LEÇON  A261

LEÇON  A261

LA CONCEPTION DE LA VIE DU JUSTE ET DE L’IMPIE

Psaume 37:1-40

VERSET DE MEMOIRE: « Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit; car il y a une
postérité pour l’homme de paix » (Psaume 37:37).

I Les Contrastes Entre la Conception de la Vie du Juste et de l’Impie

1. Le juste ne doit pas s’irriter contre la prospérité du méchant: Psaume 37:1, 2, 7-10, 20, 27, 28,
35, 36, 38; Proverbes 23:17.
2. Les justes sont exhortés à recommander leurs sorts au Seigneur: Psaume 37:3, 4, 5, 23, 24, 27,
34; 1 Samuel 2:9; Esaie 58:14.
3. Les misérables possèdent le pays: Psaume 37:11, 18, 22, 29, 34.
4. Le Seigneur se moquera des méchants parce qu’Il voit que le jour du jugement arrive: Psaumes
37:17, 32, 33; 2:4; Job 38:15.
5. Les justes posséderont peu de choses, mais ils seront rassasiés aux jours de la famine: Psaume
37:16, 19, 21, 25, 26; Job 5:20; Proverbes 15:16; Deutéronome 15:8.
6. Les pas du juste ne chancelleront point: Psaume 37:30, 31; Deutéronome 6:6.
7. Le méchant s’étend, puis il passe et il n’est plus: Psaume 37:35, 36; Job 5:3.
8. La fin de l’homme intègre et droit, c’est la paix: Psaume 37:37-40; 1 Chroniques 5:20; Esaïe
32:17.

COMMENTAIRE

Voici, en réalité, un remarquable psaume. C’est un paume d’espérance. Il exhorte les justes à avoir
foi et confiance en Dieu. Il est à la fois un véritable encouragement pour tous ceux qui sont justes, et
aussi un avertissement convaincant pour les injustes. Il a été une source de consolation à une
multitude de gens qui ont suivi Dieu et ont, par conséquent porté l’opprobre de la croix. Il est
spécialement précieux parce qu’il compare d’une part l’état actuel de l’homme pieux et de l’impie,
et, de l’autre, leur éternelle récompense ou jugement.

En des moments semblables à ceux où nous vivons actuellement il est facile même aux justes de
s’inquiéter s’ils se le permettent, du point de vue purement humain, de jeter un coup d’œil sur les
conditions actuelles. Nous devons voir ces conditions angoissantes par les yeux de la foi et avec une
entière confiance en Dieu et tout en nous fiant parfaitement à ses soins et à sa puissance
souveraine. Si nous nous attachons réellement au Seigneur, nous devons accepter tout ce qu’Il nous
envoie de sa main. S’il s’agit d’une bénédiction, nous devons Lui en rendre gloire. Si c’est de
l’adversité, nous devons L’en remercier aussi, sachant que c’est pour notre bien, et nous soumettre
à un examen approfondi pour voir si nous nous sommes, quelque part, écartés de sa volonté.

Notre Protection par Dieu

Etre au Seigneur, c’est demeurer sous l’abri du Très-Haut (Psaume 91:1, 2). Le Lieu très Saint du
Temple était couvert d’une nuée de la gloire de Dieu; et toute personne qui entrait dans ces
enceintes sacrées était sous l’abri de Dieu. Seul le souverain sacrificateur était autorisé à entrer, en
ces jours, dans ce Lieu très Saint, mais en cette dispensation Chrétienne, tous les croyants peuvent
pénétrer dans le Lieu très Saint même par le Sang de Jésus. Nous sommes par conséquent en
sécurité lorsque le Sang a été appliqué sur nos cœurs, et que nous avons été lavés de tout péché par
ce Sang. Seuls ceux qui ont été ainsi couverts par le Sang ont une retraite sûre.

Les Derniers Jours

Ce psaume s’accorde étroitement avec l’image des derniers jours. Ici, le méchant est décrit au
moment où il complote contre le juste et abat le pauvre et le nécessiteux, s’opposant à tous ceux qui
ont un langage intègre. C’est ici l’image réelle des forces du mal qui sont activées dans le monde
d’aujourd’hui – l’esprit de l’Antéchrist et de l’impie. Mais leur temps est court. Le Seigneur se
moquera d’elles car Il voit que le jour de leur jugement vient. Dieu a dit: « Malheur à la terre et à la
mer! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps »
(Apocalypse 12:12). Mais Dieu a encore dit dans Sa Parole: « Encore un peu de temps, et le méchant
n’est plus; tu regardes le lieu où il était, et il a disparu ».

Ces passages de l’Ecriture nous montrent que l’ennemi des âmes humaines cherchera à renverser le
juste. C’est le but que veut atteindre la puissance athée, anti-chrétienne qui essaie de diriger
aujourd’hui. Elle voudrait ôter tous les chrétiens de la face de la terre, et effacer le nom de Dieu du
souvenir de l’homme.

