Leçon A229

Leçon A229

DAVID  COURONNE  ROI – L’ARCHE  RAMENEE

2 Samuel 2:1-7, 11; 5:1-5; 6:1-15, 17

VERSET DE MEMOIRE: « L’Eternel a choisi Sion, Il l’a désirée pour sa demeure »

(Psaume 132:13).

Télécharger

I  L’Entrée de David à Hébron

  1. Après la mort de Saül, David demanda au Seigneur s’il pouvait retourner dans le pays d’Israël: 2 Samuel 2:1-3; 1 Samuel 30:8; 1 Chroniques 14:10, 14-16.
  2. David fut oint roi de Juda à Hébron où il régna 7 ans et demi: 2 Samuel 2:4, 11.
  3. Un message d’encouragement fut envoyé aux hommes de Jabès en Galaad pour la considération qu’ils montrèrent à Saül: 2 Samuel 2:5; 1 Samuel 31:11-13.

II  Roi sur Tout Israël

  1. Les tribus d’Israël envoyèrent des représentants pour faire alliance avec David et l’oindre roi sur tout le peuple: 2 Samuel: 5:1-3; 1 Samuel 16:1, 12, 13; 1 Chroniques 12:23-40; Actes 13:22.
  2. La durée totale du règne de David fut de 40 ans: 2 Samuel 5:4, 5.
  3. La capitale d’Israël fut transférée à Jérusalem: 2 Samuel 5:5-9.

III  De la Considération pour l’Arche de Dieu

  1. Trente mille hommes se rendirent auprès de David pour retirer l’Arche de la maison d’Abinadab: 2 Samuel 6:1-4; 1 Samuel 7:1; 1 Chroniques 13:1-8.
  2. Un homme fut frappé parce qu’il toucha à l’Arche: 2 Samuel 6:5-8; Nombres 4:15; 1 Chroniques 13:9, 10.
  3. David craignit d’emporter l’Arche dans sa ville: 2 Samuel 6:9-11; 1 Chroniques 13:12; Psaume 119:120.
  4. La présence de l’Arche apporta des bénédictions, aussi David prit-il courage pour emporter l’Arche dans sa ville: 2 Samuel 6:12-15.
  5. L’Arche fut placée dans un tabernacle que David avait dressé pour elle: 2 Samuel 6:17; 1 Chroniques 15:1; 16:1.

COMMENTAIRE

Connaissant la Volonté de Dieu

Lorsque David apprit que Saül fut mis à mort au cours de la bataille qui a opposé les Philistins aux Israélites, il ne fut pas content, mais plutôt il se lamenta. « Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle » (Proverbes 24:17). Ce n’était pas un regret déguisé que David avait pour Saül; une autre âme est partie dans une éternité perdue. Un vrai Chrétien ne souhaiterait même pas ce sort à son pire ennemi.

La foi avait donné à David l’assurance qu’un certain jour, et d’une certaine manière, le Seigneur ôterait Saül de la scène d’activité; mais lorsque cette foi devint faible, David redouta le jugement de Dieu. Il ne revendiqua pas avec précipitation et un déploiement de force le trône d’Israël, quand bien même, sur instruction de Dieu, Samuel l’avait oint plusieurs années auparavant pour occuper cette position. La même foi qui avait aidé David à s’affermir pendant les années de son attente, dicta à ce moment-là à son cœur que le Seigneur était capable de mener à bonne fin ce qu’Il avait commencé à accomplir. Cependant David se renseigna auprès du Seigneur sur ce que serait l’étape suivante. Il ne fit pas un pas jusqu’à ce qu’il connût la pensée de Son Dieu. La vraie foi ne signifie pas l’inaction de la part du croyant; mais la vraie foi a en elle l’élément d’attente jusqu’à ce que la pensée du Seigneur soit entièrement connue, ensuite elle agit suivant cette connaissance.

