LEÇON A242

LEÇON A242

« QUI RAMENERA LE ROI ? »

2 Samuel 19 : 9-15

VERSET DE MEMOIRE : « De même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut »

(Hébreux 9 : 28)

Télécharger

La Question d’un Roi

  1. Israël était troublé parce que aucun effort n’était fait pour ramener leur roi de l’exil : 2 Samuel 19 :9, 10 ; Juges 18 :9.
  2. Les anciens de Juda furent interrogés quant à leur indifférence pour le retour de David : 2 Samuel 19 :11 ; 2 Thessaloniciens 3: 8, 9.
  3. Le roi David rappela à ses frères qu’ils sont de sa chair et de son os : 2 Samuel 19 :12; 5:1; Juges 9:2.
  4. L’Eglise qui professe Christ son Roi absent, admet par là même qu’elle a un devoir envers Christ, et qu’elle doit se soumettre à Lui: 2 Samuel 19:12; Ephésiens 5:30.
  5. Les Israélites ne sont frères de David que par des relations tribales, mais le chrétien est lié à Son Roi par le sang: 2 Samuel 19:13; Jean 1:12; Romains 8:16, 17; Galates 4:7; Ephésiens 2:19.
  6. Les anciens de Juda s’activèrent, et David fut ramené à son trône : 2 Samuel 19:13-15.
  7. Les chrétiens ont un devoir, celui de mener la bataille contre le mal, afin que leur Roi puisse retourner tôt à son trône : Nombres 32:6; Juges 5:23; Jérémie 48:10.
  8. Les membres de la famille de Christ doivent désirer et attendre le retour de leur Roi: Actes 1:11; Mathieu 25:6; Luc 13:24, 25.

COMMENTAIRE

Une Réprimande bien à Propos

                Le texte de notre leçon concerne l’épisode du retour de David au trône auquel il avait été obligé de renoncer, à cause de la rébellion d’Absalom. La justice avait triomphé par la grâce de Dieu, et les ennemis de David furent encore vaincus; mais le peuple ne fit rien pour la réintégration de leur roi à sa position légitime. David fut finalement obligé de demander aux anciens d’Israël pourquoi ils ne firent rien pour rétablir leur roi.

                Les anciens de la tribu auraient dû être les premiers à commencer la procédure de réinstallation  de David sur son trône. Leur fierté tribale et leur affection pour David avaient dû les amener à désirer le voir diriger Israël. Cependant les évènements prouvèrent qu’ils ne firent pas ce qu’on espérait d’eux.

                David leur posa une question relative à leur indifférence à sa position. Cette question était très pertinente et très personnelle pour chacun d’eux: « Vous êtes mes frères, vous êtes mes os et ma chair; pourquoi seriez-vous les derniers à ramener le roi » .

L’Indifférence et la Négligence

                Ce qui rend les incidents de notre texte si intéressants à nous qui sommes du temps moderne est le parallèle étroit qui existe entre l’indifférence des frères de David à le rétablir roi et la même indifférence de l’Eglise, qui professe Christ aujourd’hui,  à accueillir son Seigneur et Roi Jésus-Christ.

                Les hommes mauvais, qui ont longtemps gêné Sa souveraineté, ont temporairement empêché notre grand roi d’assumer Son règne légitime. Il partit pour être avec Son Père dans le Ciel, et environ deux mille ans se sont écoulés sans qu’Il ne soit de retour. La question est à la fois opportune et pertinente pour les gens de cette présente génération qui invoquent le nom de Christ : « Pourquoi seriez-vous les derniers à ramener le roi? »  Ceux donc qui devraient être les enthousiastes et les plus pressés de voir revenir leur roi se sont montrés les plus lents à ce sujet.

                Il n’est pas étonnant que les incrédules, les infidèles et les ignorants ne fassent rien concernant le retour du Seigneur à Son règne légitime. C’est l’indifférence endurcie de ceux qui prétendent être les disciples du roi, qui est surprenante. Le peu d’attention qu’ils font à son royaume terrestre est terrifiant. La Bible donne la raison de leur indifférence et dit ce qui arrivera à ces adeptes de religion qui ne font rien pour ramener le Roi sur Son trône.

