LEÇON JEUNES N°54

LEÇON JEUNES N°54

Puni Pour Le Crime D’Un Autre

Genèse 45: 1-15; Matthieu 6: 14,15

VERSET DE MÉMOIRE: Soyez bons les uns envers
les autres, compatissants,
vous pardonnant réciproquement,
comme Dieu vous a pardonné en
Christ.

Éphésiens 4:32

Avec l’aide de Dieu, il a pu ressentir le vrai pardon.

 

 

Imagine-toi avec une balle dans la jambe qui est enchaînée, le dos endolori et
saignant à cause de trente coups de fouet, et sachant que tu passeras année après
année dans une cellule froide et sombre. Un châtiment si terrible ; et pourtant, tu
n’es même pas coupable du crime dont on t’accuse!
Serais-tu capable de pardonner à la personne responsable du crime qui t’a fait entrer
dans cet endroit?
Un garçon de seize ans a entendu les mots: « Vingt-cinq ans de travaux forcés ». Il était
arrivé à Tacoma, Washington, juste au moment où un meurtre avait été commis. Il
avait été accusé et condamné, bien que ce fût quelqu’un d’autre qui avait commis le
crime.
Pendant les dix-huit années suivantes, il a été traité comme un criminel. Une fois,
parce qu’il parlait dans le rang, il a été placé dans un donjon à vingt pieds sous terre,
les mains liées à la porte de la prison. Le troisième jour, alors qu’il était suspendu là,
enchaîné par les poignets, il cria désespérément à Dieu. Dieu l’a entendu! Cette nuitlà,
il a été déplacé du donjon pour travailler à l’hôpital de la prison. Il y a travaillé
pendant les trois années suivantes, puis il a été acquitté. Mais à ce moment-là, son
esprit et son corps étaient presque détruits et il n’avait ni maison ni amis.
Quand il a été libéré, il a reçu un billet pour Portland, Oregon. Après quatre jours à
chercher du travail, sans nourriture ni toit où dormir, le désespoir s’est emparé de
lui. Que pouvait-il faire? Dans quelle direction pouvait-il aller? Il ne semblait y avoir
de réponse. Il partit au Pont de Burnside pour se jeter dans le fleuve. Juste au
moment où il grimpait par-dessus la balustrade, le gardien du pont l’a vu, et le
retenant, il lui dit: « Vous ne pouvez pas faire ça! » Pendant que l’ex-détenu traversait
le pont en trébuchant, il leva les yeux et vit le panneau « JESUS, la Lumière du Monde »
au-dessus de la Mission La Foi Apostolique. Quelque chose l’y attira, et il se retrouva
à une réunion d’église. Etant assis tout au long du culte, il éprouva le besoin de
prier! Mais il était trop faible, par manque de nourriture, pour se rendre à
l’autel. Quelqu’un l’a aidé à s’y rendre ; et là, il a crié à Dieu pour le pardon. La paix
inonda son coeur troublé.
Dans les mois qui ont suivi, il se rendait aux réunions de la mission et racontait
souvent ce que Dieu avait fait pour lui. Une nuit, pendant qu’il racontait son histoire,
un homme dans le public s’est levé, a couru dans les escaliers et est sorti du bâtiment.

Plus tard, quelqu’un a dit à l’ex-détenu: « Cet homme sait quelque chose sur vous! » En ayant fait des recherches, il
a retrouvé plus tard l’homme à l’hôpital du comté de San Francisco, en Californie, mourant de tuberculose.
Après avoir fait connaissance, le malade a demandé un soir à l’ex-détenu de lui lire l’histoire de l’Enfant
Prodigue. Il a ensuite posé une question inhabituelle: « Pouvez-vous me pardonner le tort que je vous ai fait? »
Surpris, l’ex-détenu a répondu: « Vous ne m’avez fait aucun tort! »
Les prochains mots qu’il entendit semblèrent presque incroyables. « Si, j’en ai fait. Je suis l’homme qui a commis
le crime pour lequel vous avez été envoyé en prison! »
Les pensées de l’ex-détenu retournèrent à ces longues années passées en prison – les bandes d’acier autour de sa
jambe, les murs humides, les menottes, le travail forcé jour après jour. Sa vie avait été ruinée! Comment pourraitil
vraiment pardonner? Il ne pouvait pas répondre à l’homme.
Ayant laissé le malade, il entra seul dans une petite pièce et ferma la porte à clé. Agenouillé sur le sol en béton, il
pria. Pendant près de trois heures, il a tout oublié en suppliant Dieu de lui donner un véritable esprit de pardon.
Enfin, une Voix dit: « Pardonne-lui à cause de Moi. »
Il est retourné et a pris le mourant dans les bras. « Je vous pardonne », dit-il, « mais vous devez aussi demander
pardon à Dieu ». L’homme a prié et Dieu a eu pitié de lui et l’a sauvé. Trois jours plus tard, il mourut dans les bras
de l’homme qui avait souffert pour son crime.
* * * * * * * * *
Il y a une histoire dans la Bible qui donne un autre exemple de pardon – celle de Joseph, un jeune homme vendu
comme esclave par ses propres frères. Comment aurais-tu réagi à cela? Joseph était en mesure de regarder audelà
du mal qui lui avait été fait et de pardonner à ses frères.
Cependant, sans aucun doute, le plus grand exemple de pardon que nous avons, c’est le moment où Jésus a parlé
de la Croix, disant: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font ». Il nous a montré, à travers Sa mort, le
vrai sens du pardon. Il nous dit dans Matthieu 6:14: « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père
céleste vous pardonnera aussi ».
Un affront, une insulte, une rumeur malveillante, une agression non provoquée. . ., tu seras probablement
confronté l’une de ces choses à un moment de ta vie. Comment vas-tu réagir ? Il ne te sera pas facile de pardonner
à quelqu’un qui a fait quelque chose contre toi. Mais ton propre pardon de la part de Dieu en dépend!