LEÇON  J212

LEÇON  J212

AMITIE  ENTRE  JONATHAN  ET  DAVID

1 Samuel 18:1-3; 20:1-42

VERSET DE MEMOIRE: « A ceci tous connaîtront que vous êtres mes disciples, si     vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35).


Le Retour de David au Palais

David était retourné au palais de Saül avec la tête du géant qu’il avait tué à l’aide de son lance-pierres. Jonathan, le fils de Saül et héritier apparent du trône, rencontra David et l’aima. C’était entendu que David n’irait plus à la maison mais continuerait à demeurer avec Jonathan.

Les vêtements que portait le prince montraient sa condition sociale, et ils devaient être portés seulement par ceux de naissance royale. Jonathan prit de ces robes royales et les donna à porter à David. Ceci fit voir combien Jonathan aima David. Il voulait renoncer à sa position à la cour en faveur de son ami.

Naturellement, nous connaissons que David avait déjà été oint par Dieu pour être le futur roi, ainsi sa réalisation était certaine. Mais nous ne savons pas si Jonathan et Saül en étaient au courant jusqu’alors.

Amour Dévoué

L’amour entre David et Jonathan est considéré comme l’une des plus grandes amitiés que le monde ait jamais connues. Jonathan voulait non seulement abandonner son honneur et son pouvoir, mais encore la faveur de son propre père, pour l’amour de David, l’oint du Seigneur. Penses-tu que tu seras assez généreux pour donner la meilleure chose que tu as à l’un de tes amis? Voudrais-tu toujours être son ami s’il lui était fait un honneur que tu penses plutôt avoir? Pries-tu suffisamment de sorte que tu connaisses que c’est la volonté du Seigneur lorsque quelqu’un arrive à faire ce que tu veux faire? Jonathan ne voulait pas seulement avoir son honneur donné à David, mais il le donna librement de lui-même.

Amour de Jonathan pour Dieu

Jonathan connut le Seigneur et il avait joui de ses bénédictions dans le passé. Une fois lui et le porteur de son armure avaient attaqué une garnison entière des Philistins, et avec l’aide de Dieu, avaient gagné la victoire. Jonathan ne s’était pas fié à sa propre force et à son art militaire. Il dit à son jeune homme: « Viens, et poussons jusqu’au poste de ces incirconcis. Peut-être l’Eternel agira-t-il pour nous, car rien n’empêche l’Eternel de sauver au moyen d’un petit nombre comme d’un grand nombre » (1 Samuel 14:6). Cette bataille allait être pour le Seigneur et il n’eut pas besoin de plusieurs soldats pour l’aider. Deux hommes consacrés conquirent les pouvoirs de la méchanceté.

C’était cette consécration de Jonathan qui fit qu’il aima David avec tant de générosité. L’amour de Dieu dans son cœur lui fit honorer David, quoique, du point de vue mondain, David fût son rival.

Haine de Saül pour David

Saül ne partagea pas l’amour de son fils pour David à ce moment-là. Il vit que si David devenait roi, la lignée royale serait retirée de la maison de Saül. Le Prophète Samuel avait déjà dit que ceci se produirait, comme résultat de la désobéissance de Saül, mais Saül essaya en son propre pouvoir de changer le jugement de Dieu.

Dieu a le pouvoir contre tous les hommes et contre les puissances de Satan. L’homme est impuissant à lutter contre lui. Nous ne devons jamais craindre pour dire que le Seigneur abandonnera ses enfants, peu importe le lieu d’où peut venir l’ennemi contre eux.

Dans les régions où les païens adorent les démons, des missionnaires ont souvent parlé de la terrible pression de la puissance du diable,  mais Dieu a toujours été plus puissant. Satan ne peut pas détruire l’homme de Dieu qui est sous le sang de Jésus.

La haine de Saül le conduisit à devenir assassin. Il chargea Jonathan et ses serviteurs de tuer David. Tandis que David se cachait, Jonathan essayait de raisonner avec son père que son bien-aimé ami n’avait fait que du bien pour eux, et que sûrement il ne méritait vraiment pas la mort. Saül parut persuadé, et David retourna au palais pour y demeurer. Mais bientôt Saül fut encore fâché, et toute sa fureur éclata contre David.

David était dans une position très critique, sa vie étant menacée à chaque minute; aussi, eut-il au sujet de cela une conversation intime avec Jonathan. Il pensa que peut-être ce serait mieux pour lui de s’en aller et ne jamais revenir

Jonathan ne croyait pas que père serait aussi cruel. Sûrement il espérait que Saül ne tuerait pas son meilleur ami. David sentit qu’il n’avait rien fait qui fût digne de mort, mais si l’iniquité devait être trouvée en lui, il préférerait beaucoup que Jonathan exécutât le jugement sur lui que d’avoir à comparaître devant Saül.