La Vaine Religion

                De tous les hommes de la terre, beaucoup pensent que les Juifs, peuple élu de Dieu, sont les plus zélés et les plus pieux envers Dieu et en ce qui concerne les affaires de leur Roi à venir. La religion juive actuelle fait beaucoup de bruit autour de l’attente du retour momentané de leur roi. Les rites observés lors de la fête de Pâques seuls font davantage partie des cérémonies juives orthodoxes de nos jours, autant que le battement réel de leurs cœurs, sans parler des sièges que chaque Juif fervent laisse dans sa maison en ce moment-là dans l’espoir que Celui qui est attendu viendra y assumer son rôle légitime. En effet, lorsqu’on examine leur religion par la Parole de Dieu, elle s’avère superficielle et fausse. Elle est sans mérite aux yeux de Dieu.

                Au lieu d’accueillir leur Roi lorsqu’il vint, ils Le persécutèrent impitoyablement, Le crucifièrent dans leur rébellion et défièrent Dieu par leur déclaration: « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous » (Luc 19:14). Depuis qu’un tel jugement est attiré sur les Juifs, il demeure sans précédent. Jusqu’à ce jour, les Juifs se sont plaints de leurs terribles tribulations et ont augmenté leurs cris envers Dieu pour l’envoi du Messie. Malgré leurs nombreuses tribulations, ils persistent toujours,  en tant que nation, dans leur refus d’accepter Christ comme leur vrai Messie et Roi.

                Le « mur de lamentation », où se rendent les Juifs palestiniens pour crier haut leurs plaintes à Dieu, est fort connu et commenté. Ce mur fit une fois une partie du temple de Salomon, et est tout ce qu’ils retiennent de leurs gloires antérieures ; et c’est ici qu’ils pleurent et se lamentent pour leur Roi qui est déjà venu et reparti. Inutile de dire que ce groupe d’hommes ne réussira pas à rétablir  son Roi aussi longtemps qu’il persiste dans son incrédulité et sa rébellion présentes.

Remise des affaire à Plus Tard

                Il y a un autre groupe qui, au lieu de rechercher le retour de leur Roi, le retarde dans leur cœur, afin de se livrer à leurs désirs coupables. Ceux-ci connaissent la volonté de Dieu et le salaire de la désobéissance ; cependant ils persistent dans l’empêchement et le retardement du retour de leur Roi (Lisez Romains 1:32). Le Seigneur dit de ceux-ci: « Mais si c’est un méchant serviteur, qui dise en lui-même: Mon maître tarde à venir, s’il se met à battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites: c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Mathieu 24:48-50). Ceci est donc le sort de ceux qui savent faire le bien, mais ne le font pas. Cela leur est devenu un péché. Alors la raison de n’avoir rien fait pour ramener le roi est qu’ils ne veulent pas Le voir.

                Ceux qui, dans la parabole de Christ, furent invités au grand festin et qui unanimement commencèrent à faire des excuses, sont dans la même catégorie. Quoiqu’ils n’aient pas ouvertement refusé de répondre à l’invitation de leur Seigneur, leurs excuses équivalent à un rejet absolu. Ce groupe est indifférent au Royaume du Seigneur. Ils n’ont aucun désir d’en prendre part, quand bien même ils ont été invités. Le Grand Roi désire que chaque place à Sa table soit occupée, et pour cette raison, Il semble avoir retardé le Festin des Noces de plusieurs années, jusqu’à ce que Sa table soit entièrement occupée.

La Promesse de Son Retour

                Finalement il y a ceux qui d’un ton sceptique interrogent : « Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création » (2 Pierre 3:4), non seulement ce groupe ne fait rien pour hâter le retour de leur Seigneur, mais il s’y oppose farouchement. Il nie qu’un tel événement aura lieu, et il raille ces Chrétiens qui sont occupés aux affaires du Roi. Il ridiculise les efforts que fournissent les Chrétiens pour prêcher l’Evangile à travers le monde.

                La prédication de l’Evangile fera probablement revenir Jésus sur terre, plus que n’importe quelle autre chose. Dieu attend que le dernier à être sauvé le soit. Jacques avertit ses frères à être fidèles dans cette affaire et à poursuivre patiemment le travail de leur Roi: « Soyez donc patients, frères, jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière saison »  (Jacques 5:7).

