Leçon A213

Leçon A213

DAVID, UN FUGITIF

1 Samuel 22:1, 2, 6-19; 23:1-29; Psaumes 52:3-11; 56:2-14; 120:1-7; 142:2-8

VERSET DE MEMOIRE: « Je te louerai toujours, parce que tu as agi; et je veux espérer en ton nom, parce qu’il est favorable, en présence de tes fidèles »

(Psaume 52:11).


I David Avec les Affligés et les Aigris
1. David se sauva dans la caverne d’Adullam et fut rejoint par les membres de son père: 1 Samuel 22:1; Hébreux 11:37, 38; Psaume 56:2-14.
2. David devint le capitaine d’une armée de volontaires: 1 Samuel 22:2; Hébreux 2:10; Marc 12:37; Psaume 142:2-8.
II Le Massacre des Sacrificateurs du Seigneur
1. Saül accusa ses lieutenants d’infidélité: 1 Samuel 22:6-8.
2. Doëg parla contre David: 1 Samuel 22:9, 10; Psaume 52:3-11.
3. Les sacrificateurs déclarèrent leur innocence mais Saül ordonna qu’ils fussent tués: 1 Samuel 22:11-16.
4. Les officiers de Saül refusèrent sagement de massacrer les sacrificateurs, mais l’acte diabolique fut fait par Doëg: 1 Samuel 22:17-19; Psaume 120:1-7; Actes 4:19.
III Poursuite de David par Saül
1. Les gens de Keïla délivrés des mains des Philistins par David: 1 Samuel 23:1-5.
2. David fut poursuivi par Saül à Keïla: 1 Samuel 23:7, 8.
3. L’ingratitude des gens de Keïla fut révélée à David par Dieu: 1 Samuel 23: 9-12.
4. Jonathan fortifia la main de David en l’Eternel: 1 Samuel 23:13-18.
5. L’invasion des Philistins empêcha David d’être capturé par Saül et son armée: 1 Samuel 23:19-29

COMMENTAIRE
La fuite de David
Notre leçon s’ouvre avec l’incident où David était dans la caverne d’Adullam. Il alla là pour échapper à Saül. Nous nous rappelons sa séparation antérieure d’avec Jonathan, séparation au cours de laquelle Jonathan l’avait réconforté et encouragé. Après avoir quitté Jonathan, David était parti pour Nob auprès d’Achimélec, le sacrificateur, qui vivait là avec les autres sacrificateurs. David demanda du pain et Achimélec lui donna un peu de pain consacré, que seuls les sacrificateurs étaient autorisés à manger.

Jésus se référa à cet incident lorsque Ses disciples et lui traversaient un champ de blé un jour de Sabbat. Les disciples eurent faim et se mirent à arracher et à manger les épis de blé. A ce moment-là les Pharisiens dirent: « Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le Sabbat. » Mais Jésus répondit: « N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui, comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls?… sans se rendre coupables? » (Matthieu 12:3-5). David et ses compagnons
mouraient de faim: et Jésus montra qu’une telle violation de la loi rituelle n’était pas un péché en cas de nécessité absolue.

A ce même moment, David demanda une épée, et Achimélec lui donna l’épée de Goliath qui avait été accrochée dans le Tabernacle, en souvenir. David dit: « Il n’y en a point de pareille ». Cette épée serait spécialement précieuse à David puisqu’elle lui serait un constant rappel du moment où le Seigneur lui donna la victoire sur Goliath, son ennemi; et de tout le peuple, David était celui qui avait droit à cela.

David, un Type de Jésus
De Nob, David se sauva dans la caverne d’Adullam. Le père et la mère de David vinrent à lui. Ils devenaient vieux et David ne voulait pas qu’ils fussent exposés au danger, ainsi il alla vers le roi de Moab et obtint son autorisation pour eux afin qu’ils demeurent avec lui. De l’histoire séculaire, nous avons appris que le roi de Moab était apparenté à la maison d’Isaï, par Ruth. Le roi de Moab fut aussi un ennemi de Saül, et cela aurait naturellement amené David à sentir que ses parents étaient plus en sécurité là que partout ailleurs.

Ceux qui étaient affligés, ceux qui étaient endettés et ceux qui étaient aigris se rassemblèrent autour de David, et il devint leur capitaine. Ici nous avons un merveilleux type de Jésus qui fut rejeté par sa propre nation, mais qui néanmoins dit: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » (Matthieu 11:28).

Saül avait promis à David la moitié de son royaume s’il tuait Goliath; mais maintenant Saül essaie de chasser David du royaume. Nous lisons des saints des temps anciens: « Ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, [eux dont le monde n’était pas digne], errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre » (Hébreux 11:37, 38). Ceci fut le lot de David pour un certain temps. Pendant que David était dans cette caverne, le Seigneur le mit dans cette école afin qu’il pût mieux comprendre les épreuves et les troubles du pauvre, et être mieux apte à régner sur le royaume.

Les Serviteurs de Saül Grondés
Saül soupçonna tout le monde. Il accusa Jonathan et David de complot contre lui pour renverser le royaume. Il fit appel au patriotisme de sa propre tribu, les Benjamites: « Le fils d’Isaï vous donnera-t-il à tous des champs et des vignes? Fera-t-il de vous tous des chefs de mille, et des chefs de cent?
Sinon, pourquoi avez-vous tous conspiré contre moi, et n’y a-t-il personne qui m’informe de l’alliance de mon fils avec le fils d’Isaï? Pourquoi n’y a-t-il personne de vous qui souffre à mon sujet, et qui m’avertisse que mon fils a soulevé mon serviteur contre moi…? » Quelle exposition de pitié et de sympathie de soi!

