LEÇON  J259

LEÇON  J259

LA REINE DE SEBA

1 Rois 10:1-29

VERSET DE MEMOIRE: « Et voici, on ne m’en a pas dit la moitié »

(1 Rois 10:7).

Une Reine

Salomon eut une visiteuse. C’était la Reine de Séba à laquelle Jésus se référa comme étant « la reine
du midi ». Elle vint « des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ». (Matthieu
12:42). Habituellement, quand il y a une visite d’un autre souverain, c’est dans le but de signer un
traité ou de faire alliance, pour régler une dispute de frontière, pour faire des arrangements pour le
commerce ou pour avoir une meilleure entente entre le peuple de deux nations. La Reine de Séba ne
rendit pas visite à Salomon pour aucune de ces raisons. Non plus, elle ne fit pas une excursion à
travers le pays! Elle avait un but dans sa visite – voir de ses yeux les choses dont on lui avait parlé
concernant Salomon, entendre ce qui concerne le nom du Seigneur, et satisfaire son désir pour
connaître la richesse et la sagesse de Salomon.

La visite de cette Reine est pareille à celle d’un pêcheur venant au Seigneur. Il y avait certains pas
qu’elle avait faits, et qui sont semblables à ceux faits par celui qui cherche Dieu. Il y avait des qualités
dans sa vie qui sont semblables à celles se trouvant dans la vie des hommes, des femmes et des
enfants qui reçoivent l’Evangile.

Ecoutant un Rapport

La reine avait entendu un rapport au sujet de Salomon et de sa sagesse. Nous ne sommes pas
informés sur comment elle arriva à l’entendre, ni sur celui qui l’en informa, ni sur le lieu où elle était
quand elle entendit le rapport. D’une certaine manière les nouvelles parvinrent à ses oreilles. C’était
là le premier pas pour un pécheur aussi. Il doit entendre au sujet du salut, qu’il peut être sauvé et
que Jésus mourut pour ses péchés.

Tout le monde n’entend pas parler de l’Evangile de la même manière. Certaines personnes
entendent parler du salut au cours d’une réunion de rue, à d’autres est donné un journal religieux
pendant qu’ils sont malades à l’hôpital. Encore d’autres sont invitées à une réunion ou bien elles
entendent le témoignage de leur voisin ou d’un parent qui est sauvé. Dieu œuvre de façon
étonnante pour les gens afin qu’ils entendent parler du salut. Il a été rapporté qu’une personne
trouva seulement une portion d’un journal de la Foi Apostolique sur une piste isolée, loin de tout
peuple; elle lut ce petit bout de journal et apprit au sujet du salut. Elle crut cela, et chercha Dieu
jusqu’à ce qu’elle sût qu’elle était sauvée. Seul Dieu sait comment ce bout de journal religieux
atteignit cette piste isolée.

Beaucoup d’autres personnes qui servent Dieu ont entendu parler de l’Evangile d’une façon
particulière – mais elles l’entendirent! Le Seigneur est fidèle à toute personne. Jésus est « la véritable
Lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme » (Jean 1:9).

Prouver d’Elle-Même

Après que la Reine a entendu le rapport, elle n’était pas satisfaite jusqu’à ce qu’elle ait voyagé chez
Salomon pour l’éprouver. Peut-être il y avait, rassemblés autour d’elle dans un palais magnifique,
beaucoup d’amis et de serviteurs, des distractions, des mets succulents et de splendides habits; mais
elle n’était pas satisfaite. Elle était une souveraine, et était riche, mais elle avait de durs problèmes.
Une personne qui ne connaît pas Dieu n’est pas satisfaite non plus. Elle pourrait avoir une haute
position dans la société et beaucoup de biens de ce monde, cependant, elle a des problèmes et elle
n’est pas satisfaite.

Etant un monarque, la Reine de Séba doit avoir autour d’elle beaucoup d’hommes qualifiés qu’elle
pourrait envoyer à Salomon. Elle n’envoya pas quelqu’un d’autre pour éprouver Salomon. Cette
reine n’était pas contente jusqu’à ce qu’elle ait vu le grand Salomon de ses propres yeux.
Avoir quelqu’un d’autre qui ait vu les beautés du Seigneur, et même savoir que d’autres sont en
train d’expérimenter le salut n’est pas suffisant. Chaque individu doit prendre contact avec Dieu et
faire l’expérience du salut, personnellement. Parce que les parents sont sauvés ne signifie pas
nécessairement que les enfants sont sauvés. Les enfants doivent aussi prier d’eux-mêmes et savoir
qu’ils sont sauvés. Même si une personne a des frères, des sœurs, des parents, des proches parents
et des amis qui sont sauvés, elle ne sera pas satisfaite jusqu’à ce qu’elle ait fait l’expérience d’elle même.

