DÉVOTION 2021 DU 12 JUIN DIEU A-T-IL OUBLIÉ ?

DÉVOTION 2021 DU 12 JUIN DIEU A-T-IL OUBLIÉ ?

juin 12, 2021

DIEU A-T-IL OUBLIÉ ?
« Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » (Philippiens 4 : 6)

Il y a quelque temps, j’ai traversé une épreuve qui me pesa beaucoup sur le cœur.
 
J’ai à plusieurs reprises prié à propos de cette situation, mais après chacune de ces prières, plutôt que de laisser le problème entre les mains de Dieu, je continuais à le considérer comme un « fardeau de taille ».
 
C’était comme si j’avais porté ce fardeau, aussi longtemps que je m’y étais attachée ; cela faisait partie de moi.
 
Au travail, je réfléchissais aux divers détails, bien que je les eusse déjà examinés et qu’il n’y avait donc rien de nouveau à considérer.
 
À la maison, je relisais mes notes au ralenti de sorte que lorsque mon mari me parlait, je n’écoutais pas vraiment ce qu’il me disait.
 
À l’heure du coucher, je les glissais sous mon oreiller d’où elles entraient même dans mes rêves. Et je me demandais pourquoi Dieu n’avait rien fait à ce sujet.
 
Au fil du temps, le « dossier » semblait devenir plus épais, comme si quelque chose y avait été ajouté, et il me semblait de plus en plus lourd au point où je ne puisse plus le porter.
 
J’ai alors crié à Dieu : « Oh, pourquoi ne résoudrais-Tu pas ce problème ou ne m’enlèverais-Tu pas ce fardeau » ? Et Il m’ouvrit les yeux, et je vis :
 
Tout comme les enfants apportent, en pleurant, leurs jouets cassés pour que nous les réparions, j’ai apporté mes rêves brisés à Dieu, parce qu’Il est mon ami. Mais alors, au lieu de Le laisser en paix, pour qu’Il s’en charge tout seul,
Je restais là essayant de l’aider avec mes propres moyens. Finalement, j’avais repris mon fardeau en criant : « Comment peux-Tu être si lent ? »
« Mon enfant, » dit-Il, « que pouvais-je faire ? Tu n’as jamais lâché prise »
-Auteur inconnu
 
 
Ainsi, j’ai réalisé que pour recevoir l’aide de Dieu, je devais Lui confier mon fardeau et lâcher prise.
 
Je ne devais pas continuer à m’y agripper constamment ni essayer de trouver la solution par moi-même; j’avais besoin de simplement faire confiance à Dieu pour y arriver.
 
Ce jour-là, j’ai lâché prise et j’ai trouvé un soulagement en sachant que Dieu prendrait soin de moi.
 
Si nous avons un fardeau qui ne semble pas vouloir nous laisser quelle que soit la manière dont nous prions, nous devons peut-être simplement lâcher prise.
 
Dieu veut œuvrer pour notre bien, nous devrions Le laisser faire !