Le monde se trouve actuellement à un moment critique de son histoire. Si l’homme était abandonné
à ses propres moyens, la race humaine périrait sans tarder. Les forces du mal seraient entièrement
maîtres du monde si elles le pouvaient. Mais il y a une puissance dans le monde qui empêche. C’est
l’Esprit de Dieu qui œuvre en personne, et travaille aussi à travers l’Epouse de Christ. Nous rendons
grâce à Dieu pour le peu d’hommes intègres qui font opposition aux forces et aux puissances du mal.
Ils seront soutenus par une puissance qui est plus forte que l’ennemi des âmes des hommes.

« L’Eternel aime la justice, et il n’abandonne pas ses fidèles; ils sont toujours sous sa garde, mais la
postérité des méchants est retranchée ».

L’Orgueil et la Vanité du Méchant

De notre temps, nous avons vu le méchant s’élever avec force et s’étendre avec arrogance et
orgueil, parlant et répandant toutes formes de maux et d’immoralité. Nous les avons aussi vu
s’abattre comme l’herbe, et se dessécher comme l’herbe verte. Ils ont comploté contre le juste, et
grincé des dents contre celui qui est intègre, mais leur propre épée est entrée dans leur propre
cœur. Certains d’entre eux sont morts de leurs propres mains dans leurs rébellion et opiniâtreté,
plongeant leurs âmes dans l’éternité pour faire face à un Dieu juste et omnipotent.

Nebucadnetsar, dans son orgueil et dans sa vanité, était semblable à un arbre dont la cime s’élevait
jusqu’aux cieux et cet arbre, on le voyait des extrémités de la terre. Il fut averti en songe du
jugement de Dieu qui venait, quand il entendit un veilleur crier des cieux: « Abattez l’arbre, et coupez
ses branches ; secouez le feuillage, et dispersez les fruits » (Daniel 4:14). L’homme de Dieu, Daniel,
exhorta Nebucadnetsar: « Mets un terme à tes péchés en pratiquant la justice et à tes iniquités en
usant de compassion envers les malheureux » (Daniel 4:27). Mais il négligea l’exhortation. Juste au
moment où Nebucadnetsar se glorifiait, parce qu’il était au sommet de sa majesté et de sa
puissance, une voix vint des cieux: « on va t’enlever le royaume ». L’orgueil de Babylone se dessécha
« comme le gazon vert « .

Belshatsar était au courant du jugement de Dieu exercé contre son grand-père Nebucadnetsar, mais
il ne tint pas, lui aussi, compte de l’avertissement. Une nuit, alors que Belshatsar faisait ses délices
dans le péché, une main écrivit sur la muraille du lieu où ils faisaient festin: « Dieu a compté ton
règne, et y a mis fin ». « Cette même nuit, Belshatsar, roi des chaldéens, fut tué ». (Daniel 5:26,30).
Voici un autre exemple de vérité que constitue la Parole de Dieu prononcée contre les méchants :
« Ils sont fauchés aussi vite…  »

Le Jugement

« Il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou
le mal qu’il aura fait, étant dans son corps » (2 Corinthiens 5:10). Le méchant peut fleurir pour un
temps sur cette terre, mais que se passera-t-il en ce jour où il doit se tenir devant le juge assis sur le
Trône? Que surviendra-t-il lorsque le juste Juge regardera au cœur de cet homme et y verra le
péché? Beaucoup de péchés peuvent être cachés maintenant ; mais à quoi cela servira au jour où
« les méchants se tourneront vers le séjour des morts »? (Psaume 9:18) « Ne t’irrite pas contre les
méchants », car leur châtiment arrive et « la fumée de leur tourment monte au siècle des siècle; et ils
n’ont de repos ni jour ni nuit » (Apocalypse 14:11).

Beaucoup de gens qui jouent de nos jours avec la miséricorde de Dieu se rendront compte d’un jour
à l’autre du fait qu’ils sont condamnés à passer l’affreuse éternité « dans l’étang ardent de feu et de
souffre, ce qui est la seconde mort » (Apocalypse 21:8). Combien les conséquences dues à
l’entêtement dans le péché sont terribles, alors que Dieu offre le pardon et la vie éternelle à ceux qui
voudront marcher dans sa voie!

La Volonté de Dieu

Nous sommes exhortés à servir le Seigneur et à garder Sa voie. Certaines gens servent le Seigneur et
s’engage ensuite dans leur propre voie Les Ecritures nous ordonnent à garder toujours la voie de
Dieu et à avoir en nous l’esprit d’obéissance.

Un élève hébreu nous a dit que le mot attendre dans l’hébreu original, implique l’extension d’une
ligne droite d’un bout à l’autre. Il explique davantage son image en disant que le premier bout est le
cœur de l’homme; que la ligne droite est le désir du cœur, et que l’autre bout, c’est Dieu. Nous
sommes sûrs qu’une ligne partant du cœur et se dirigeant tout droit vers Dieu, et un ardent désir de
faire entièrement ce que Dieu veut préserveront celui qui est saint afin qu’il ne glisse et ne tombe.