Il y a certaines choses qui sont claires dans le plan de Dieu pour Ses enfants, telles que la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit, et la guérison divine pour ceux qui sont malades. Ces grâces et dons sont pour tout homme qui est appelé à accepter l’Evangile, et seraient ardemment cherchés jusqu’à leur obtention; cependant il y a d’autres places et appels qui sont seulement donnés à ceux qui attendent le Seigneur dans la prière et la consécration. La place la plus sacrée sur cette terre pour toute âme serait d’être pleinement dans la volonté de Dieu. Plusieurs aspirent à la connaissance de Sa volonté, mais ils ne vivent pas étroitement liés et en constante communion avec Lui, dans un cœur consacré et une vie ouverte à Dieu, ainsi il pourrait continuellement leur révéler Sa volonté. La joie du Ciel sur la terre est de connaître la volonté de Dieu, et de la faire. David réalisa que son appel à l’adoration surpasse un appel ordinaire, et il savait que la volonté de Dieu devait lui être absolument claire avant qu’il ne pût faire un pas en avant.

Marchant dans la Lumière

David et son armée de 600 hommes étaient encore sur la terre des Philistins quand ils apprirent la mort de Saül. Le Seigneur était fidèle à la demande honnête de David, et Il lui ordonna d’aller au pays d’Israël, dans la ville d’Hébron. Dans cette ancienne ville où avait demeuré Abraham, et où sa femme Sara fut enterrée, les hommes de la tribu de Juda se rassemblèrent et oignirent David roi sur la maison de Juda. En réalité, les hommes de Juda approuvèrent seulement l’onction que David avait reçue de la main de Dieu à travers Samuel. Tout homme qui marche dans la lumière de la Sainte Parole de Dieu verra à chaque instant, les promesses de Dieu réalisées en sa faveur.

On pourrait dire que le royaume de Juda n’était qu’une partie de la promesse faite à David. Ceci est vrai, mais une promesse de Dieu n’a pas besoin d’être entièrement accomplie dès le premier jour de la vie d’un homme ou d’une expérience chrétienne. Le Seigneur dans Sa sagesse, peut retenir une partie d’une promesse ou d’une bénédiction, afin qu’il puisse enseigner une certaine leçon importante, et faire un « vase… utile à son maître ». David avait encore beaucoup de choses à apprendre avant que Dieu ne lui permît de régner sur tout Israël. Il avait appris le métier des armes et le généralat durant les années où il fuyait Saül; maintenant dans cette mineure royauté Dieu enseigna à David l’usage du pouvoir et de l’autorité. Tout enfant de Dieu est appelé à passer par une école – temps d’examen et d’épreuves – ce qui le fera s’adapter au plan du Maître.

Les Vaillants Soldats de Dieu

David fut appelé des parcs à moutons de son père pour être le berger d’Israël; plusieurs des Apôtres furent appelés de leur métier manuel de pêcheurs pour devenir pêcheurs des hommes; et aujourd’hui Dieu appelle les hommes provenant de toute position sociale pour faire d’eux « un royaume, des sacrificateurs pour Dieu ». Le chemin qui mène au service et au Royaume de Dieu a toujours été le même – la voie étroite et resserrée. Si David apprit l’obéissance en endurant l’épreuve; si les Apôtres et les autres héros de la foi furent vaillants dans la faiblesse, dans l’opposition et dans la persécution (Hébreux 11:34), comment donc, à présent, un Chrétien peut-il espérer entrer par les portes de perles du Ciel sans goûter à une partie de ces choses? Dieu utilise les mêmes méthodes aujourd’hui pour former Ses vaillants soldats pour le combat chrétien.

« Si nous persévérons, nous régnerons aussi avec Lui » (2 Timothée 2:12). Mais l’expérience du chrétien n’est pas uniquement constituée de dures épreuves. Les récompenses de fidélité incitent toujours les soldats de Dieu à aller de l’avant. Les pleins vainqueurs vivront et régneront avec Christ pendant mille ans sur cette terre, (voyez Apocalypse 20:4). L’accomplissement de toutes les promesses de Dieu dans la vie d’un individu demande de la patience, mais l’âme qui place sa foi et sa confiance en Dieu a déjà les arrhes de son héritage. « L’Eternel donne la grâce et la gloire, il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité » (Psaume 84:12).