Les Appelés et les Elus

                En dépit de l’indifférence, de la cupidité, de l’égoïsme et l’incrédulité de plusieurs soi-disant disciples de Christ, il y a un groupe qui est fidèle et sincère envers son Roi, et qui aura dans une grande mesure la responsabilité de faire revenir le Roi. Ils forment le groupe de ceux qui sont fidèles et qui sont appelés dans l’Ecriture: Les « élus » (1 Pierre 1:2), « l’assemblée des premiers-nés » (Hébreux 12:23), et les « enfants de Dieu » (1 Jean 3:1). Tous ceux-là ayant leurs péchés lavés par le précieux Sang de Jésus-Christ, sont os de Ses os et chair de Sa chair (Voyez Ephésiens 5:30). Ce sont ceux qui ont eu la vraie expérience chrétienne de la nouvelle naissance, et qui sont donc nés dans la famille de Dieu. Ils sont devenus les vrais enfants de Dieu, et Jésus n’a pas honte de les appeler frères (Lisez Hébreux 2:11).

                Ce corps des croyants forme la vraie Eglise de Christ. L’Ecriture appelle ce corps « l’Eglise ». Ce fut de ce corps qu’Etienne parla lorsqu’il rappela aux Juifs la référence faite à Christ par Moïse: « C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, étant avec l’ange qui lui parlait sur la montagne de Sinaï et avec nos pères, reçut des oracles vivants, pour nous les donner »  (Actes 7:38). Le mot église correspond en Grec au mot ecclésia, qui signifie appelés ou congrégation. Dieu a une Eglise dans une église, Ses appelés. Au sein de l’église qui professe sur terre il y a ceux qui sont vraiment les Siens – et ce sont eux qui ramèneront le Roi!

                Cette vérité est réitérée dans la parabole de l’ivraie et du blé. L’ivraie qui représente les faux adeptes de la vraie religion, grandit au milieu du blé qui est le type des véritables enfants de Dieu . Tous grandissent ensemble et l’observateur non averti ne distingue pas l’un de l’autre. Mais la parabole enseigne qu’au moment de la moisson, ils seront séparés, l’ivraie sera détruite, tandis que le blé sera amassé dans les greniers. C’est encore une preuve qu’il y a un groupe élu et choisi au sein des religions vastes et variées d’aujourd’hui (Lisez Matthieu 13:24-30).

                Le groupe élu, la vraie Eglise de Christ, travaille jour et nuit pour répandre l’Evangile dont il proclame la vérité partout dans le monde; et il est occupé jusqu’au dernier moment pour hâter le retour de son Roi. Leurs efforts peuvent sembler petits et insignifiants, mais ils en ont fourni beaucoup. Leurs efforts sont semblables au levain qui, lorsque mis dans la pâte prête à passer à la cuisson, provoque une réaction chimique d’un bout à l’autre du processus de la cuisson jusqu’à ce que le tout se lève (Lisez Matthieu 13:33). Quand l’effet qui fait lever l’Evangile aura été suffisamment senti à travers le monde, alors le Roi sera en mesure de revenir (Lisez Matthieu 24:14).

                « Christ … apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (Hébreux 9:28). De ceci nous apprenons que seuls ceux qui L’attendent Le verront; indubitablement, parce qu’ils Le cherchent et désirent Son retour, Il viendra. Jésus dit à Ses disciples: « Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:3). Il reviendra en réponse aux aspirations des cœurs de ceux qui plaident en esprit pour l’Epoux de leur âme. L’amour et le dévouement du Chrétien pour son Seigneur ramèneront le Roi.

QUESTIONS

  1. Pourquoi David demandait-il à ses frères la raison pour laquelle rien ne fut fait pour le réintégrer comme leur Roi?
  2. De quelle façon la situation d’aujourd’hui est comparable à celle des temps anciens?
  3. Quels sont les quelques personnes qui devraient aider à ramener le roi, mais qui ne firent rien en ce sens-là?
  4. Quelle est la véritable Eglise?
  5. Comment les Chrétiens peuvent-ils contribuer à ramener le Roi?
  6. Quand reviendra le Seigneur?
  7. Les Juifs désirent-ils le retour de Jésus?
  8. Les Juifs admettent-ils Christ comme le Messie?