J 143

LA MORT DE MOISE 

Deutéronome 31 : 14, 15 ; 32 : 48-52 ; 34 : 1-12. 

LEÇON   143   –   COURS DES JEUNES

VERSET DE MEMOIRE : « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi «  (Psaume 23 : 4).

 

Le Dirigeant

Moïse avait été appelé de Dieu pour occuper une place importante. Moïse était le dirigeant des Enfants d’Israël aussi bien que le législateur (Jean 1 : 17). Il était appelé de Dieu, élu et fidèle (Nombres 12 : 7 ; Hébreux 3 : 2). Moïse fut le grand intercesseur pour les Enfants d’Israël, c’est-à-dire qu’il se tenait entre eux et Dieu pour plaider pour eux. Plusieurs fois Dieu a accordé Sa miséricorde aux Enfants d’Israël à cause des prières de Moïse. Une fois lorsqu’ils avaient péché, Moïse pria que Dieu leur pardonne, sinon, qu’Il efface son nom du livre de Dieu. Il aimait tellement les Enfants d’Israël qu’il voulait se sacrifier pour qu’ils pussent être le peuple de Dieu. Le Seigneur dit à Moïse : « C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre » (Exode 32 : 33). Dieu pardonna aux Israélites à cause de la prière de Moïse, mais ils furent frappés d’une plaie et souffrirent pour ce péché.

 

 

L’Homme de Dieu

Moïse fut appelé un homme de Dieu (Deutéronome 33 : 1), et il ne peut en être autrement car le Seigneur parlait avec lui comme entre amis (Exode 33 : 9,11). Moïse vit la gloire du Seigneur. Personne ne pouvait voir la face de Dieu et vivre (Exode 33 : 20). Dieu plaça Moïse dans le « creux » d’un rocher et le couvrit de sa main. Moïse vit le dos de Dieu lorsqu’Il passa – un privilège merveilleux qu’il ne fut permis à personne d’autre d’avoir, autant que nous sachions.

Le Serviteur de Dieu

Le Seigneur travaillait pour Moïse, et Moïse travaillait pour le Seigneur. De tous les titres que Moïse a pu avoir, peut-être le plus grand était « Le Serviteur de l’Eternel » (Deutéronome 34 : 5). Jésus Lui-même prit la forme d’un serviteur (Philippiens 2 : 7), et enseigna à Ses disciples que celui qui veut être grand soit le serviteur de tous (Marc 10 : 43,44).

Nous pouvons parler d’un serviteur comme de celui qui travaille pour un autre, mais un vrai serviteur fait plus. Un serviteur est sous la direction d’un maître, et lui est dévoué. Un serviteur ne cherche pas son propre intérêt ; au contraire, il cherche à faire selon le souhait et la volonté de son maître sans tenir compte de ce que cela peut signifier pour le serviteur. Certains serviteurs ont été connus comme ayant donné leur vie pour leurs maîtres. La Bible parle de certains devoirs des serviteurs – ils doivent être obéissants (Ephésiens 6 : 5), fidèles (Colossiens 3 : 22), respectueux (I Timothée 6 : 1) et plaire en toutes choses (Tite 2 : 9). En tant que serviteur de Dieu, Moïse a dû faire toutes ces choses.

L’Humble  

            Lorsque Dieu l’appela à Son service, Moïse sentit qu’il n’en avait pas la capacité. Il était très humble et il dit au Seigneur qu’il avait « la bouche et la langue embarrassées » (Exode 4 : 10). Quand Moïse avait reçu l’assurance que Dieu serait avec lui, il renonça à lui-même pour être le serviteur de Dieu. « Quiconque s’abaisse sera élevé » (Luc 14 : 11). Moïse était un serviteur du Seigneur, mais Dieu l’éleva de sorte « qu’il n’a plus paru en Israël de prophète semblable à Moïse » (Deutéronome 34 : 10).