Une Suite de Chameaux

La reine parcourut une longue distance jusqu’à Jérusalem. Dans sa grande caravane étaient
beaucoup de chameaux qui transportèrent des dons précieux et coûteux. Sans doute, elle avait une
suite nombreuse et beaucoup de provisions. Le voyage fut probablement dur et même dangereux.
La reine et sa caravane avaient probablement plusieurs jours de voyage à faire à travers des déserts
isolés et des montagnes escarpées où des bandits pourraient les voler. Il n’y avait pas de risque aussi
grand. Elle se proposa de voir le roi. Elle doit avoir laissé à quelqu’un d’autre la charge de son
royaume, car elle était déterminée à voir Salomon et à lui poser ses questions épineuses.

Quand un pécheur cherche sincèrement Dieu, il doit faire volontairement un effort. Il vient à Jésus,
désireux d’accomplir les exigences de Jésus, et elle s’est préparé à donner sa vie et son amour au
Seigneur. Avoir le salut ne nécessite aucun dérangement ou dur labeur au travers duquel nous
devions passer.

Des Questions

Un bon accueil fut fait à la reine. Elle eut la permission de parler à Salomon, le roi. Elle n’aurait pas
été contente de parler à l’un des hommes de Salomon. Elle voulait voir Salomon. Elle avait avec elle
ses difficiles questions. Elle dit à Salomon tout ce qui se trouvait dans son cœur et ne lui avait rien
caché.

La reine éprouva Salomon et la sagesse que Dieu lui avait donnée, en lui posant des questions
épineuses. Salomon lui en donna les réponses. Si elle n’avait pas voulu dire ses problèmes, elle
n’aurait jamais obtenu les solutions.

Salomon est un exemple de Christ qui a les réponse et solution à chaque question et problème.
Beaucoup de gens n’éprouvent pas Jésus. Ils ne vont pas à Lui pour la solution à leurs problèmes. Ils
ne veulent pas admettre qu’ils ont des problèmes. Si la Reine de Séba était partie chez Salomon dans
une attitude d’avoir connu toute chose et n’avoir pas de questions, elle partirait à la maison sans
avoir eu ses difficultés résolues. La reine demanda, ainsi elle reçut (Matthieu 7:7).

La Richesse de Salomon

La reine était émerveillée quand elle entendit la sagesse de Salomon et vit sa belle maison. Elle
s’émerveilla de l’ordre et du système, du grand nombre de serviteurs et d’aides, de la richesse
démontrée par leurs vêtements et nourriture, de la révérence avec laquelle Salomon allait adorer
dans le Temple.

Il y avait beaucoup de choses à voir lorsqu’on se promène autour du terrain sur lequel le palais de
Salomon avait été bâti. Il y avait six degrés avec un tabouret en or, qui conduisent à un trône d’ivoire
recouvert d’or pur. (2 Chroniques 9:17). Sur chaque côté du trône et chaque côté des degrés en or,
des lions se tiennent debout, et dans d’autres royaumes il n’y avait aucun trône semblable.

Dans la maison de la forêt du Liban, on pourrait avoir la permission de boire à une coupe d’or, car là,
tous les vases étaient d’or pur. Il y avait des cours et des porches en fondation de pierres coûteuses
(1 Rois 7:9). Hiram, un homme de Tyr qui était « rempli de sagesse, d’intelligence et de savoir pour
faire toutes sortes d’ouvrages d’airain », dressa de grands piliers pour le porche du Temple (1 Rois
7:14, 21). Les piliers d’airain étaient jolis avec des sculptures de lis et de grenades travaillés sur eux.
Il y avait des paons magnifiquement colorés et des singes que les navires de Tarsis avaient apportés
des lieux lointains. Il y avait beaucoup de chars et de chevaux et de mules qui avaient été donnés
comme présents à Salomon. Beaucoup de présents étaient donnés à Salomon de la part des gens de
« toute la terre », qui cherchaient à entendre la sagesse que Dieu avait mise dans son cœur. Ils
apportaient des présents, afin que leur amitié puisse continuer – non pas parce qu’ils craignaient
Salomon, mais parce qu’ils l’aimaient et l’admiraient.

Dans une année, l’or que Salomon reçut s’éleva à plus de 19 millions de dollars (5 milliards 320
millions de francs CFA avant la première dévaluation) à part le commerce qu’il faisait avec les
marchands d’épices et d’autres. « Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par les
richesses et par la sagesse ». Rien d’étonnant que la Reine de Séba soit submergée et « qu’il n’y avait
plus de force en elle ».

Un Vrai Rapport

Les paroles que la reine dit étaient semblables à un témoignage. Elle dit que ce qu’elle avait entendu
était vrai, mais que même la moitié de la gloire ne lui avait pas été dite. La sagesse et la richesse de
Salomon étaient plus grandes qu’elle n’en avait jamais entendu. Plusieurs ont senti, quand ils
entendent pour la première fois des gloires du salut, et la puissance que Jésus donne pour vivre au-dessus du péché, que c’est trop bon pour être vrai. Mais après qu’ils ont prié et trouvé la joie du salut pour eux-mêmes, ils peuvent dire comme la Reine de Séba: « Et voici, on ne m’en a pas dit la
moitié ».

