d’un homme dont l’ami arriva brusquement dans la nuit, et il n’y avait pas chez lui de pain à lui donner à manger. Il demanda du pain à emprunter à un voisin, mais ce dernier refusa parce qu’il était déjà au lit. Mais quand l’homme continuait à demander, le voisin lui donna enfin le pain afin qu’il rentrât tranquillement chez lui.

Ce voisin était fâché, et ne voulait pas être dérangé, mais il répondit à la demande de l’homme qui voulait du pain. Jésus n’est pas fâché, et Il veut donner de bonnes choses à Ses enfants. Ne voudrait-Il pas nous répondre plus que le voisin, même s’Il nous faisait attendre un peu de temps ? « Il faut toujours prier, et ne point se relâcher » (Luc 18 : 1).

La Puissance par la Prière

          La puissance de servir Dieu comme Il nous le demande, vient par la prière. Le travail que nous faisons pour le Seigneur ne portera pas de fruit si nous ne prions pas avec ardeur l’Esprit de Dieu de le bénir pour la gloire du Seigneur. Jésus dit : « C’est l’Esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6 :63). Et Il disait à Ses disciples que s’Il s’en allait, Il enverrait le consolateur, et ils recevraient une puissance après que le Saint-Esprit viendrait sur eux, « et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes 1 : 8).

C’est l’Esprit de Dieu qui convainc l’homme et la femme du péché ; et le plan de Dieu est pour que Ses enfants aient cet esprit en eux à tel point que le pécheur le sente et se détourne de ses mauvaises voies pour Christ.

Beaucoup de pécheurs vont sans cesse dans l’éternité sans Dieu. Faisons-nous notre part de travail pour les aider ? Avons-nous l’Esprit de Dieu dans notre cœur afin qu’en notre présence, ils sentent la condamnation ? Les mots qui sortent de notre bouche sont-ils envoyés par l’Esprit dans le cœur des incrédules ? Vois-tu pourquoi nous devons crier : « Seigneur bien-aimé, enseigne-nous à prier ! »

QUESTIONS

  1. Que demandèrent les disciples à Jésus dans cette leçon ?
  2. Quelle relation avons-nous avec le Seigneur ?
  3. Pour quoi devons-nous prier ?
  4. Pendant combien de temps devons-nous prier ?
  5. Que devons-nous faire si nous ne recevons pas de réponse la première fois que nous prions ?
  6. Quelle puissance Jésus nous donne-t-Il par la prière ?
  7. Mémorise la prière du Seigneur (Matthieu 6 : 9-13).