L’Epreuve

Les Juifs célébraient la fête de la nouvelle lune au début de chacun de leurs mois. Ceci était un événement particulier dans la maison du roi, et David savait qu’il était censé être à table pour le dîner. En ceci il vit une occasion pour prouver à Jonathan les sentiments du roi envers lui. David dit à Jonathan qu’il ne viendrait pas à la fête, et si le roi était fâché à cause de son absence, Jonathan saurait effectivement que le roi avait l’intention de lui faire du mal.

Saül ne vit pas David, mais il pensa qu’il se pourrait qu’il soit occupé à faire quelque chose de rituel qui le rendit impur pour la fête religieuse. Mais, lorsque David ne fut pas à sa place la nuit suivante, il soupçonna que Jonathan savait quelque chose de son absence, aussi demanda-t-il: « Pourquoi le fils d’Isaï n’a-t-il paru au repas, ni hier, ni aujourd’hui? »

Jonathan et David s’étaient entendu pour la réponse à donner lorsque le roi poserait une telle question. Jonathan lui dit que David avait demandé permission de se rendre à Bethléhem pour peu de jours afin d’être avec sa famille durant une fête de sacrifice, et que Jonathan lui avait dit de partir. Saül fut très fâché. Il refusa pratiquement de reconnaître Jonathan comme son fils. Il avait l’air de vouloir dire que Jonathan donnait le trône à David. Il fit dire que David devrait être amené immédiatement pour qu’il soit mis à mort.

Jonathan essaya de raisonner avec son père en lui disant que David n’avait fait aucun mal; mais cela n’a fait qu’augmenter la colère de Saül en sorte qu’il dirigeât sa lance sur Jonathan. Jonathan se rendit compte qu’il ne pouvait rien pour calmer son Père; aussi quitta-t-il la table en se sentant très mal que son bon ami soit si haï.

Exercices de Tirs

David et Jonathan s’étaient convenus que le troisième jour après le départ de David, ils se rencontreraient dans un champ, loin du palais. Ceci était une entente que Saül ne savait pas. Jonathan sortit pour faire un petit exercice de tirs avec son arc et sa flèche, ayant pris un garçon avec lui pour courir après les flèches. Les flèches sorties de l’arc de Jonathan s’envolèrent, loin dans le champ; le jeune homme courut pour les ramener. Comme il courait, Jonathan lança une de plus qui alla loin et Jonathan cria: « la flèche n’est-elle pas plus loin que toi? » Ceci avait été le signal arrangé d’avance pour que David sache qu’il n’était pas sans danger dans la maison du roi. Quand le garçon revint avec les flèches, Jonathan le renvoya à la ville, et il sortit pour rencontrer David.

La Séparation

Pense à comment ces deux hommes ont dû se sentir! Ils s’aimèrent l’un et l’autre intimement. Jonathan aima David comme sa propre âme; et David dit de Jonathan: « Ton amour pour moi était admirable, au-dessus de l’amour des femmes » (2 Samuel 1:26). Et cependant ils voudraient se séparer, peut-être pour ne plus jamais se rencontrer de nouveau sur terre; mais ils avaient l’espoir qu’ils se rencontreraient au ciel.

Devant Dieu ils avaient fait une alliance qu’ils s’aimeraient toujours l’un l’autre et qu’ils seraient bons pour leurs familles respectives aussi longtemps qu’ils vivraient. Ils savaient que le temps viendrait où David protégerait Jonathan contre son propre père si c’était révélé que Jonathan avait aidé David à s’enfuir.

Jonathan avait la vision spirituelle qui pouvait voir qu’un jour, tous les ennemis de David seraient vaincus, et que son royaume serait puissant. Il supplia David qu’en ce jour-là, sa maison ne soit pas oubliée, quand même Jonathan lui-même serait mort. Jonathan et David pleurèrent en rénovant leur alliance; et après qu’ils s’étaient embrassés, ils se quittèrent. Jonathan retourna à la maison, et David partit se tenir caché pendant les dix années à venir.

QUESTIONS

  1. Comment David retourna-t-il au palais de Saül?
  2. Comment Jonathan aima-t-il David?
  3. Que pensa Saül de David?
  4. Pourquoi Saül traita -t-il David comme il le fit?
  5. Comment Jonathan et David constatèrent-ils les sentiments de Saül?
  6. Quelle fut l’alliance que firent David et Jonathan?
  7. Comment Jonathan fit-il connaître à David le sentiment de son père?