« Que Ta Volonté Soit Faite »

Moïse s’était soumis à la volonté de Dieu dans la mort comme dans la vie. Ce n’est pas tout le monde qui sait quand il va mourir, mais Dieu l’a dit à Moïse. Immédiatement Moïse pensa aux Enfants d’Israël et demanda à Dieu de leur choisir un dirigeant pour qu’ils ne fussent pas comme des brebis sans berger (Nombres 27 : 16,17). Moïse ne se plaignit pas ; il ne discuta pas avec Dieu au sujet de son successeur, ni de sa mort. Dieu choisit Josué pour lui succéder. Moïse encouragea Josué et remit la direction entre ses mains devant tout le peuple (Nombres 27 : 22, 23 ; Deutéronome 31 : 7,8).

Moïse vécut longtemps, mais pas aussi longtemps que quelques-uns de ses aïeux. Moïse était âgé de 120 ans quand il mourut, tandis que son père Amram atteignit 137 ans, son grand-père Kéhat 133 ans et son arrière-grand-père Lévi 137 ans (Exode 6 : 16-20). Moïse avait mené une vie de serviteur et quand Dieu dit qu’il n’allait plus continuer à vivre, il était heureux de faire la volonté de Dieu. Il avait achevé son œuvre : il avait conduit les enfants d’Israël aux frontières de Canaan ; il leur avait transmis un cantique de la miséricorde et de la vengeance de Dieu, et il avait donné aux tribus  une bénédiction d’adieu.

Dieu avait bien pris soin de Moïse, car même à l’âge de 120 ans, sa vue était bonne, ainsi que sa condition physique générale. Moïse ne s’était pas couché sur un lit de malade. Il grimpa sur la montagne pour être avec Dieu.

Une Vue de Canaan

Le Seigneur avait promis à Moïse une vue du pays de la promesse où allaient les Enfants d’Israël. Comme Moïse grimpa au sommet du Mont Pisga, il était sans nul doute heureux, car il obéissait à Dieu. Au lieu d’être triste parce qu’il quittait les Enfants d’Israël, Moïse était certainement heureux d’être avec le Seigneur.

Depuis le sommet de la haute montagne, Moïse pouvait voir le pays qui allait appartenir aux Israélites, de loin comme de près : du pays de Galaad à l’Est de la rivière appelé Jourdain, et à l’Ouest jusqu’à la mer ; de tout le pays de Nephthali  au Nord jusqu’à tout le territoire de Juda  au Sud – des plaines, des vallées, et des villes – Moïse vit la terre où coulaient le lait et le miel.

Enterré par Dieu  

De la Canaan terrestre où il n’irait jamais, Moïse leva les yeux au Ciel où il allait entrer. « Le juste trouve un refuge même en sa mort » (Proverbes 14 : 32), et « la mort m’est un gain » (Philippiens 1 : 21).

Moïse n’était pas seul sur la montagne, car Dieu était avec lui (Psaume 23 : 4). Dieu prit soin de Moïse et ne laissa pas les hommes l’enterrer peut-être de peur qu’ils ne fassent de sa sépulture un lieu d’adoration. Le Psalmiste dit : « Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, la mort de ceux qui l’aiment » (Psaume 116 : 15).

Le Deuil  Pour Moïse

Les Enfants d’Israël pleurèrent Moïse pendant trente jours comme ils l’avaient aussi fait pour son frère Aaron (Nombres 20 : 29). Naturellement, il allait leur manquer ainsi que ses prières et ses exhortations. En tant qu’enfants de Dieu, ils espéraient le revoir et ne furent pas tristes « comme les autres qui n’ont point d’espérance » (I Thessaloniciens 4 : 13).

QUESTIONS

  1. Quel âge Moïse avait-il quand il mourut ?
  2. Pourquoi personne ne connaît le lieu où il fut enterré ?
  3. Quelle grande vue eut-il avant sa mort ?
  4. Parle de la condition physique de Moïse.
  5. Quel travail Moïse accomplit-il avant de mourir ?
  6. Pourquoi Moïse ne recula-t-il pas lorsqu’il pensa qu’il allait mourir ?
  7. Pendant combien de temps les Enfants d’Israël le pleurèrent-ils ?