J 137

LA  PRATIQUE  ET LE LIEU  DE LA VRAIE  ADORATION

Deutéronome 12 : 1-32 ; Jean 4 : 19-24

LEÇON   137 –   COURS DES JEUNES

VERSET DE MEMOIRE : « Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité » (Jean 4: 24).

Les Hauts Lieux

             Les montagnes et les  hauts lieux étaient d’une grande importance pour les anciens. La plupart des villes étaient construites sur des collines, entourées de grandes murailles, pour décourager les envahisseurs qui pourraient venir contre elles.

Si nous avions fait un tour à travers la terre de Canaan avant qu’Israël ne la  possédât, nous aurions été contents de voir les beaux jardins publics sur plusieurs des hauts lieux. Mais sais-tu ce qui était caché parmi ces arbres ? Des idoles. Toutes sortes d’idoles ! Ces païens n’adoraient pas le vrai Dieu, ni seulement un seul faux dieu. Ils avaient beaucoup de dieux   et dans chaque différent arbre  vert nous pourrions trouver de différentes sortes d’idoles. Les gens offraient des sacrifices à ces images, des dieux qui ne pouvaient ni voir, ni entendre, ni connaître rien de ce que les gens faisaient.

Dieu ne voulait pas que Son peuple fût trompé en pensant que ces dieux en bois et en pierre sur les hauts lieux pouvaient entendre leurs prières. Le prophète  dit : « Oui, le bruit qui vient des collines et des montagnes n’est que mensonge ; Oui, c’est en l’Eternel, notre Dieu, qu’est le salut d’Israël ». (Jérémie 3 : 23). Les collines ne seront pas une aide au peuple quand viendra le jugement. Nous avions appris que les pécheurs crieront aux rochers et aux montagnes de tomber sur eux quand ils viendront se tenir debout devant le Juge de toute la terre.

Nahum le prophète nous dit combien Dieu est plus grand que les forces des collines : « Les montagnes s’ébranlent devant lui, et les collines se fondent ; la terre se soulève devant sa face, le monde et tous ses habitants » (Nahum 1 : 5)

La Ville Sainte

          Dieu allait établir la belle Ville de Jérusalem comme l’endroit où Son peuple se rassemblerait pour adorer. Un temple allait y être construit, qui serait plus magnifique que tout ce qui avait été construit jusque là. Là, dans le Saint des Saints, reposerait l’Arche de l’Alliance qui avait été transportée sur les épaules des Lévites pendant tout le voyage vers Canaan. Et dans ce Temple tous les Israélites iraient adorer Dieu.

Durant les quarante années dans le désert, l’Arche bougeait avec eux, et ils adoraient n’importe où le Tabernacle était dressé. Il a été impossible à un aussi grand nombre de gens qui n’étaient pas restés sur place d’observer des règles rigides. Mais quand les Israélites se seraient établis en Canaan, Dieu exigerait beaucoup d’eux.

De La Viande Pour Nourriture

La viande des animaux avait été très rare durant l’errance dans le désert, et les Israélites avaient tué leurs bétails et leurs moutons pour les sacrifices seulement, dont quelques-uns étaient mangés dans le Tabernacle comme une partie de leur adoration. Les jeunes gens qui avaient grandi pendant ces quarante années n’avaient connu aucune autre occasion de manger de la viande. Dieu leur dit que les animaux deviendraient abondants en Canaan et si les Israélites étaient affamés de viande, ils seraient libres de manger tout ce qu’ils désiraient,  tout comme nous mangeons de la viande au cours de nos repas. Toutefois, les premiers-nés du troupeau et ceux qui sont spécialement mis de côté pour le  sacrifice à l’Eternel, devaient être amenés à la maison de Dieu pour y être offerts.

La Destruction Des Idoles

          Après toutes les grandes choses que Dieu avait faites pour Ses hommes, on penserait qu’ils n’allaient même plus jamais considérer l’adoration de certains de ces mauvais dieux en bois ou en pierre, mais Dieu savait qu’ils le feraient. Pour cette raison, Il les avertit maintes et maintes fois de faire attention pour ne pas aimer les jardins publics où les idoles étaient gardées. « Voici, au contraire, comment vous agirez à leur égard : Vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous abattrez leurs idoles, et vous brûlerez au feu leurs images taillées. » (Deutéronome 7 : 5). Dieu a même dit aux enfants d’Israël de ne jamais planter des arbres près de l’autel de Dieu pour  le faire ressembler à un autel païen en aucune manière (Deutéronome 16 : 21).

L’ Adoration du Diable

          Sais-tu ce qu’adoraient les gens à la place de Dieu ? Ils adoraient le soleil, la lune, les étoiles ; ils se prosternaient devant les images d’Aschtaroth, de Baal, de Dagon, de Diane ; ils rendaient hommage au veau d’or et adoraient même des démons. Ils n’offraient pas seulement des animaux en sacrifice à ces dieux étrangers, mais ils offraient parfois leurs propres enfants. Et parce que les enfants d’Israël imitaient les païens et faisaient aussi ces choses, Dieu permit à dix de leurs tribus d’être emmenées en captivité dans le pays d’Assyrie.  (II Rois 17).

Plus tard, les tribus restantes de Juda et de Benjamin furent emmenées en captivité et forcées à vivre à Babylone pendant 70 ans. Nous n’avons plus jamais entendu qu’ils adorent  des dieux étrangers. Au contraire, ils étaient devenus très pieux et s’efforçaient de suivre la Loi à la lettre. Mais il n’y avait pas d’amour dans le cœur de plusieurs d’entre eux, et leurs formes et cérémonies n’étaient qu’une moquerie devant le Seigneur. Telle était la situation en Canaan (ou Palestine, comme elle était plus tard appelée) quand Jésus vivait parmi les hommes. Il avait à plusieurs reprises réprimandé les scribes et les Pharisiens pour leurs cœurs méchants, alors qu’ils faisaient semblant de suivre les commandements de Dieu. Ils s’appliquaient à adorer à Jérusalem ; et pensaient que personne ne serait sauvé à moins qu’il devînt un juif et obéît aux commandements des rabbis, les anciens juifs. Jésus leur dit un jour : « Vous courrez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous » (Matthieu 23 : 15). Un prosélyte est une personne convertie à une autre religion et dans ce cas, à la foi juive.

