LEÇON  J231

LEÇON  J231

L’HISTOIRE DE  MEPHIBOSCHETH

2 Samuel 9:1-13

VERSET DE MEMOIRE: « Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense »

(1 Corinthiens 3:14)

Télécharger

Le Petit Prince Boiteux

Dans notre leçon d’aujourd’hui, nous étudions au sujet d’un petit prince boiteux, qui fut né dans un palais dans le pays d’Israël, il y a plusieurs années. Son nom était Méphiboscheth.

Quand Méphiboscheth n’était âgé que de cinq ans, il y avait la guerre en Israël, et au cours de l’une de ces rudes batailles, son père et son grand-père furent tués. La nourrice de Méphiboscheth eut peur quand elle vit les soldats de l’armée d’Israël fuyant devant les Philistins, et elle se demandait si l’ennemi pourrait venir piller le palais, et emporter esclave le petit prince. Elle aimait le petit garçon, aussi, le prit-elle et commença-t-elle à courir à la recherche d’une cachette; mais dans son émoi et dans sa hâte, l’enfant tomba de ses mains, Méphiboscheth fut si sérieusement blessé dans la chute qu’il demeura boiteux pour toute sa vie.

Pendant toutes les années que Méphiboscheth grandissait, il vivait loin du palais, et n’était jamais pris. Le frère de son père avait été aussi tué au combat; il vivait ainsi seul, loin de la maison.

Dans la Lignée de Saül

Le père du prince estropié était Jonathan, et son grand-père, le roi Saül, premier roi d’Israël. Quand Jonathan était encore enfant, son père fit appel à David à venir jouer de la harpe dans le palais, et pendant plusieurs années, David vécut dans la maison du roi. Jonathan et David jouaient ensemble et devinrent de très bons amis. En effet Jonathan aimait David de telle manière qu’il était désireux de donner le trône à son ami. Quand le roi Saül entendit cela, il fut très fâché et essaya de tuer David. Jonathan apprit le mauvais complot de son père, et il avertit David à s’enfuir de la cour royale.

Dieu avait dit que David serait le futur roi parce que Saül n’avait pas été fidèle à Dieu, et ne Lui avait pas obéi en toute chose. Mais David savait que ce n’était pas encore pour lui l’heure de Dieu de prendre le trône; ainsi, il ne se retourna pas pour combattre Saül, mais fuyait, hors d’atteinte du roi enragé.

L’Alliance de David et Jonathan

Ce jour-là, quand David et Jonathan se dirent au revoir, ils sentirent qu’il se pourrait qu’ils ne se rencontrassent de nouveau. Ils firent une alliance devant Dieu, qu’ils s’aimeraient et useraient réciproquement de bonté envers leur famille, les années à venir.

Plusieurs années passèrent au cours desquelles David fut un fugitif dans le désert, devant l’armée de Saül. David rassembla sa propre armée et à plusieurs reprises leurs armées se heurtèrent; mais toujours David témoigna seulement de la bonté à l’égard de Saül.

Amour Pour les Ennemis

Jésus enseigna: « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Matthieu 5:44). David avait l’amour de Dieu dans le cœur et, en son temps, faisait justement ce que Jésus, plus tard, dit qu’un Chrétien doit faire. Saül avait essayé de le tuer, et avait été très fâché, quand Dieu dit que David aurait le trône. Cependant, David n’avait jamais haï Saül, et il avait été prudent pour ne pas le tuer en tant qu’ennemi.

Si Jonathan avait été jaloux, il aurait aussi considéré David comme son ennemi pour avoir été choisi à diriger Israël à sa place. Mais il avait l’amour de Dieu dans son cœur, et aima David au lieu de le prendre pour un ennemi.

Alliance Rappelée

Après la mort de Saül et de Jonathan avec ses frères, plus rien n’était su au sujet de la famille royale. Mais après que Israël s’était rétabli en temps de paix, David se souvint de son alliance avec Jonathan, et il se demanda si quelqu’un de la famille de ce dernier pourrait être toujours en vie. Il y avait un serviteur d’un certain âge, vivant dans le palais royal, qui une fois, avait été au service de Saül et connaissait où Méphiboscheth vivait, retiré pendant des années. David demanda que le prince estropié fût amené devant lui.

Méphiboscheth vint, apeuré, et s’agenouilla devant le roi. Il ne savait pas s’il serait accepté comme un ami ou comme un prisonnier de guerre. David dit: « Ne crains point, car je veux te faire du bien à cause de Jonathan, ton père, je te rendrai toutes les terres de Saül, ton père, et tu mangeras toujours à ma table »           (2 Samuel 9:7). Combien surpris Méphiboscheth doit avoir été! Il était venu craintif, et maintenant, il fut accepté comme un fils. Non seulement il vivrait dans le palais et mangerait à la table du roi, mais toute la terre, qui une fois avait appartenu à son père et à son grand-père, serait sienne.

Méphiboscheth était estropié et ne pourrait pas prendre soin de sa propre terre; mais le vieux serviteur Tsiba avait plusieurs fils et des serviteurs qui étaient désireux à travailler pour le petit-fils de leur vieux maître, et ils s’occupèrent de tous les champs de Méphiboscheth.

Bonté Récompensée

Et c’est ainsi que fut récompensée la bonté que Jonathan avait témoignée à David. David ne traita pas Méphiboscheth comme un prisonnier de guerre, ni ne confisqua pas la terre qu’il avait conquise, comme étant sa propriété due à la conquête. Il traita Méphiboscheth comme il aurait aimé voir ses propres enfants traités.

La bonté de David à l’égard de Méphiboscheth a dû avoir ôter toute crainte et toute haine qu’il pourrait avoir eues pour le roi qui avait ôté de sa famille le royaume. Il demeurait dans le palais du roi, jouissant de la paix et de la prospérité.

Alors vint un moment où le vieux serviteur Tsiba complota pour prendre l’héritage de Méphiboscheth. David était parti se battre, et quand il retourna et apprit qu’il avait été trompé en donnant au serviteur l’héritage de Méphiboscheth, il dit qu’il serait partagé entre eux. Mais Méphiboscheth fut si reconnaissant à l’égard de David, qui avait préservé sa vie et lui avait donné une maison (« car tous ceux de la maison de mon père n’ont été que des gens dignes de mort devant le roi mon Seigneur; et cependant tu as mis ton serviteur au nombre de ceux qui mangent à ta table ») qu’il ne se soucia plus d’avoir de grandes parcelles de terrains (2 Samuel 19:28. Le fait que David revint à la maison sain et sauf de la bataille était suffisant à rendre l’estropié heureux. Il était content à passer le reste de ses jours en présence de David, l’homme de Dieu, ne désirant aucun honneur pour lui-même.

QUESTIONS

  1. Quel était le nom du petit prince estropié?
  2. Qui était son père?
  3. Quand avons-nous étudié, avant, au sujet du père?
  4. Quelle était l’alliance faite entre David et Jonathan?
  5. Pourquoi David ne resta pas à la cour du roi Saül?
  6. Qu’arriva-t-il à Saül et à Jonathan?
  7. Pourquoi David pensa-t-il à la famille de Saül?
  8. Qui était le seul vivant parmi les fils de Saül?
  9. Comment l’histoire se termina-t-elle?