LEÇON JEUNES N°72

LEÇON JEUNES N°72

Un Engagement Total

Juges 14 :6-13 ; Nombres 13:17-33

VERSET DE MÉMOIRE: Voici, nous avons tout
quitté, et nous t’avons
suivi.

Marc 10:28

Faith savait que Dieu lui demandait de Lui faire coniance dans tous les aspects de sa vie.

 

Faith s’assit sur le bord de son lit et tendit la main pour prendre la Bible. Il était déjà
22 heures passées, et elle devait se lever tôt le lendemain ; mais elle ne pouvait pas se
coucher sans passer un peu de temps à lire sa Bible et à prier. Elle aimait les temps
spéciaux où elle parlait à Dieu avant d’aller dormir la nuit. D’une manière ou d’une
autre, cela lui donnait un sentiment si paisible et la certitude que Dieu sera à ses côtés
toute la nuit.
Mais pour une raison quelconque, ce sentiment de paix n’est pas venu ce soir. Au lieu
de cela, Faith se sentait troublée, un peu lourde à l’intérieur. Elle essaya d’ignorer
cela. Je suis juste fatiguée, pensa-t-elle. J’ai eu une journée surchargée aujourd’hui,
avec des tests dans deux classes et une leçon juste après l’école. Mais le sentiment n’a
pas disparu.
Sa Bible s’ouvrit à Josué 14. Elle y avait son marqueur parce que c’était le texte de la
leçon de dimanche suivant. Ses yeux tombèrent sur Josué 14:8 : « . . . mais moi je suivis
pleinement la voie de l’Eternel, mon Dieu ». C’était comme si les mots lui sautaient aux
yeux. « Je suivis pleinement. . .  »
Elle savait ce qui la troublait. Il ne servait à rien d’essayer de prétendre qu’elle ne
l’ignorait. Je sens que Dieu me demande de vraiment Lui donner toute ma vie, se ditelle
enfin. Je sais que cela me pèse sur le coeur depuis plusieurs semaines, depuis que
Frère Gary a prêché sur l’entière consécration.
Jusqu’à cette nuit-là, elle n’avait fait que progresser, heureuse dans sa vie chrétienne
et sûre que tout était comme cela devrait être entre elle et Dieu. On lui avait demandé
de chanter dans la chorale des jeunes, et c’était intéressant. Elle étudiait toujours sa
leçon d’école du dimanche et participait aux discussions dans sa classe d’école du
dimanche. Elle aidait même une fois ou plus par mois à la crèche de l’église.
Mais, après le sermon de Frère Gary, elle s’est rendu compte que Dieu voulait quelque
chose de plus d’elle. Ce qu’elle faisait était bien ; mais Il voulait d’elle un engagement
de tout coeur : un objectif dans son coeur qu’elle laisserait Dieu prendre toutes les
décisions importantes pour elle, qu’Il serait Son guide et qu’elle irait partout où Il la
conduirait.

Puis-je vraiment laisser Dieu prendre toutes les décisions pour moi ?’, se demanda-t-elle. Pas seulement les cours
qu’elle a suivi l’année d’après son entrée au lycée, mais même les amis qu’elle a choisis, ce qu’elle a fait de son
temps libre, et les choses de ce genre. Et en regardant à l’avenir : les gars avec qui elle allait sortir, le travail pour
lequel elle allait se faire former, le lieu où elle allait vivre, celui qu’elle allait épouser, . . .
‘Et si Dieu voulait que je fasse quelque chose qui me maintiendrait pauvre toute ma vie’, pensa-t-elle. ‘Ou bien,
peut-être qu’Il me dirait d’aller dans un pays étrange, loin de toute ma famille et mes amis. Et s’il décidait que je
ne devrais pas me marier ?’
Les paroles du verset de la Bible qu’elle venait de lire lui revinrent à l’esprit ; elle revint donc en arrière et lut
toute l’histoire de Caleb. Elle a vu comment le châtiment de Dieu s’était abattu sur toute une génération
d’Israélites, parce qu’ils avaient craint d’entrer dans le pays que Dieu leur avait promis et de le posséder, tous
sauf Caleb et Josué. Puis elle ouvrit de nouveau Josué 14 et lut comment Caleb avait dit à Josué qu’il avait
entièrement suivi le Seigneur et comment Moïse lui avait promis que le pays que son pied avait foulé serait à lui
et à ses descendants pour toujours.
‘Je sais que les bénédictions de Dieu sont réelles, et elles sont certaines pour ceux qui Lui confient leur vie de tout
leur coeur. Puis-je dire oui, ou serai-je comme ces milliers d’Israélites qui ont tourné le dos à Dieu ?’, réfléchit
Faith.
Quand elle s’agenouilla pour prier, les larmes lui coulaient sur les joues. « Je Te donne chaque partie de ma vie
pour que tu l’utilises comme Tu l’entends, Seigneur », dit Faith avec un air sérieux. Et dans son coeur vint une douce
paix et l’assurance qu’elle avait fait la chose convenable.