DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 16, 2020

ÉGLISE LA FOI APOSTOLIQUE

ENCOURAGEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES.

«David fut dans une grande angoisse……Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Éternel, son Dieu. » 1 Samuel 30: 6

Quand mes enfants étaient jeunes, ils aimaient camper dans l’arrière-cour.

Ils se procuraient des sandwichs au beurre d’arachide et de la confiture, de biscuits et du lait ou de la boisson limonade, puis ils passaient la nuit dans la nature.

Tôt le soir, ils faisaient rôtir dans le camp, des guimauves autour d’un petit feu.

Quelques bons amis se joignaient à l’excitation, et les histoires effrayantes commençaient dès que l’obscurité arrive.

Les histoires commençaient généralement assez apprivoisées, puis progressaient vers des cavaliers sans tête et des monstres qui viendraient faire la chasse de façon mystérieuse.

Lorsque le feu s’éteignait, ils avaient tellement peur! C’était une course folle pour les lampes de poche et les sacs de couchage car couvrir leurs têtes était l’occupation de tous contre les monstres.

Ces derniers jours , il semble que si vous lisez les journaux ou écoutez les infos, vous pourriez finir par vous procurez une «lampe de poche et sac de couchage!»

Nous sommes avertis qu’il pourrait y avoir un virus dans les bus que nous prenons, ou une bombe sous notre siège d’avion.

Nous entendons des publicités qui disent: «Prenez tel médicament pour prolonger votre vie, mais consultez votre médecin… cela pourrait vous tuer!»

Si nous votons pour un candidat, on nous dit que nous sommes dans un avenir horrible; mais si nous votons pour l’autre, les choses pourraient être encore pires.

Dans le texte d’où vient notre verset de réflexion, David était dans une situation désespérée.

Sa situation n’était pas due à une histoire effrayante ou à une prédiction des médias; il était vraiment dans une situation mortelle.

Poursuivi par Saül qui avait des intentions meurtrières, David se cachait avec son groupe d’hommes pour plus de sécurité.

Ensuite, leurs familles ont été emmenées en captivité et elles ont été dévastées.

Ses hommes parlaient de le lapider, mais David savait où trouver l’aide dont il avait besoin. Il a porté ses ennuis à Dieu et s’est encouragé dans le Seigneur.

Bien que notre situation ne soit pas aussi dramatique que celle de David, nous pouvons toujours nous réconforter et encourager les autres dans le Seigneur.

Éphésiens 4:29 mentionne que notre bonne parole sert à l’édification et communique une grâce à ceux qui nous entendent.

Pour cette raison, même lorsque nous nous sentons bombardés de mauvaises nouvelles, notre but peut être de parler de Dieu et de toutes les choses merveilleuses qu’Il fait, ou d’un sermon ou d’une chanson particulièrement inspirante que nous avons entendu.

Nous pouvons encourager ou décourager; c’est notre choix. Nous pouvons discuter de bonnes choses pour être pleins d’espoir pour « garder la tête hors du sac de couchage», et non discuter des choses effrayantes qui nous entourent.

Si nous nous souvenons que Dieu est aux commandes, nous avons des raisons d’être positifs. Nous ne sommes jamais seuls et nous pouvons nous encourager et encourager les autres avec cette connaissance.