DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

novembre 23, 2019

ATTENDRE

« courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, »

Hébreux 12: 1-2


Là, j’allais à nouveau enlever ma ceinture de sécurité un peu avant d’arriver chez moi.

Les nombreuses tâches qui m’attendaient, tournaient dans ma tête et j’étais impatient de les commencer.

En réalisant que je ne pouvais pas descendre avant l’arrêt définitif de la voiture, et que le processus de déverrouillage ne prendrait qu’une seconde, je m’étais calmé puis j’a remis de nouveau ma ceinture de sécurité.

Attendre est souvent un exercice de patience inconfortable mais nécessaire.

Un boulanger, par exemple, sait que sortir du pain du four avant qu’il soit complètement cuit donnera du pain pâteux; il a simplement besoin d’attendre ces quelques minutes supplémentaires.

De même, lorsque nous mordons dans un fruit cueilli trop tôt, nous comprenons à aussi pourquoi la patience est une vertu.

Certaines situations semblent toutefois être interminables.

Une recette de tarte à l’ancienne recommande de faire cuire une tarte aux pommes avec :« un meilleur degré »

Maintenant, ces instructions sont bonnes si vous avez une idée générale du niveau nécessaire du «meilleur degré » qu’il faut.

Mais si vous ne le respectez pas, le résultat attendu peut être également un faussé. (Heureusement, certains pâtissiers savent le «meilleur degré », donc nous savons qu’il existe et nous pouvons continuer d’essayer!)

Le concept d’attendre le temps imparti n’est pas trop difficile à comprendre, mais l’endurance entre le début et la fin est l’un des aspects les plus difficiles de toute épreuve à laquelle nous sommes confrontés.

Peut-être avez-vous reçu la promesse du Seigneur qu’il sauvera un certain bien-aimé et vous avez prié pendant des mois voire des années pour que cette âme soit sauvée.

Bien que vous sachiez que le Seigneur est fidèle, l’attente peut être parfois longue. Mais beaucoup ont témoigné qu’après avoir passé des années à prier pour le salut d’un mari, par exemple, il avait prié pour obtenir une véritable victoire. Prier patiemment donne de résultat !

Notre relation personnelle avec le Seigneur va accroître si nous laissons la patience agir dans nos cœurs.

Hébreux 12: 2 nous dit que Jésus n’est pas seulement le Chef, mais aussi le consommateur de notre foi.

Cela implique qu’Il ne nous a pas seulement donné une portion de foi, mais qu’Il veut aussi l’amener au bon «meilleur degré».

Les épreuves de la vie qui viennent sur notre chemin, sont autorisées par Lui et peuvent nous élever vers le bon niveau spirituel, si nous permettons patiemment à la fournaise d’épreuves de faire son travail.

Votre épreuve peut être une maladie ou une infirmité qui traîne depuis longtemps. Ou peut-être que vous avez d’autres difficultés qui semblent insurmontables.

Dans des circonstances difficiles, il peut être difficile de garder une perspective correcte, mais nous pouvons toujours croire que Dieu connaît le temps exact de chaque détail de notre vie.

Accrochez-vous à Ses promesses dans la foi et vous récolterez les fruits de la patience.