LA VOIE PARAISSAIT BONNE – DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 26 OCTOBRE 2020

LA VOIE PARAISSAIT BONNE – DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 26 OCTOBRE 2020

octobre 26, 2020

LA VOIE PARAISSAIT BONNE

« Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. » Psaume 32: 8

 

Un appel téléphonique urgent nous avait dirigés vers l’hôpital pour enfants de Doernbecher, dans les Collines de l’ouest de Portland, dans l’Oregon.

Notre nouveau petit-fils était tombé gravement malade et y était soigné.

Plusieurs niveaux de parkings entourent l’hôpital, et nous étions allés d’un endroit à l’autre jusqu’à ce que nous trouvions enfin une place de parking pour nous garer.

Rapidement, nous avions marché jusqu’à l’entrée la plus proche. Dans le hall, nous avions trouvé un ascenseur, y étions entrés et avions appuyé sur le bouton du neuvième étage.

La porte se referma. Comme nous étions là, je me souviens avoir pensé: « C’est l’ascenseur le plus silencieux que je n’ai jamais vu. » Un instant plus tard, la porte s’était ouverte et nous étions sortis de cet ascenseur.

Inquiets pour notre petit-fils et occupés à parler, nous n’avions pas remarqué que nous étions sortis de l’ascenseur au même étage où nous y étions entrés: l’ascenseur n’était allé nulle part!

Toujours occupés à parler, nous avions marché dans un couloir et avions manqué de suivre un panneau directionnel.

Après avoir assez longtemps marché, nous nous étions arrêtés et avions demandé de l’aide.

Lorsque nous étions finalement arrivés dans la chambre de notre petit-fils, nous avions trouvé à notre grand soulagement qu’il allait bien.

Nous étions restés longtemps avec notre fils et sa femme, puis étions après retournés à l’ascenseur.

En entrant, j’avais appuyé sur le bouton du premier étage. Lorsque la porte s’était ouverte, nous avions été confrontés à ce qui semblait être un stockage au sous-sol.

Ensuite, nous avions essayé le troisième étage: la cafétéria se trouvait à ce niveau. Donc, nous nous étions retournés au neuvième étage où nous étions allés.

Là, une réceptionniste nous avait montré une carte détaillée et nous avions réalisé que le neuvième étage était le niveau par lequel nous étions entrés. Notre voiture était garée non loin de cette entrée.

Depuis le moment où nous avions garé la voiture et étions entrés dans l’hôpital, nous avions été distraits par nos inquiétudes.

Il y avait des flèches, des titres et des numéros de chambre, ainsi qu’un panneau indiquant «Neuvième étage».

Ne pas prêter attention à aucune de ces instructions pendant notre déplacement, avait causé notre perte.

Dans ce cas, prendre tant de mauvaises directions s’était soldé par un rire. Cependant, les mauvaises directions dans notre marche spirituelle sont tout, sauf rigolo.

Elles peuvent entraîner un stress et un chagrin d’amour immenses et nous empêcher de progresser spirituellement.

Notre Père céleste a soigneusement établi des instructions pour nous guider et pour nous assurer un parcours spirituel réussi dans ce monde, et nous ne devons pas nous laisser distraire et manquer ces signaux qu’Il a mis en place.

Quand nous décidons de concentrer notre attention sur les instructions dans Sa Parole, nous sommes sûrs d’atteindre notre destination céleste tant désirée!