LEÇON  J260

LEÇON  J260

LES VISITES DES ANGES PRECEDANT LA NAISSANCE DE JESUS

Luc 1:1-38; Matthieu 1:18-25

VERSET DE MEMOIRE: « Et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous »

(Matthieu 1:23).

Le Soleil de la Justice
Les prophètes de l’Ancien Testament avaient sans cesse annoncé le jour où le Rédempteur, le grand
Messie d’Israël viendrait pour briser la puissance de leurs ennemis. Malachie le dernier des
prophètes, avait écrit sous l’inspiration de Dieu: « Mais pour vous qui craignez mon nom se lèvera le
Soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes » (Malachie 4:2). Un nouveau jour allait poindre
tandis que les ténèbres du péché seraient percées par un brillant rayon de lumière, et le Seigneur de
Gloire apporterait le salut à son peuple Israël.

Maintenant la voix des prophètes s’était tue. Pendant quatre cents ans aucune parole n’avait été
entendue du Ciel. Il y avait l’obscurité spirituelle sur la terre, qui toujours croissait plus
profondément. Seul, le souvenir de ce que les premiers prophètes avaient écrit, garda, l’espoir
vivant. A coup sûr, le Messie viendrait malgré tout!

Le Peu de Fidèles

Ça et là au milieu des ténèbres vécurent toujours des hommes et des femmes qui avaient la foi que
Dieu n’abandonnerait pas Son peuple. Ils adoraient le Dieu d’Israël – et priaient avec espoir.
Beaucoup de Chrétiens de nos jours, qu’on persécute dans les pays athées, gardent leur foi en la
venue de Jésus, en dépit des ténèbres spirituelles autour d’eux. Dieu entretient l’espoir vivant dans
les cœurs de ceux-là qui ont eu l’intention d’être prêt quand Jésus viendra.

Zacharie et Elisabeth avaient une telle foi. Ils étaient les descendants d’Aaron, le premier grand
prêtre; et Zacharie avait alors le privilège de servir dans le Temple, tout en espérant la venue de
Jésus.

Les parents de Zacharie avaient gardé leur foi dans les promesses de Dieu, et le nom qu’ils avaient
choisi pour leur enfant signifie, « Dieu se souvient ». Ils étaient confiants que Dieu n’avait pas oublié
sa promesse, premièrement faite à Eve dans le Jardin, qu’Il enverrait un Rédempteur: comment
pourrait-il en être autrement? Dieu avait de nouveau donné la promesse à Abraham et l’avait
confirmée par un serment. Cela ne pouvait être brisé. Toutes les nations de la terre allaient être
bénies par la Postérité d’Abraham, et ceci ne pouvait être une autre personne que Christ, le Sauveur.
Il doit venir!

Mais longtemps d’épuisantes années avaient passé sans une lueur de lumière. Plutôt le monde
semblait s’obscurcir de plus en plus.

Certains d’entre les Israélites étaient retournés à Jérusalem, de la captivité Babylonienne avec un
espoir qu’un nouveau jour était proche, mais la vie avait continué dans les mêmes conditions
épuisantes.

Le Temple de Dieu avait été rebâti dans Jérusalem par Hérode le Grand. Un imposant palais en
marbre blanc se tenait debout. Le côté Est était recouvert de plaquettes d’or, qui reflétait les rayons
du soleil levant. Mais c’était seulement une magnifique carcasse construite par l’homme. L’Arche de
l’Alliance était perdue pendant la captivité et seule une pierre reposait dans son endroit sacré dans
le Saint des Saints – un symbole que la gloire du Seigneur était partie.

Les Israélites étaient autorisés à continuer leur forme d’adoration et les prêtres servaient à leur tour
comme leurs familles avaient été désignées par Salomon plusieurs siècles avant. Les gens se
rassemblaient matin et soir derrière les murs du Temple pour prier, pendant que les prêtres à
l’intérieur offraient l’encens à I’Eternel. Ils pleuraient pour la gloire qui n’existait plus, et priaient
pour la venue de leur Messie: O Seigneur, jusques à quand?

