LEÇON  A235

LEÇON  A235

LA  PROVISION DE DIEU POUR SON PEUPLE

Jean 14:1-31

VERSET DE MEMOIRE : « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père: si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place »

(Jean 14:1, 2).

Télécharger

I  Mots de Réconfort de Jésus aux Disciples Troublés

  1. Jésus promet de leur préparer une place: Jean 14:1-3.
  2. Le Chemin, la Vérité et la Vie sont expliqués à Thomas, le douteur : Jean 14:4-7.
  3. Le mystère « du Père et du Fils » divins est expliqué à Philippe troublé: Jean 14:8-11.
  4. Jésus promet que de plus grandes œuvres seront accomplies par les disciples qui croient: Jean 14:12-14.

II  La Promesse d’un Consolateur

  1. Un « Autre Consolateur » viendra demeurer pour toujours avec vous: Jean 14:15-17.
  2. Jésus se manifestera à Ses disciples, mais non au monde: Jean 14:18-24; Matthieu 18:20.
  3. « Le Consolateur, qui est l’Esprit Saint », sera leur Maître: Jean 14:25, 26 ; 16:12-14.
  4. Jésus prononce les dernières paroles de réconfort: Jean 14:27-31.

COMMENTAIRE

Des Cœurs Troublés

Les disciples furent troublés à la pensée qu’ils allaient être séparés de Jésus, car Il avait dit: « Je suis pour peu de temps encore avec vous » et « Vous ne pouvez venir où Je vais » (Jean 13:33). Mais Christ dans Sa compassion et avec le désir de réconforter les cœurs de ceux qui Le suivaient, prononça ces belles paroles: « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père: Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:1-3).

Il fut un moment où les « étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie » (Job 38:7); mais le jour vint où le péché rompit l’harmonie qu’il y avait dans la création de Dieu, et attira la malédiction sur la terre. Le péché mit fin à la communion qu’il y avait entre Dieu et les hommes, et causa des dégâts dans le monde; mais le cœur de Dieu languit pour Ses créatures et, dans sa sagesse infinie, Il élabora un plan par lequel le pécheur pouvait être racheté. « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ». Dieu le Père envoya Christ dans le monde pour le réconcilier avec Lui-même afin que les gens qui sont rachetés par le Sang de Jésus puissent demeurer avec Lui à travers l’éternité. Pensez à ce que cela sera lorsque les paroles de cette grande voix que Jean entendit du Ciel seront accomplies: « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu Lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21:3).

 

La Maison du Père

La ville Sainte, la Nouvelle Jérusalem que Jean vit descendre, est  la Maison du Père. Dans cette ville il y a plusieurs maisons d’une beauté indescriptible; Jésus est allé les préparer – les apprêter pour ceux qui L’aiment. Pensez à ces rues transparentes et dorées, à ces murs transparents de jaspe, au fleuve de vie, aux arbres dont les fruits mûrissent tous les mois, au baume calmant des feuilles – c’est tout cela la Maison de notre Père. Et Il nous a invités dans Sa Maison pour vivre avec Lui pour toujours. Nous, les prodigues, sommes bien accueillis à la Maison au milieu de grandes réjouissances – nos péchés étant pardonnés, nos dettes annulées au prix de Son propre cher Fils. Le Pur et Saint se sacrifia afin que les souillés et les impurs puissent être rachetés. Qui est si insensé pour refuser le grand plan de Dieu? Qui est si sage pour obtenir une meilleure place ou une voie plus heureuse que celle qu’Il offre?

« Vous savez où je vais et vous en savez le chemin » (Jean 14:4). Jésus fit comprendre autant qu’Il le pouvait, qu’Il vient de Dieu et qu’Il retournerait à Dieu. Le ministère qu’Il exerça pendant trois ans, avait pour but d’indiquer le chemin de la vie éternelle. Il enseignait aux gens la repentance et la nouvelle naissance. Il leur parla d’une vie au-dessus du péché et de la façon dont ils pouvaient être sanctifiés et rendus purs et saints. Il leur demanda de rester à Jérusalem jusqu’à ce qu’ils fussent revêtus de la puissance d’en haut. Il leur parla du Consolateur qui demeurerait avec eux pour toujours. Il institua la Sainte Cène et le Lavage des Pieds des Disciples. Il leur ordonna d’observer le baptême d’eau – en baptisant « au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ». Mais par-dessus tout ceci, Il est le Chemin. C’est seulement par Son sacrifice et l’effusion de Son Sang que les hommes trouvent le pardon de leurs péchés.