Massacre des sacrificateurs
Doëg l’Edomite, un homme aussi méchant que Saül, et celui qui n’avait absolument aucun égard pour les serviteurs du Seigneur dit à Saül qu’il avait vu David à Nob lorsque Achimélec avait consulté le Seigneur pour lui et lui avait donné des vivres et l’épée de Goliath. Saül envoya chercher Achimélec et tous les sacrificateurs à Nob, et les accusa de complot. Achimélec ne savait rien des difficultés survenues entre Saül et David, et il plaida son innocence. Mais Saül dit: « Tu mourras, Achimélec, toi et toute la maison de ton père ». Alors Saül appela ses coureurs pour les mettre à
mort. Mais les coureurs ne tueraient pas les sacrificateurs de l’Eternel, craignant Dieu plutôt que l’ordre du roi. Le méchant Doëg n’avait ni la crainte de Dieu, ni l’amour de l’homme dans son coeur; aussi obéit-il promptement à l’ordre de Saül, et tua-t-il les sacrificateurs, femmes et enfants de la ville et tout le bétail qui leur appartenait.

David écrivit ceci de Doeg: « Tu aimes le mal plutôt que le bien, le mensonge plutôt que la droiture.
Voilà l’homme qui ne prenait point Dieu pour protecteur, mais qui se confiait en ses grandes richesses, et qui triomphait dans sa malice! » (Psaume 52:5, 9).

Un historien Juif déclara que le nombre total mis à mort est « Trois cent quatre vingt cinq », lequel
comprenait probablement les sacrificateurs et leurs familles – tous les habitants de la ville de Nob
que Saül extermina. Ce massacre brutal des sacrificateurs de Nob fut l’acte le plus diabolique du
règne de Saül. Une tradition Juive bien solide déclare que Doeg fut l’écuyer mentionné dans le
compte de la mort de Saül (1 Samuel 31:3-5). Lorsque Saül fut blessé à mort dans la bataille contre
les Philistins il tomba sur l’épée de son écuyer, et puis ce dernier se tua. Ainsi ces deux hommes
périrent; et si cet homme était Doeg, donc ils se furent probablement tués tous les deux par la
même arme avec laquelle Doëg mit à mort les sacrificateurs à Nob.

Les Philistins à Keïla
Les Philistins pillaient les aires des gens à Keïla. David prit ses hommes et frappa les Philistins, délivrant le peuple de leur ennemi. Saül apprit que David était à Keïla; et Saül pensa que c’était le moment de s’emparer de David tandis qu’il était enfermé dans une ville. Mais David avait sa confiance en Dieu et il s’informa auprès du Seigneur pour savoir si les gens du Keïla le livreraient dans les mains de Saül. Le Seigneur lui dit qu’ils ne tiendraient pas compte de leur engagementpour lui et favoriseraient Saül dans l’affaire. Ainsi David et ses hommes quittèrent Keïla et séjournèrent dans les places fortes d’une montagne dans le désert de Ziph.

Visite de Jonathan
Ce fut dans une campagne boisée que Jonathan visita David. Nous ne savons pas s’il y avait eu là une communication secrète quelconque entre Jonathan et David, mais en ce moment Jonathan sut où était David, et il le visita et « fortifia sa confiance en Dieu ». Pensez au courage que ceci a dû mettre dans le coeur de David ! Lorsque nous sommes fortifiés dans le Seigneur, nous sommes vraiment fortifiés. C’est quelque chose qui reste avec nous, mettant en nous la vigueur. Il semble que Jonathan a assez de confiance que son père ne trouverait pas David, et il crut pleinement qu’un jour
David serait roi sur Israël.

Après, nous trouvons Saül d’un côté de la montagne, et David de l’autre. Selon toutes les apparences naturelles, la petite troupe de David devait être engloutie par la grande armée de Saül. Combien de fois, lorsque le diable s’est levé pour dévorer un saint de Dieu, la main de Dieu n’est pas intervenue pour l’empêcher! Le Seigneur savait le juste moment pour autoriser les Philistins à envahir la terre.
Un messager vint à Saül disant: « Hâte-toi de venir, car les Philistins ont fait invasion dans le pays! »
Saül abandonna la poursuite de David et alla combattre les Philistins. Alors David pouvait dire encore: « L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les arrache au danger » (Psaume 34:8).

QUESTIONS
1. Quelle sorte de gens vinrent à David quand il fuyait Saül?
2. Où David trouva t-il un lieu sûr pour son père et sa mère?
3. Pourquoi Saül voulut- il que les sacrificateurs du Seigneur fussent massacrés?
4. Qui Saül sollicita-t-il premièrement pour les mettre à mort? et quelle fut leur attitude
concernant cet ordre?
5. Qui les mit à mort finalement?
6. Dites nous quelque chose au sujet de l’épée qui fut utilisée pour massacrer les sacrificateurs
7. Qui visita David dans les bois? et que fit-il?
8. Quelle distance y avait-il entre l’armée de Saül et celle de David?
9. Comment Dieu intervint-il pour empêcher David d’être capturé?