Prêtrise de Zacharie

Le tour de la famille d’Abia vint pour faire le service dans le Temple et Zacharie était leur prêtre. Lui
et sa femme étaient des gens pieux qui aimaient et obéissaient aux commandements. Il était
heureux dans son service pour Dieu.

Comme Zacharie revêtu des robes sacerdotales, prit l’encens dans le Lieu Saint pour le brûler sur
l’autel d’or, comme les prêtres d’Aaron avaient fait 1.500 ans auparavant, son cœur tressaillit au
cours de sa tâche. Où pouvait-il être plus près du Seigneur qu’en Son Lieu Saint?

Et sûrement Dieu entendrait ses prières. Son nom n’était-il pas Zacharie – « Dieu se souvient? »

Un Fils Désiré

Zacharie et sa femme étaient vieux. Dans leur plus jeune âge, ils mêlaient leur prière pour la paix
d’Israël et celle pour avoir un fils; mais Dieu n’avait pas répondu à leur demande.

Quand Zacharie eut fini ses devoirs dans le Lieu Saint, il fut surpris par un visiteur céleste. Là, entre le
chandelier d’or et l’autel des parfums, un ange du Seigneur apparut subitement. Une révélation des
Cieux! Etait-ce la fin des 400 ans de silence? Dieu, allait-il parler de nouveau à Son peuple par la
bouche d’un prophète? Et était-ce Zacharie ce prophète? ou l’ange, allait-il annoncer la venue du
Messie? Etait-ce ce que Zacharie attendait et espérait, et pour lequel il priait? Et cependant,
Zacharie eut peur.

N’ayez pas peur, Zacharie. Le Seigneur a entendu vos prières.

C’est étonnant en vérité, d’avoir un ange debout devant soi avec un Message du Ciel! Dieu avait
entendu ses prières et allait lui donner un fils.

Zacharie avait longtemps cessé de prier pour avoir un fils. Il pensait que c’était trop tard, mais il n’est
jamais trop tard pour Dieu. Dieu était en train de récompenser la fidélité de Zacharie et Elisabeth.
Maintenant leur joie allait être complète. Zacharie, tu auras un fils! Et quel enfant! Son nom doit
être Jean, ce qui signifie « un don gracieux de Dieu ».

Cela devait être un jour heureux pour Zacharie et Elisabeth quand leur fils naquit; mais l’enfant ne
devrait pas l’être pour eux seuls. L’ange dit: « Et plusieurs se réjouiront de sa naissance., il ramènera
plusieurs des fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ».

Les Paroles des Prophètes

Tous les Juifs pieux avaient lu les prophéties d’Esaïe, annonçant un messager qui précéderait le
Messie. Il devancerait Jésus pour préparer les cœurs des hommes à Le recevoir quand Il serait venu.
Ce messager serait seulement une voix, criant dans le désert; mais le message qu’il annoncerait
commencerait une nouvelle dispensation « Il n’était pas la Lumière, mais il parut pour rendre
témoignage à la Lumière » (Jean 1:8). Jean était le messager qui annonça la venue d’une aube
nouvelle.

Le message de Jean Baptiste serait: « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu
3:2). Tout ce que les prophètes avaient dit touchant la première venue du Messie s’accomplissait
maintenant. Ils avaient toujours parlé au sujet du jour qui allait venir. Mais maintenant il était là.
Enfin, il était arrivé. Ce serait l’heureux privilège de Jean Baptiste à montrer avec son doigt Jésus,
l’Agneau de Dieu.

Incrédulité de Zacharie
La nouvelle était trop grande pour Zacharie à comprendre. Comment ceci pouvait-il être? Son désir
ardent d’avoir un enfant n’avait pas été satisfait quand il était plus jeune. Sûrement, maintenant, il
pensait que c’était impossible. Mais n’était-ce pas l’ange Gabriel qui se tenait vraiment devant Dieu
qui lui parlait? Dieu Lui-même avait envoyé l’ange dire la bonne nouvelle à Zacharie. Pourquoi
douterait-il?