David en Tant Que Roi

Lorsqu’un homme était oint roi pour succéder à la dynastie antérieure, souvent, la première mesure qu’il prenait était d’écarter tous ceux qui pourraient avoir une prétention quelconque au trône. En ces jours, non seulement ceci était jugé légitime, mais aussi il était considéré comme nécessaire pour mettre à mort tous ceux qui prétendraient accéder au trône, ou qui menaceraient, par n’importe quel moyen, le monarque régnant. Cependant, David n’était pas un homme de cet esprit, car il ne leva pas la main contre les descendants de Saül. Abner, le chef des armées de Saül, prit un des fils de Saül et l’oignit roi à la place de son père; mais « David devenait de plus en plus fort, et la maison de Saül allait en s’affaiblissant » (2 Samuel 3:1). David régna 7 ans et demi à Hébron et, au bout de ce temps, le Seigneur amena toutes les tribus d’Israël dans un royaume unifié sous la conduite de David, accomplissant ainsi la promesse de Dieu envers David.

Pour occasionner le retour de tout Israël dans un royaume, le Seigneur permit la mort d’Abner et d’Isch-Boscheth, le fils de Saül que Abner avait placé sur le trône d’Israël. Lorsque les hommes d’Israël réalisèrent que le dernier support de la maison de Saül était parti, ils vinrent à David à Hébron pour le faire roi. Ils se souvinrent que David avait été leur chef au cours des années passées, et que le Seigneur avait promis à David: « Tu paîtras mon peuple d’Israël, et tu seras le chef d’Israël ». Les anciens d’Israël firent alliance avec David à Hébron devant le Seigneur, et ils oignirent David roi sur Israël, à la satisfaction de tout le peuple.

Le Royaume des Cieux, qui est le royaume du Fils de David selon la lignée terrestre, a beaucoup de ressemblance avec le royaume de David. David fut oint plusieurs années avant l’accomplissement de la promesse. Le peuple d’Israël dit dans un sens: « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous »; et il sentit qu’il était nécessaire de fuir de la terre d’Israël pour sauver sa vie. Cependant, David garda sa foi en Dieu et vit le jour où le Seigneur le fit prospérer davantage, à tel point que tout Israël vint sous sa domination. Satan et les princes des ténèbres se sont, par tous les moyens imaginables, opposés au règne de Jésus. Les habitants du monde se sont rebellés contre ce que le Fils de Dieu demandait d’eux: l’obéissance; cependant le Royaume devint de plus en plus puissant à travers les années. En apparence, aujourd’hui, il semblerait que Satan a dominé, mais l’heure vient bientôt où son pouvoir sera brisé par l’épée qui sort de la bouche de Christ. Jésus sera reconnu en ce jour comme « Roi des rois et Seigneur des seigneurs » (Apocalypse 19:16), et tous ceux qui sont au Ciel et sur la terre se réjouiront de Lui devoir obéissance et de Lui rendre hommage. Si les hommes d’Israël se réjouirent de leur roi terrestre, combien davantage les saints de Dieu se réjouiront de leur Monarque Céleste.

L’Arche de l’Alliance

Comme la vie de David le roi est étudié, l’on notera qu’un de ses traits dominants fut une intégrité qui l’a amené à reconnaître Dieu comme étant le Gouverneur suprême, et à être, à ses propres yeux, un représentant humain du Gouvernement de Dieu. David réalisa que la capitale de la nation serait aussi la ville de Dieu, et le quartier général de l’adoration religieuse dont les Israélites jouissaient. Le Tabernacle qui avait été dressé à Silo avait été abandonné, pendant plusieurs années; pendant ce temps, l’Arche de l’Alliance, après son retour du pays des Philistins, avait été placée dans la maison d’Abinadab, et apparemment oubliée. Lorsque David fut établi roi sur toutes les tribus d’Israël, il sentit bientôt le besoin d’avoir l’Arche de Dieu dans la ville de Jérusalem. Il  rassembla 30.000 hommes choisis pour aller avec lui, amener triomphalement l’Arche de Dieu dans la cité.