La Trinité

« Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en Moi, croyez du moins à cause de ces œuvres ». Jésus voulait que Ses disciples reconnussent Sa divinité. Lorsque Pierre reçut la révélation et reconnut qui était Jésus, il dit: « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». La réponse de Jésus était que cette révélation venait du Ciel, et que « sur cette pierre je bâtirai Mon Eglise » (Matthieu 16:16-18). L’Eglise de Christ doit reconnaître qu’Il est non seulement un Maître envoyé de Dieu, mais qu’Il est Dieu, l’Agneau de Dieu qui fut sacrifié pour les péchés du monde. « Croyez en Dieu et croyez en moi ». En d’autres termes, cela veut dire « Croyez que je suis Dieu « . « Celui qui m’a vu a vu le Père ». Christ était la parfaite révélation du Père. En tant que Fils unique, Jésus-Christ était « l’empreinte de sa personne » (Hébreux 1:3). Ceci ne veut pas dire qu’Il était la même Personne, mais une ressemblance exacte. Il n’y a ni de désaccord ni de contradiction dans leurs plans ou buts. L’un révèle parfaitement la volonté de l’autre.

Les personnes distinctes de la Trinité sont révélées dans ce chapitre. Jésus dit: « Je m’en vais au Père ». Ceci enseigne que le Père au Ciel et Jésus sur la terre, étaient des personnalités séparées. Il déclare aussi que: « Le Consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jean 14:26). Ici dans un verset de l’Ecriture, nous voyons se révéler la Trinité à travers l’envoi du Saint-Esprit par le Père pour rappeler toutes les choses que Jésus le Fils avait dites. Le Saint-Esprit est désigné ici à la troisième personne par Il comme une Personne. Il y a une unité dans la Divinité, que nous ne pouvons pas entièrement comprendre, mais, nous pouvons voir qu’il y a une Trinité bénie: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Nous voyons aussi la Trinité se révéler au baptême de Christ, lorsque l’Esprit descendit sur le Fils sous la forme d’une colombe, et que le Père parla du Ciel.

Lorsque Jésus disait à Philippe: « Celui qui m’a vu a vu le Père », Il voulait signifier plus à Philippe qu’il ne pouvait juste voir de ses yeux naturels. Ces corps physiques et mécaniques ne sont pas la véritable essence de nous-mêmes. Nous pouvons reconnaître les gens par leur apparence physique; mais lorsque nous leur devenons familiers et les connaissons bien, c’est leur caractère et leur vie intérieure qui les rendent chers. Il en était de même de Christ – Ce n’était ni Sa taille, ni la couleur de Ses cheveux qui révélèrent le Père, mais ce grand cœur de compassion, l’amour qu’Il avait, la vie qu’Il menait, et les œuvres qu’Il accomplissait, qui montraient aux disciples le Père.

Le Baptême du Saint-Esprit

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père » (Jean 14:12). Cette promesse nous donne une idée du but du baptême du Saint-Esprit. C’est le don de la puissance pour le service: « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes 1:8). Ce don de la puissance, qui est le baptême du Saint-Esprit, ne devrait pas être confondu avec la sanctification qui est la purification du cœur.

La sanctification est la sainteté et par le baptême l’on est revêtu de la puissance. David fut sanctifié lorsqu’il pria: « O Dieu! Crée en moi un cœur pur » (Psaume 51:11). Esaïe fut sanctifié lorsque, la pierre ardente de l’autel toucha ses lèvres. Mais le Saint-Esprit ne fut pas répandu avant le Jour de la Pentecôte où les gens furent baptisés du Saint-Esprit et de feu. Les Saints des temps anciens parlèrent comme s’ils étaient poussés par le Saint-Esprit; Jean fut rempli du Saint-Esprit depuis le ventre de sa mère; mais au jour de la Pentecôte les cent vingt furent baptisés (plongés) dans le Saint-Esprit. Non seulement ils furent remplis du Saint-Esprit mais aussi la maison où ils étaient, et des fleuves d’Eau Vive coulèrent de leur être intérieur.

Le baptême du Saint-Esprit ne se limita pas au Jour de la Pentecôte, car nous voyons qu’il fut répandu huit ans plus tard sur la maison de Corneille (Actes 10:44-46), et vingt trois ans plus tard à Ephèse (Actes 19:6). Chaque fois ils parlaient en langues, ce qui est l’évidence du baptême du Saint-Esprit. Cette merveilleuse expérience ne se limita pas aux temps Bibliques, mais selon les Ecritures, « La Promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Actes 2:39). Dieu appelle et répand encore Son Esprit sur ceux qui sont entièrement sanctifiés. « Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? (Actes 19:2).

QUESTIONS

  1. Où peut-on trouver la plus complète description du Ciel?
  2. Expliquez la seconde venue de Christ.
  3. Quelle différence trouve-t-on entre la manifestation du Saint-Esprit du temps de l’Ancien Testament et de nos jours?
  4. Pourquoi les disciples furent-ils troublés en ce moment-ci?
  5. Quelle promesse apporta une consolation à leurs cœurs?
  6. Combien de promesses pouvez-vous trouver dans ce chapitre?
  7. Ces promesses nous sont-elles applicables aujourd’hui?
  8. Nommez quelques-unes des fonctions du Saint-Esprit dans le monde, aujourd’hui.
  9. Donnez plusieurs preuves bibliques de la Trinité.
  10. Quand la promesse d’un Consolateur fut-elle accomplie?