Pourquoi doutons-nous des promesses de Dieu? Sa Parole est aussi sûre que le sont le jour et la nuit.
Nous disons que nous croyons en Dieu, mais combien souvent est faible notre foi! Prions que Dieu
veuille nous aider à nous confier en Lui et croire à chaque promesse qu’Il avait faite.

Zacharie demanda un signe, et il lui fut donné. Il ne serait pas à même de parler jusqu’à ce que la
promesse fût accomplie. Pendant les neuf prochains mois il ne serait pas capable d’exprimer une
parole, parce qu’il n’avait pas cru au message de l’ange. Quand il pourrait voir de ses yeux qu’il avait
un fils, sa bouche serait ouverte.

Le Message de l’Ange à Marie

Ceci n’était pas le seul message que Gabriel avait à dire. Cinq mois plus tard il vint de nouveau sur la
terre. A ce moment il apparut à une vierge juive qui était de la tribu de Judas. Et quel message il
avait à lui dire! Elle devait devenir la mère du Messie! Chaque fille juive, à travers les longues et
épuisantes années d’attente pour que la promesse de Dieu soit accomplie, avait espéré qu’elle
pourrait être la mère du Roi d’Israël qui devra s’asseoir sur le trône de David. Cet honneur était
maintenant concédé à Marie. Elle était de la lignée royale de David; mais à travers les siècles de la
captivité babylonienne et d’oppression romaine; la splendeur royale d’Israël avait pâli. La mère de
notre Seigneur n’avait pas de fortune ni renom de ce monde, mais elle était riche en Dieu. Elle avait
vécu pour Lui plaire; et maintenant l’ange lui dit: « Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le
Seigneur est avec toi: tu es bénie entre les femmes… tu as trouvé grâce devant Dieu ».

Pense combien émotionnée Marie doit avoir été d’entendre de telles paroles de la bouche de l’ange
de Dieu! Dieu avait vu ses années d’honnête adoration, sa pureté et sa sainteté. Il l’observait peut être lorsqu’elle ne pensait jamais qu’Il veillait sur elle. Il avait vu tout ce qu’elle avait fait – et elle avait trouvé bonne grâce à Ses yeux.

Puissent toutes nos œuvres être telles qu’elles soient agréables au Seigneur! Souvenons-nous
toujours que Jésus voit tout ce que nous faisons. Quand il a un travail spécial à faire, il connaît qui
choisir, celui qui se sera préparé pour la tâche.

Parce que la manière de vivre de Marie plaisait à Dieu, Il la choisit pour devenir la mère du Messie.
Les Cieux se baissèrent, et le Fils de Marie était le Fils de Dieu. Dieu envoyait Son Fils sur la terre,
dans la chair.

Le Visiteur de Joseph

L’ange fit une visite de plus. Il apparut à Joseph et lui dit que le Fils de Marie doit être nommé Jésus,
« Car il sauvera son peuple de ses péchés ». Il sera aussi appelé Emmanuel, ce que qui signifie « Dieu
avec nous ». Dieu allait visiter son peuple d’une manière plus grande qu’avant. Dans la forme
humaine, il allait vivre parmi les hommes.

L’aurore se levait. Un nouveau jour était proche. L’obscurité du péché serait conquise par Jésus, la
Lumière du monde. Le Soleil de la Justice, dont le vieux Prophète Malachie avait écrit, allait bientôt
naître. Il banderait les cœurs brisés, guérirait les malades, donnerait la vue aux aveugles, et
prêcherait que tous les hommes partout (soit Juifs ou Gentil) avaient possibilité de venir et d’être
délivrés de leurs péchés.

QUESTIONS
1. Qui était le dernier des prophètes de l’Ancien Testament?
2. Combien de temps s’était-il écoulé à partir du moment – où il parla jusqu’à ce que Jésus soit né?
3. Que signifie le nom Zacharie?
4. De quelle famille était Zacharie? Et quelle était sa préoccupation?
5. Qui lui apparut dans le Temple? Quel était son message?
6. Quel était le signe qui prouvait que le message était sûr d’être accompli?
7. Quelle était la mission de Jean Baptiste dans la vie?
8. Quel était le message de Gabriel à Marie?
9. Comment ce message était-il important?