Combien les hommes doivent, avec prudence, faire toutes choses selon les instructions de Dieu, s’ils espèrent jouir de la faveur de Dieu dans leurs vies! Si les Enfants d’Israël avaient été prudents pour étudier à ce moment la Parole de Dieu, ils auraient dû voir que l’Arche devait être sûrement enveloppée pour éviter que le peuple la contemplât, et pour qu’elle fût portée à l’aide de barres sur les épaules des Lévites. De peur de mourir, l’Arche, y compris toutes les choses saintes, ne devaient pas être touchées par qui que ce fût, excepté les sacrificateurs qui servent dans le Tabernacle.

Les Philistins retournèrent l’Arche de l’Alliance aux Enfant d’Israël sur un nouveau char. David et ses hommes firent peu cas des commandements de Dieu, et essayèrent de conduire l’Arche de la même manière, de la maison d’Abinadab jusqu’à la ville de Jérusalem. Comme le cortège partait de la campagne vers la ville, l’Arche, sur le char neuf, allait être projetée en avant au moment où les bœufs trébuchèrent sur le sol rugueux. Uzza, un accompagnateur de l’Arche, tendit immédiatement sa main pour retenir l’Arche, mais l’action déplut à Dieu, parce qu’elle est une infraction à Son commandement. Dieu le frappa là pour son erreur, et il mourut. La mort d’Uzza apporta une grande détresse au cœur de David, et il craignit d’amener l’Arche dans la ville. Le cortège se détourna pour placer l’Arche dans la maison d’Obed-Edom.

Obtenant la Bénédiction

Le Seigneur bénit la maison d’Obed-Edom pendant le temps que l’Arche se trouvait chez lui. Lorsque les choses de Dieu sont bien utilisées et révérées, la bénédiction du Seigneur suivra toujours. David sentit encore le besoin d’avoir l’Arche de Dieu avec lui dans la ville; et, voyant la bénédiction dont jouit Obed-Edom à cause de la présence de l’Arche, David prit courage pour amener l’Arche à Jérusalem. Cette fois-ci, l’Arche fut transportée sur les épaules des Lévites, et la bénédiction du Seigneur demeura sur tout le peuple. Ils apportèrent l’Arche dans la ville de Jérusalem avec de grands cris et au son de la trompette, et la déposèrent à sa place dans le tabernacle que David avait dressé.

Cet incident servirait d’avertissement nouveau à tous les hommes, y compris ceux d’aujourd’hui afin que le Dieu du Ciel soit reconnu comme étant exigeant sur tout détail. Cela montre combien il est facile de faire de faux pas – et de ne plus être sous les ordres du Seigneur – et il en résulte de tragiques conséquences. Si le Seigneur fut exigeant en ce qui concerne le service que David Lui a rendu, ne Le serait-il pas de même en ce qui concerne la marche du Chrétien, maintenant? Cela montre le besoin absolu d’avoir à tout moment le Seigneur à nos côtés pour guider chacun de nos pas. Si les hommes sont prudents pour emboîter le pas à Christ et suivre tout Son ordre, ils peuvent être sûrs du succès tout au long du grand chemin de la sainteté, et une porte leur sera ouverte lorsqu’ils arriveront au Ciel.

QUESTIONS

  1. Où était David lorsqu’il apprit la mort de Saül?
  2. Que fit David avant de partir? Et dans quelle ville alla-t-il?
  3. Qui vinrent dans cette ville? Que firent-ils?
  4. Combien d’années s’écoula-t-il avant que tous les Enfants d’Israël n’oignissent David roi sur eux?
  5. Quelle ville David choisit-il pour en faire la ville capitale?
  6. Pourquoi David voulut-il avoir l’Arche de l’Alliance avec lui dans la ville?
  7. Pourquoi le Seigneur frappa-t-il Uzza et le fit-Il mourir?
  8. Comment l’Arche de l’Alliance fut-elle finalement amenée dans la ville?
  9. Quelle leçon peut-on tirer de cet exemple?