LEÇON JEUNES N°86

LEÇON JEUNES N°86

Un Grand Changement

Romains 8 :5-9 ; Philippiens 2:3 ; 4:4-9

VERSET DE MÉMOIRE: A celui qui est ferme
dans ses sentiments Tu
assures la paix, la paix,
Parce qu’il se confie en
toi.

Esaïe 26:3

Les vacances de Terrence se sont terminées par la paix du coeur.

 

Les vacances de Terrence se sont terminées par la paix du coeur.
Terrence pencha la tête en arrière, ferma les yeux et essaya de se détendre.
L’avion n’avait été dans les airs que depuis quelques minutes ; mais les amis et la
famille, à qui il venait de dire au revoir, lui manquaient déjà. Les vacances avaient été
merveilleuses ; mais maintenant, il rentrait chez lui.
Tout le monde à la maison s’attendait à ce qu’il soit aussi sauvage et fou qu’il
ne l’avait été, mais ils allaient être surpris. Qu’en serait-il de sa maman et de son
papa ? Ils seraient ravis ! Ces vacances chez ses grands-parents avaient été vraiment
différentes : Terrence avait donné son coeur et sa vie à Jésus.
Au début de ses vacances, il n’avait certainement pas prévu ce changement
dans sa vie. Il était vraiment content d’aller en vacances de printemps. Il allait
s’amuser avec les cousins qu’il n’avait pas vus depuis quelques années. Mais la
retraite de quatre jours de leur église avait été un tournant pour lui ainsi que pour
plusieurs autres jeunes.
Terrence ouvrit les yeux et passa la main sur la couverture de la nouvelle
Bible qu’il tenait sur les genoux. C’était un cadeau de tous ses nouveaux amis qui
avaient prié avec lui lorsqu’il était devenu Chrétien. Il l’ouvrit et commença à
feuilleter les pages. Tant de pages, tant de mots. ‘Par où vais-je commencer ?’, se
demanda Terrence. Il a arrêté de tourner les pages quand il a vu le nom d’Esaïe.
C’était le livre de la Bible que sa grand-mère avait mentionné lorsqu’ils lisaient la
Bible ensemble le matin. Il parcourut quelques versets et s’arrêta lorsqu’il en vint aux
paroles : « A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix parfaite
(Bible anglaise), la paix, Parce qu’il se confie en toi ». Paix parfaite ! wow! Une
telle chose est-elle possible ? ‘Ça doit l’être si c’est écrit dans la Bible’, pensa
Terrence.
Pendant qu’il continuait à lire, Terrence remarqua que l’homme assis à côté
de lui continuait de regarder la Bible. Terrence pensa d’abord que l’homme aimerait
peut-être entendre ce que Jésus avait fait pour lui. Mais ensuite, il a pensé qu’il ferait
mieux de faire attention, car il ne voulait pas que quiconque pense qu’il était un
fanatique religieux.
Attends une minute ! Qu’est-ce que son grand-père lui avait dit juste avant
qu’il ne monte dans l’avion ? « Terrence, Jésus t’a donné quelque chose de très
précieux. Ne laisse pas le diable te l’enlever. Il essaiera de te faire douter de ce que
Jésus t’a donné. Il te dira que tu vas avoir des difficultés en tant que Chrétien et que
les autres ne t’aimeront pas. Mais garde toujours à l’esprit que le diable est un
menteur. Tout ce qu’il veut, c’est de te voir en Enfer. Si tu pries et lis la Parole de Dieu, Jésus sera toujours là pour t’aider ». Sa grand-mère lui avait ensuite tendu un morceau de papier. Sur ce
papier étaient écrites plusieurs références bibliques. Terrence décida de lire quelques versets
maintenant.
Le premier verset était dans l’épître aux Philippiens. Il regarda l’index pour voir où trouver ce
Livre. Quand il l’a trouvé, il a cherché le chapitre 4, versets 8 et 9. Il a lu les versets ; et, encore une fois, il
a trouvé une référence à la paix : le Dieu de paix. Il semblait que cette paix promise était conditionnée ;
ses pensées doivent être tournées vers les choses de Dieu. Le verset huit dit de penser aux choses qui
sont vraies, honorables, justes, pures, aimables, qui méritent l’approbation : des choses qui sont justes.
Pendant qu’il pensait à ces versets, Terrence vit que l’homme assis à côté regardait toujours sa
Bible ouverte. Il a compris que c’était une bonne occasion de donner son témoignage à quelqu’un. Le
diable essayait juste de l’arrêter. Eh bien, grand-père a dit que le diable est un menteur, pensa Terrence,
je vais donc juste dire ce que j’ai entendu d’autres Chrétiens dire : « Retire-toi, Satan ! » Le diable ne va
pas s’emparer de mon esprit, pensa Terrence. Je vais honorer Dieu chaque fois que j’en ai l’occasion.
Il se tourna vers l’homme et dit : « Vous semblez être intéressé par ma nouvelle Bible. Voulezvous
savoir comment je l’ai obtenue ? Eh bien, j’ai rencontré un nouvel Ami merveilleux qui a
transformé mon coeur et ma pensée . . . «