Peut-être la reine avait douté que Salomon puisse être aussi sage et aussi riche qu’elle avait entendu
qu’il était, mais maintenant, elle sut que c’était vrai – parce qu’elle avait vu d’elle-même. Sans aucun
doute, elle pensa que son voyage n’en valait pas la peine, parce que la vérité fut plus grande que la
renommée de Salomon. Son témoignage était pareil à celui de toute autre personne qui a trouvé
Dieu et peut parler avec certitude que les promesses de Dieu sont réelles. Celui qui est sauvé sait
que Dieu répond à la prière.

Privilège des Serviteurs

La Reine de Séba bénit le Seigneur pour Ses bonté et bienveillance à Salomon, et pour Son amour au
peuple. Elle sut que le Seigneur avait donné la sagesse à Salomon. Quand il fut roi, immédiatement
Salomon demanda « un cœur intelligent pour juger » le peuple (1 Rois 3:9), parce que la demande de
Salomon fut sans égoïsme, et a plu au Seigneur, Dieu dit qu’il donnerait à Salomon, non seulement la
sagesse, mais aussi des richesses et l’honneur et une longue vie s’il obéissait à Dieu (1 Rois 3:10-14).

La reine dit que les serviteurs de Salomon doivent être des gens heureux pour être capables
d’entendre le roi continuellement. Peut-être ses serviteurs ne se rendaient pas compte de leur
privilège de demeurer avec Salomon et d’entendre ses paroles de sagesse. Puissions-nous, comme
serviteurs de Christ, apprécier nos privilèges! Nous avons la Bible, avec ses paroles de sagesse qui
apporteront la vie éternelle si nous obéissons. Nous pouvons continuellement demeurer avec Christ
et Son peuple. Peux-tu nommer certaines des autres bénédictions données à ceux qui servent le
Seigneur?

Des Présents à Salomon

Avant le retour de la Reine de Séba chez elle, elle donna des présents à Salomon. C’étaient des
présents de valeur – de l’or et des pierres précieuses. Elle offrit une quantité considérable
d’aromates, plus que Salomon n’en a jamais reçu de quelqu’un d’autre. Elle voulut donner ces
présents à Salomon. N’avait-elle pas entendu la sagesse que Dieu avait mise dans le cœur de
Salomon? Salomon n’avait-il pas répondu à ses questions épineuses? Elle donna ces présents, en
appréciation et gratitude. Salomon était riche. Il n’avait pas besoin de ses cadeaux, mais il les
accepta d’elle. En retour, elle reçut « tout ce qu’elle désira, ce qu’elle demanda, et Salomon lui fit en
outre des présents dignes d’un roi tel que Salomon ». Elle retourna à son propre pays munie de tous
ces présents, ayant en dehors de cela vu Salomon et entendu sa sagesse! Tout ceci en dehors de ses
questions résolues! Tout ceci en dehors de la satisfaction qu’elle a eue.

Plus Grand Que Salomon

Combien plus est semblable celui qui est sauvé! Ceux qui sont sauvés ne donnent-ils pas leur vie en
consécration à Dieu, comme la reine donna l’or? Ceux qui sont sauvés n’offrent-ils pas à Dieu leurs
talents comme elle donna en abondance des aromates et des pierres précieuses? Une personne se
consacre à Dieu et reçoit du Seigneur la libéralité royale. Ses durs problèmes sont résolus. Elle est
satisfaite. Ses désirs sont accordés; tout ce qu’elle demandera au nom de Jésus (Jean 14:14) et en
croyant par la foi (Matthieu 21:22; Marc 11:24), elle recevra (Matthieu 7:7).

Combien merveilleux cela devait être de voir Salomon! Mais nous pouvons connaître Celui qui est
« plus que Salomon ». Salomon ne pouvait pas donner de salut à n’importe qui; mais Jésus, le Fils de
Dieu nous délivre de nos péchés. A travers la prière, nous pouvons converser avec Lui sur tout ce qui
se trouve dans notre cœur, ne lui cachant rien. Nous avons un plus grand privilège que celui de la
Reine de Séba – nous pouvons aller à Jésus-Christ, le Fils de Dieu Lui-même, Celui qui est plus grand
que Salomon.

QUESTIONS
1. Qui était la visiteuse de Salomon?
2. Pourquoi était-elle venue vers Salomon?
3. Qu’amena-t-elle avec elle à Jérusalem?
4. Que demanda-t-elle à Salomon?
5. Que voulait-elle signifier lorsqu’elle dit: « on ne m’en a pas dit la moitié »?
6. Qu’est-ce que la reine reçut de Salomon?