LEÇON  A259

LEÇON  A259

LA REINE DE SEBA

1 Rois 10:1- 29

VERSET DE MEMOIRE: « Mais, comme Il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que
l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que
Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment » (1 Corinthiens 2:9).

I La Renommée de Salomon

1. La Reine de Séba apprit, dans un pays éloigné, la renommée que possédait Salomon à la gloire
du Seigneur: 1 Rois 10:1; Josué 6:27; 1 Rois 4:29-34; Esaïe 66:18-19; Matthieu 4:23-25; 9:26, 31.

II Le Pèlerinage de la Reine de Séba
1. La Reine vint vers Salomon pour l’éprouver par des énigmes: 1 Rois 10:1; Proverbes 1:5, 6;
Matthieu 22:46; Luc 14:6.
2. La Reine de Séba dit à Salomon tout ce qu’elle avait dans le cœur: 1 Rois 10:2; Luc 2:19; Actes
8:30, 31; 16:30.
3. Salomon répondit à toutes les questions de la Reine: 1 Rois 10:3; Esaïe 11:2; Matthieu 13:54;
Romains 11:33; Jean 2:25; Jérémie 32:17-19.

III La Gloire de Salomon
1. La gloire du royaume de Salomon amène la Reine à avoir une crainte respectueuse pour
Salomon: 1 Rois 10:4, 5; Daniel 8:17; 10:8; Apocalypse 1:17; 19:10.
2. La Reine de Séba témoigna que ce qu’elle avait entendu du Dieu de Salomon était vrai, et elle lui
rendit gloire: 1 Rois 10:6-9; Jean 4:29; 9:38; 20:25.

IV La Générosité du Roi
1. La Reine de Séba fit à Salomon des présents rares et coûteux: 1 Rois 10:2, 10-12; Psaume 72:10,
15; Matthieu 2:1, 2, 11.
2. Salomon donna à la Reine tout ce que son cœur désirait: 1 Rois 10:13; Psaumes 144:10; 149:4;
Matthieu 15:28; Jean 14:14; Ephésiens 3:20.
3. La richesse immense de Salomon, sa sagesse, sa connaissance, son honneur, et sa gloire furent le
symbole de la splendeur du Seigneur et de Son Royaume: 1 Rois 10:14-29; Daniel 7:13-14; Luc
1:32, 33; Psaume 145:13; Apocalypse 21:1, 2, 22-26.

COMMENTAIRE

L’Appel de Dieu
Les écritures disent de Pharaon d’Egypte que c’est grâce à Dieu qu’il est devenu Pharaon. « Je t’ai
suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la
terre » (Romains 9:17; Exode 9:16).

Dieu éleva Salomon à une position fortement exaltée afin que le nom du Seigneur fût connu à
travers le monde. Nous savons que ceci est vrai, car notre texte affirme que la Reine de Séba qui
habitait un pays très éloigné, apprit la renommée que possédait Salomon, à la gloire du Seigneur.
Elle n’apprit pas seulement la renommée de Salomon, mais la renommée dont elle eut écho était
celle concernant le Dieu qu’il servait. C’était la méthode de Dieu, et cette méthode consistait, en ces
jours-là, à inciter des hommes à savoir qu’Il existe, et qu’il n’y a personne qui soit semblable à Lui!
(Voyez Esaïe 46:9.)

Salomon était encore jeune lorsqu’il accéda au trône d’Israël; mais il avait sagement demandé à Dieu
de lui donner de l’intelligence afin qu’il fût capable de diriger Israël avec justice. Dieu était si content
de cette demande qu’il donna à Salomon non seulement de la sagesse que personne n’a eue depuis
lors – à l’exception de Jésus-Christ – mais aussi d’immenses richesses et de la prospérité (Lisez 1 Rois
3:5-13). Salomon fut remarquablement béni par le Seigneur, et le Seigneur se servit de cela pour se
magnifier de façon puissante. Aussi la Reine entendit-elle parler du Seigneur, et vint-elle pour visiter
Salomon afin qu’elle pût l’éprouver par des énigmes.

Combien devrions-nous apprécier la bonté de Dieu envers ses créatures lorsque nous pensons aux
grands efforts qu’il a déployés en vue d’amener un pécheur à la repentance! Une nation entière était
arrivée à la proéminence; à un homme furent donnés de la sagesse, des richesses et de l’honneur
dont on avait jamais entendu parler, tout ce dont le Seigneur pouvait se servir en vue d’attirer tous
les hommes vers Lui.

Comme nous lisons à propos de la première connaissance du seigneur que fit la Reine de Séba, nous
nous souvenons de la prophétie d’Esaïe: « Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande
lumière; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort une lumière resplendit » (Esaïe 9:1).

