DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 12, 2020

ÉGLISE LA FOI APOSTOLIQUE

QUELQU’UN ÉCOUTAIT

« Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. » Colossiens 4: 2

En grandissant, j’ai toujours vu à la maison, mon père remercier Dieu pendant nos repas.

Tandis que sa prière était pratiquement la même à chaque repas, il nous enseignait une leçon précieuse sur la façon de prier et d’être reconnaissant.

À chaque repas, en écoutant la prière de papa, on se rappelait la bonté du Seigneur de subvenir à nos besoins, ainsi que l’importance de Le remercier pour cette provision.

Plus tard, en tant que nouveau et jeune converti, il n’était pas rare pour moi d’être impressionné par certains des saints les plus âgés quand nous priions ensemble autour des autels.

En les écoutant, je pouvais dire qu’ils étaient en contact avec Dieu et savaient quelque chose sur la prière.

Ils passaient beaucoup de temps à remercier Dieu dans leurs prières, et cela m’avait interpellé.

Au fil des années, j’ai réalisé de plus en plus pourquoi ces merveilleux saints de Dieu priaient comme ils le faisaient.

Un dimanche matin récent, alors que notre congrégation se rassemblait autour de l’autel de prière dans notre église, je ne savais pas que quelqu’un m’écoutait.

Pendant le trajet de retour de l’église, ma femme m’a informé qu’une femme lui avait dit qu’elle m’avait écouté remercier et louer Dieu pendant un bon moment, mais a noté que je n’avais rien demandé à Dieu.

Elle a fait remarquer qu’elle voulait désormais faire pareil. Vous pouvez être sûr que c’était un encouragement pour moi de savoir que j’avais au moins encouragé une autre personne!

Ayant appris quelques principes de base de la prière de mes aînés, je suis heureux que moi, en tant qu’aîné maintenant, je puisse transmettre ces leçons à d’autres.

Quoique nous soyons exhortés à prier en secret, il est important de savoir que d’autres peuvent nous écouter.

Quelqu’un m’a raconté une fois l’histoire d’un enfant à qui on avait demandé s’il priait tous les soirs avant de se coucher. Il a répondu: «Pas tous les soirs, parce que parfois je n’ai besoin de rien.»

La naïveté de cet enfant est assez drôle, mais comme ce serait triste si sa vie de prière ne changeait jamais!

Lorsque nos prières sont dominées par des besoins personnels, les autres éléments de la prière, tels que louanges, l’adoration, l’action de grâces et l’intercession, sont éclipsés et rabougris.

Cela nous empêche d’avoir une vie de prière bien équilibrée et de grandir spirituellement.

En général, prier ou remercier Dieu, peut être limité; une personne reconnaissante sait en quoi elle est reconnaissante.

En pratiquant cela en privé, nous le ferons automatiquement lorsque nous nous réunirons pour prier en groupe.

Lors de notre prochaine réunion de prière, nous pouvons tous être sûrs de remercier Dieu pour ce qu’Il a fait.

N’oubliez pas, quelqu’un peut l’écouter!