Indiquant Jésus

          L’adoration dans le Tabernacle et celle dans le Temple avaient leur place dans le plan de la rédemption de Dieu, mais quand Jésus était venu, Il marqua le début d’une nouvelle dispensation. Le temps du sacrifice des animaux était passé. Ceci représentait Jésus ; et maintenant Jésus allait verser Son Sang une fois pour toutes, afin qu’à travers ce Sang, tous les pécheurs qui voudraient être sauvés pussent avoir leurs péchés lavés.

Le jour où Jésus et Ses disciples passaient par la Samarie et rencontrèrent une femme au puits,  Jésus lui dit que l’heure était venue où le vrai adorateur n’aura plus à aller à Jérusalem, ni en un autre endroit particulier, mais s’il avait l’amour de Dieu dans son cœur, il pourrait adorer n’importe où.

Le Mont Garizim

          Nous avons appris dans la leçon au sujet des montagnes de bénédictions et de malédictions, que le Mont Garizim était choisi comme la montagne de bénédictions. Sur cette montagne, les Samaritains avaient construit, plusieurs années plus tard, un temple, et là, ils adoraient comme les Juifs adoraient à Jérusalem. La femme au puits était une Samaritaine, et elle se rendit compte que Jésus était un Prophète. Ainsi, elle Lui demanda dans quel Temple il était bon d’adorer. Les hommes qui allaient adorer à Jérusalem seraient-ils plus justes que ceux qui montaient sur le Mont Garizim dans le temple des Samaritains ?

La Vraie Adoration

          Jésus lui a dit qu’il y a une différence dans leur adoration parce qu’aux Juifs avait été confiée la voie du plein salut. Dieu avait appelé Abraham du pays d’Ur, et avait promis qu’à travers lui toutes les nations de la terre seraient bénies. C’était aux juifs que l’adoration au Tabernacle avait été confiée, et ils avaient  été Son peuple choisi à travers des centaines d’années. Les gens qui voulaient être sauvés venaient vers les Juifs pour apprendre concernant Dieu.

Mais la distinction entre Juif et Gentil avait été brisée. Sous la dispensation de la grâce que Jésus introduisit, tout le monde a la même chance d’être sauvé. Jésus a dit au dernier grand jour de la fête : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » (Jean 7 :37). N’importe qui pouvait venir, et non seulement les Juifs.

Le Temps de l’adoration au Temple était passé. On n’avait plus besoin de sacrifices, parce que Jésus a offert Sa vie comme l’Agneau de Dieu. Les formes et les cérémonies seules ne pouvaient pas sauver les gens. Le vrai adorateur doit toujours adorer Dieu en esprit et en vérité.

Aujourd’hui, le pécheur peut venir à Dieu dans la repentance depuis sa propre maison, ou en dehors du pays, ou même lorsqu’il marche dans la rue, et y recevoir le pardon de ses péchés comme à l’église ; Jésus regarde au cœur et lorsqu’Il voit la repentance et un désir de faire des choses justes, Il pardonne et fait de ce pécheur un Chrétien. Beaucoup de gens se sont agenouillés au chevet de leur lit et ont été sauvés. Nous avons appris concernant un garçon qui pria sur un billot au sous-sol, jusqu’à ce que Dieu lui pardonnât. Un soldat dans l’armée pria à côté d’une souche d’arbre dans les bois, et eut ses péchés pardonnés. Ils avaient prié Dieu en esprit, et Il a exaucé leurs prières.

S’il était nécessaire aujourd’hui d’aller à Jérusalem pour adorer, la plupart d’entre nous ne seraient pas capables d’être Chrétiens. Ce serait trop difficile de faire le voyage. Mais Dieu envoya le Consolateur dans le monde quand Jésus retourna au Ciel, et Il conduit les hommes partout dans la vérité. Jésus a dit : « Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement » (Jean 16 :8). Il réprimanderait le monde, et pas seulement les Juifs. Quand Il montre aux gens qu’ils sont des pécheurs, Il leur enseigne aussi comment ils peuvent être sauvés.

Bien que nous soyons libres d’adorer Dieu dans n’importe quel lieu, nous devons être sûrs que nous l’adorons en esprit. Si quelque chose est permis dans une église, et qui soit contraire aux commandements de Dieu, on nous dit : « Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai » (2 Corinthiens 6 :17). Le vrai enfant de Dieu veut la compagnie  des gens pieux, et se séparera de ceux qui ne vivent pas pour plaire au Seigneur.

Il n’y a rien de plus doux que d’adorer ensemble le Seigneur dans l’unité de la foi ; car là, Jésus Lui-même vient communier avec Ses gens : « Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Matthieu 18 :20).

QUESTIONS

  1. Où les Israélites devaient-ils adorer après leur installation à Canaan ?
  2. Où les Païens adoraient-ils ?
  3. Qu’est-ce que les Israélites devaient faire des lieux d’adoration des Païens ?
  4. Où les Samaritains adorèrent-ils au temps de Christ ?
  5. Où avons-nous appris à propos de cette montagne auparavant ?
  6. Qu’est-ce que la femme au puits demanda à Jésus ?
  7. Quelle fut Sa réponse ?
  8. Comment devons-nous adorer Dieu?