Des Enigmes

Ce n’était pas un voyage inutile que fit la Reine quand elle alla rendre visite à Salomon. Elle vint en
vue de vérifier le rapport qu’elle avait entendu. Ce voyage doit avoir comporté beaucoup de
difficultés et sans doute plusieurs dangers. Il a été long; et le fait que cette femme, souveraine d’un
empire qui lui était propre, eut osé courir ce risque pour une telle entreprise, nous prouve qu’elle
était mue par quelque chose de beaucoup plus grand qu’une courtoisie diplomatique, ou qu’une
simple idée de curiosité superficielle.

Dire que la Reine vint rendre visite à Salomon pour une raison autre que celle d’avoir des réponses à
des questions vitales relatives à son âme et à son bien-être éternel serait déprécier la qualité du
caractère et de l’âme de cette femme. Elle recherchait la Vérité, et elle ne considérait pas que le
voyage était trop long, ni aucune privation trop dure pour l’empêcher d’obtenir les réponses à ces
questions qui la hantaient et qui semblaient n’avoir aucune réponse.

Plût à Dieu qu’il y ait, de nos jours, davantage d’hommes dans le monde qui aient ainsi soif de
solutions justes à leurs problèmes! Des hommes sont, avec dévouement et de façon irrésistible et
continuelle, à la recherche de richesses fantômes de la terre. Il semble que les légions d’âmes
humaines qui sont à la recherche de couronnes et de lauriers mondains, sont interminables. Le
champ de la vie est jonché d’âmes ruinées par le péché et tombées, fauchées par la mort éternelle
alors qu’elle luttait pour de vaines richesses de la vie, qui périssent par l’usage.

Une âme excellente est, en effet, celle qui est à la recherche de la Source de Vie, – Jésus-Christ – et
qui désire la vérité en considération de cette vérité. Ceux qui désirent avec zèle et de façon honnête
une solution aux problèmes de leurs âmes ne manqueront pas de trouver Celui qui peut donner une
réponse correcte.

Plus Grand que Salomon

La Reine de Séba n’effectua pas son long voyage en vain. Le texte déclare: « Salomon répondit à
toutes ses questions, et il n’y eut rien que le roi ne sût lui expliquer » (1 Rois 10:3). Dieu ne la laissa
pas retourner sans l’avoir récompensée pour ses efforts. Il donna à Salomon la réponse à chaque
question. Dieu n’attire pas les hommes à Lui pour refuser ensuite de tenir compte de leurs
questions. (Lisez Jean 6:37).

Lorsque Jésus condamnait les Juifs pour leur incrédulité à Son égard, Il loua hautement la Reine, et la
cita comme un modèle à suivre par d’autres. Jésus était l’image exacte de Dieu; Il était la lumière des
hommes, et Il était plus grand que Salomon. Cependant, Israël Le rejeta! Il leur dit: « La reine du Midi
se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des
extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon »
(Matthieu 12:42).

La Reine de Séba tira avantage de la source de sagesse qui lui était accessible quoiqu’elle fût venue
des extrémités de la terre pour entendre cette sagesse. Elle s’élèvera par conséquent au jour du
jugement contre ceux qui ont eu l’éternelle vérité de l’Evangile de Jésus-Christ à portée de la main et
qui, cependant, n’avaient pas écouté. Malheur au monde lorsque ce jugement sera exercé! Quelle
excuse pour le péché sera suffisante lorsque la provision faite pour le pardon du péché ne serait pas
recherchée et désirée? Quand la Reine rendit témoignage du grand voyage qu’elle fit pour
apprendre de la sagesse de Salomon, quelle excuse sera valable pour les hommes qui n’ont fait
aucun effort pour connaître Christ? Jésus-Christ est la vérité personnifiée et nous devons venir à Lui
pour nous informer du chemin de la vie et de la vérité. En Christ sont cachés tous les trésors de la
sagesse et de la connaissance (Colossiens 2:3), (Voyez aussi Jean 14:6).

Nous aurons alors bien agi si nous demandons à Jésus de nous fournir la vraie réponse à toutes les
éternelles questions. Nous pourrons alors nous lever avec la Reine de Séba au dernier jour pour
témoigner que nous avons eu la réponse à toutes ces questions.

