DÉVOTION DU 10 SEPTEMBRE 2021 Lecture Biblique : Genèse 22 :1-19

DÉVOTION DU 10 SEPTEMBRE 2021 Lecture Biblique : Genèse 22 :1-19

septembre 10, 2021

 

Lecture Biblique : Genèse 22 :1-19

« Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. » (Genèse 22:18)

Notre fille de sept ans a pris le billet de vingt dollars que je lui ai remis lorsque nous étions en train de marcher dans le rayon jouets d’un magasin Fred Meyer. Ses yeux brillaient et je savais qu’elle se sentait vraiment importante. Elle n’avait jamais été responsable d’un billet de vingt dollars auparavant, alors elle écouta attentivement pendant que je lui donnais des instructions sur ce qu’elle devait en faire.

Elle devait choisir un petit cadeau d’anniversaire pour un ami et des crayons pour l’école. Elle pouvait utiliser une partie de l’argent restant pour acheter un bonbon pour elle-même, et le reste devait m’être rendu.

Cette partie, je pouvais dire, ne l’excitait guère. Il était clair qu’elle souhaitait pouvoir dépenser tout l’argent restant pour plus d’un bonbon et peut-être même un jouet pour elle-même ! Mais je suis resté résolu et je l’ai encouragée à suivre les instructions données. Je savais que c’était une leçon importante d’obéissance pour ne pas céder à la tentation

Dans le texte d’aujourd’hui, Dieu a donné à Abraham l’opportunité d’être obéissant dans une situation bien plus pénible que de dépenser un billet de vingt dollars. Dieu lui a demandé de sacrifier Isaac, son fils, qui est né miraculeusement lorsque sa femme, Sara, avait dépassé de décennies l’âge de procréer.

Dieu n’a pas envoyé ce test pour faire trébucher Abraham et le faire tomber. C’était plutôt une épreuve de sa loyauté spirituelle, conçue pour confirmer sa volonté d’obéir. Et Abraham réussit le test, démontrant rapidement son intention d’aller jusqu’au bout de l’épreuve.

Par son obéissance, Abraham a prouvé qu’il faisait entièrement confiance à Dieu. Cela a plu à Dieu et L’a amené à réaffirmer la promesse qu’Il avait faite à Abraham plus tôt dans sa vie.

Souvent, nous sommes aussi confrontés à des situations qui nous permettent de prouver si nous serons obéissants.

Nous savons que Dieu veut que nous Lui obéissions, mais parfois nos propres désirs ou raisonnements peuvent nous entraîner dans une direction différente.

C’est là que nous sommes testés. Allons-nous suivre ce que Dieu veut pour nous, où allons-nous suivre notre propre chemin ?

Dieu veut que nous Lui fassions confiance et Le laissions accomplir Sa volonté pour nous. Nous ne pouvons le faire que si nous nous entraînons à nous soumettre à Lui chaque jour.

L’ennemi de nos âmes voudrait minimiser l’importance de l’obéissance à Dieu, particulièrement l’obéissance spontanée. Cependant, Dieu aime et récompense celui qui est déterminé à Le suivre à tout prix.

Ferez-vous les choses à la manière de Dieu aujourd’hui ?

 

 

 

CONTEXTE

 

 

Ce texte raconte une épreuve extrême pour Abraham et Isaac. Dieu a ordonné à Abraham de sacrifier son fils de la promesse.

Le mot « épreuve» au verset 1, est une traduction du mot hébreu « nissah», qui signifie « tester, prouver, ou être éprouver». Cela ne veut pas dire inciter à faire le mal.

C’est la première mention dans les Écritures du mont Morija. Cette montagne n’est pas un pic unique, mais plutôt une crête allongée située dans la région qui deviendrait un jour Jérusalem, à environ 42 milles (soit 68 km) de Beersheba où vivait Abraham.

Le mont Morija est l’emplacement de l’aire de battage d’Ornan le Jébusien que David avait acheté, et c’est là que plus tard Salomon construisit le Temple (2 Chroniques 3:1). Aujourd’hui, réside un lieu saint islamique au Dôme du Rocher.

Les savants sont unanimes à reconnaître à quel point cette situation a été éprouvante pour Abraham. Hébreux 11:19 donne l’idée qu’il croyait que Dieu pouvait ressusciter Isaac d’entre les morts, mais la foi n’aurait pas enlevé la douleur. Ajouté au coût émotionnel, il y aurait également eu une lutte morale et conceptuelle.

Sacrifier son fils aurait été un piètre témoignage pour la communauté païenne environnante, cela contredirait les promesses de Dieu, et cela aurait été un coup terrible pour Sara, qui avait attendu si longtemps ce fils.

Isaac a également fait preuve de foi. Bien que son âge à cette époque soit inconnu, de nombreux chercheurs pensent qu’il avait entre vingt-cinq et trente-six ans. Puisqu’il était capable de porter le bois pour le sacrifice (verset 6), il aurait probablement pu maîtriser son père qui avait cent ans de plus que lui.

Quand Isaac a posé des questions sur l’agneau pour le sacrifice, la réponse d’Abraham au verset 8 montrait la foi, mais elle était aussi prophétique. « Mon fils, Dieu se pourvoira Lui-même de l’agneau » illustrait Jésus, le Fils unique de Dieu, qui serait sacrifié pour les péchés du monde.

Lorsque le couteau fut brandi au-dessus d’Isaac, et qu’il était clair qu’Abraham était déterminé à obéir complètement à Dieu, l’ange parla.

Grâce à la provision infaillible de Dieu, un bélier a été pris dans un buisson à proximité, et il a été sacrifié à la place d’Isaac. Une réaffirmation de la promesse de bénédiction de Dieu a été donnée, et Abraham et Isaac sont rentrés ensemble.

 

 

 

REGARDER DE PLUS PRÈS

 

 

1- Quelles instructions Abraham donna-t-il à ses serviteurs alors qu’ils approchaient du mont Morija ?

2- Que révèle la volonté d’Abraham de sacrifier son fils au sujet de son engagement envers Dieu ?

3- Quels sont certains des avantages d’obéir à Dieu même lorsque c’est difficile ?

 

 

 

CONCLUSION

 

 

L’obéissance d’Abraham a été spontanée et parfaite, et elle a été récompensée par la bénédiction de Dieu. Allons-nous passer chaque épreuve qui se présente à nous et choisir d’obéir à Dieu ?

Si nous le faisons, nos bénédictions seront également beaucoup trop nombreuses pour être comptées.