La Bonté, une Qualité de l’Homme Pieux

Dans le sermon sur la montagne, Jésus nous dit que les débonnaires hériteront la terre. A plusieurs
reprises, la même chose nous est dite dans ce psaume. L’esprit de bonté n’est pas l’esprit du monde.
La bonté est contraire aux méthodes et attitudes adoptées par les impies de ce monde. Elle est
contraire à l’esprit de démon. La bonté vient de Dieu, et en elle se trouve une grande force, une
grande puissance, et assez d’influence.

Moïse était un homme trop bon ; il était donc plein de force, et fut un leader qui a eu du succès,
admiré par tout Israël. David avait l’esprit de la vraie bonté et cependant il fut le grand roi et le
grand leader d’Israël, considéré et respecté par des millions d’hommes. Elie avait un esprit de bonté,
ne cherchant même pas en lui-même une opportunité pour un avantage terrestre ou célèbre; et
cependant il fut en mesure, à travers l’Esprit de Dieu, de ramener à une occasion, toute une nation à
Dieu, et amènera des membres d’armées et des civils à abandonner leurs plans conçus en vue de
faire du mal au peuple de Dieu. « Les justes possèderont le pays, et ils y demeureront à jamais ».

On nous parle aussi d’autres exigences. Nous devons fuir le mal et faire le bien. Non seulement nous
devons éviter de faire le mal, mais nous devons avoir toujours à l’idée d’aider d’autres âmes à
trouver le sentier de la justice. C’est là le sens même de la bonté. Nourrir simplement les pauvres ou
soulager ceux qui souffrent et les laisser partir sans aucune aide ou nourriture spirituelle ne
constituent pas la vraie bonté. De bonnes actions émanent d’un bon cœur.

La Subsistance en Temps de Famine

David, à partir de ses propres expériences, a eu en lui la certitude que Dieu prendrait soins de ses
saints en temps de famine. David était vieux lorsqu’il écrivit ce psaume. Pendant les jours de sa
jeunesse il a passé par beaucoup d’épreuves et enduré de très dures privations. Il avait vécu au
sommet des montagnes escarpées, en compagnie des lapins et des boucs sauvages et peut-être ne
trouvant même pas à plusieurs reprises de quoi se nourrir. Mais lorsque David fit un retour sur ces
jours passés, il pouvait dire: « Mieux vaut le peu du juste que l’abondance de beaucoup de
méchants ».

L’endurance de telles privations au cours de sa jeunesse fit de David un farouche guerrier pour la
justice aussi bien pour Israël en matière de combat. Il était sûr que si un homme se fiait au Seigneur
et faisait ce qui était bien, le Seigneur pourvoirait à ses besoins. Sa foi et sa confiance furent si
solides qu’il pouvait faire la déclaration courageuse suivante: « J’ai été jeune, j’ai vieilli et je n’ai point
vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain ». Ceci est un principe et une promesse
éternelle. Dieu par tous les moyens pourvoit toujours aux besoins des Siens comme il le trouve bon.

Règles de Vie

David commença ce psaume par un décret d’interdit: « ne t’irrite pas contre les méchants. La
prospérité du méchant est de courte durée, et ils seront fauchés sans tarder. David affirma « Encore
un peu de temps, et le méchant n’est plus; tu regardes le lieu où il était et il a disparu ».

On nous a donné des règles de la vie et des directives pour nous préserver des ennuis nocifs et des
inquiétudes inutiles. On nous a appris à nous « confier en l’Eternel », ce qui veut dire que nous ne
devons pas compter sur l’aide d’un homme. David écrivit aussi : « Fais de l’Eternel tes délices ». Ceci
signifie que nous devons être contents des voies de Dieu. Et puis on nous exhorte : Recommande ton
sort à l’Eternel »; en nous montrant clairement que nous devons laisser le Seigneur accomplir sa
volonté en nous et tracer pour nous sa voie. Enfin, nous devons « garder le silence devant l’Eternel »,
et l’attendre patiemment. Le plan de Dieu est incontestable! La volonté de Dieu est parfaite! Le
temps de Dieu est meilleur!

Un y a un contraste net entre l’héritage glorieux du juste et la fin tragique du méchant. L’homme
bon intègre, et juste fera du Seigneur sa force en temps de malheur; mais les transgresseurs seront
détruits, et le méchant sera finalement fauché.

« Observe celui qui est intègre et regarde celui qui est droit ; car il y a une postérité pour l’homme
de paix ».

QUESTIONS
1. Dans ce psaume, quelles sont les deux classes de gens qui font contraste ?
2. Pourquoi ne devons-nous pas nous irriter contre ceux qui font le mal ?
3. Décrivez la fin du juste.
4. Décrivez la fin du méchant.
5. Qu’a-t-on dit en ce qui concerne les débonnaires ?
6. A quelle condition serons-nous nourris d’après la promesse ?
7. Que dit David en ce qui concerne ce qu’il n’a jamais vu ?