Un Vrai Rapport

« Elle dit au roi: C’était donc vrai ce que j’ai appris dans mon pays au sujet de ta position et de ta
sagesse! Je ne le croyais pas, avant d’être venue et d’avoir vu de mes yeux. Et voici, on ne m’en a pas
dit la moitié. Tu as plus de sagesse et de prospérité que la renommée ne me l’a fait connaître ».
Quelqu’un peut-il décrire le désir ardent et l’espoir inquiet avec lesquels un homme vient à Dieu
pour chercher le pardon du péché dans sa vie? De quels minces fils d’espoir humain Dieu se sert
pour attirer souvent les hommes à la connaissance de sa grâce salvatrice! Il se pourrait que la Reine
de Séba eût beaucoup de crainte à propos du succès de son voyage. Néanmoins elle alla dans
l’espoir que, malgré toutes les craintes périodiques, Salomon serait capable de lui donner la réponse
aux secrets de son cœur. Lorsqu’elle reçut ce qu’elle était venue de si loin pour voir et entendre, elle
ne put se retenir de s’exclamer: « On ne m’en a pas dit la moitié ».

Un témoignage similaire: « On ne m’en a pas dit la moitié », est souvent rendu par ceux qui ont
entendu l’histoire du salut et sont venus ensuite sentir dans leurs propres vies la puissance de la
grâce rédemptrice. Ce qu’un homme ressent lorsque ses péchés sont pardonnés est si grand
qu’aucune parole ne peut le décrire.

Sa Majesté Intronisée

« La Reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu’il avait bâtie, et les mets de sa
table, et la demeure de ses serviteurs, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient, et
ses échansons, et ses holocaustes qu’il offrait dans la maison de l’Eternel. Hors d’elle-même elle dit
au roi: … ». La Reine n’est pas la première, ni la dernière à être impressionnée par la manière de
s’habiller et d’agir des enfants de Dieu, et par l’esprit d’adoration et de louange de Dieu, qui influe
sur tout ce que les Chrétiens possèdent et font. Les hommes de Dieu sont des lettres vivantes,
connues et lues de tous les hommes; et tout ce qu’ils font ou disent, est un témoignage pour ceux
qui sont à l’extérieur du Royaume de Dieu.

La splendeur et l’élégance de la cour de Salomon étaient sans pareille en ce temps-là, et cette cour
était magnifique sur tous les aspects. Cependant, nous croyons que la Reine vit ce qu’un œil naturel
ne pouvait voir. La magnificence de l’architecture, la pompe et les cérémonies, les vêtements
royaux, les serviteurs richement habillés et l’élégance de toute chose ne constituent pas la réelle
grandeur de majesté. La majesté vient de la personnalité – et la majesté de Dieu se trouvait dans la
cour de Salomon. Il y a eu d’autres grands rois et monarques dont la splendeur de leurs cours égala
peut-être la gloire terrestre de Salomon; mais la gloire et la splendeur de la cour étaient celles d’un
autre monde. La gloire de Dieu reposait dans sa cour, et la splendeur du Dieu créateur se faisait
sentir dans chaque personne et dans l’adoration de tout homme.

C’était la gloire de Dieu que vit la Reine de Séba, et ce fut la présence du Dieu Tout-Puissant qu’elle
sentit, et qui amena son esprit à se prosterner et à obéir à ce Dieu. Nous savons que cela a été
l’expérience de tout enfant de Dieu qui prie efficacement avec une foi fervente pour se sentir dans la
présence même de Dieu, et s’en aller avec une sensation irrésistible et impressionnante de la
grandeur de Dieu telle qu’aucune langue ne peut l’exprimer. Lorsqu’une personne se sent seule en
esprit devant Dieu, elle expérimente une joie inexprimable. Dans sa prière, elle se sent dans un « pays
très éloigné » où elle est en conversation avec le Roi des rois, et ses plus durs problèmes se trouvent
résolus. Le roi Salomon donna à la Reine tout ce que son cœur désirait et de plus il lui offrit des
présents royaux. Sans nul doute, la dureté de son voyage entrepris pour revenir chez elle fut allégée
par d’agréables souvenirs et le cœur rempli de la paix et de la connaissance, objets de cette longue
traversée.

Il en est ainsi d’un pécheur qui vient à Dieu en vue de chercher la miséricorde et le pardon. Il trouve
le désir de son cœur et reçoit une partie du don du Roi. Il retourne chez lui, le cœur plein de cette
paix et de cette connaissance dues au pardon de ses péchés.

QUESTIONS
1. Comment la Reine de Séba entendit-elle parler du Dieu de Salomon?
2. Pourquoi la Reine désirait-elle visiter Salomon?
3. Pensez-vous qu’il lui était nécessaire de fournir beaucoup d’efforts pour parvenir à la cour de
Salomon ?
4. Pourquoi Jésus loua-t-Il la Reine de Séba?
5. Comment Salomon est-il un symbole du Seigneur?
6. Comment savons-nous que la Reine reçut des réponses à ses questions?
7. Pourquoi la Reine fut-elle si impressionnée par la cour de Salomon?
8. Comment un Chrétien arrive-t-il à connaître tout ce qui concerne la cour du Seigneur?