DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 11, 2020

ÉGLISE LA FOI APOSTOLIQUE

VIEILLIR GRACIEUSEMENT

«  Ne m’abandonne pas, ô Dieu! même dans la blanche vieillesse, Afin que j’annonce ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future! » Psaume 71:18

Récemment, on m’avait donné un livre dans lequel l’auteur avait commenté une personne âgée qui semblait avoir une opinion sur tout. Tandis que cela soit une plaisanterie pour moi, j’avais eu du mal à digérer et cela m’avait amené à en être un opposant.

Nous pouvons nous éclater de rire quand nous pensons à des gens qui semblent plus dogmatiques et plus carrés au fil des années; mais est-ce vraiment l’héritage que nous voulons laisser?

Ces qualités nous rendent-elles plus utiles à Dieu?

Tout comme il faut des efforts pour être un encouragement et une bénédiction pour les autres quand nous sommes jeunes, il faudra aussi des efforts pour vieillir gracieusement et continuer à encourager les autres.

Nous estimons énormément nos aînés car ils ont beaucoup d’expériences dans l’Évangile et de la sagesse qui peuvent être utiles à ceux qui sont plus jeunes.

Nous pouvons choisir de transmettre cette sagesse de manière efficace!

Notre verset de réflexion fait partie d’une prière de David que nous pouvons nous approprier.

Notez que le psalmiste a demandé l’aide de Dieu afin qu’il puisse montrer Sa puissance aux générations suivantes.

Il y a une raison pour laquelle nous voulons vieillir gracieusement: pour que les jeunes générations puissent observer la grâce qui témoigne la puissance de Dieu dans notre vie.

Voici une autre prière utile que j’ai trouvée dans ma bibliothèque:

Seigneur, tu sais mieux que moi que je vieillis et qu’un jour je serai vieux.

Empêche-moi d’être un bavard, et surtout de l’habitude fatale de penser que je dois dire quelque chose sur chaque sujet et chaque occasion.

Libère-moi de l’envie d’essayer d’arranger les affaires de tout le monde.

Fais de moi une personne qui réfléchit mais pas une personne de mauvaise humeur, serviable mais pas autoritaire.

Avec mon immense réserve de sagesse, il semble dommage de ne pas tout utiliser, mais tu sais, Seigneur, que je veux quelques amis à la fin de la vie.

Garde mon esprit libre du compte rendu de détails sans fin.

Donne-moi des ailes pour aller droit au but.

Scelle mes lèvres sur les maux et les douleurs.

Ils augmentent et mon amour pour les revivre devient plus doux au fil des années.

Je demande assez de grâce pour écouter les histoires de la douleur des autres. Aide-moi à les endurer patiemment.

Apprend-moi la glorieuse leçon qu’il est parfois possible que je me trompe.

Aide-moi à obtenir tout le plaisir possible de la vie.

Il y a tellement de choses drôles autour de nous, et je ne veux en manquer aucune.

Anonyme