DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

novembre 21, 2019

CONSERVER LES APPARENCES


«Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. »  

Jude 20-21

Lorsque nous avions mis notre maison en vente, nous avions commencé à recevoir des appels des courtiers immobiliers, qui nous disaient que des gens étaient intéressés à visiter la maison.

Après avoir essayé de rendre tout attractif pour les potentiels acheteurs, nous avions quitté la maison pour qu’ils puissent facilement la visiter.

Plusieurs couples étaient venus la visiter, mais aucune offre sérieuse n’avait été faite.

Les préparatifs pour ces visites étaient pénibles.

Un soir, je m’étais agenouillée devant notre canapé et j’avais crié désespérément : «Seigneur, qu’allons-nous faire? Tu sais qu’il nous faut vendre cette maison. S’il te plaît, Seigneur, envoie le bon acheteur! »

Peu de temps après, le Seigneur me rassura qu’il nous enverrait la bonne personne.

Quelques jours plus tard, j’étais malade et j’étais restée chez moi au lieu d’aller au travail.

J’étais au lit lorsque l’interphone avait sonné et mon mari avait ouvert la porte, et de la chambre, j’avais clairement entendu les tonalités d’une voix d’une femme d’un certain âge.

J’avais réalisé que c’était un autre potentiel acheteur, alors j’avais sauté du lit et m’étais rendue dans la salle de réception.

Comme nous avions un poêle à bois, le sol était parsemé de particules de charbons et de saletés. De plus, les plans de la cuisine n’avaient pas été nettoyés puisque que j’étais en convalescence.

Depuis tout ce temps que nous cherchions quelqu’un venir voir la maison!

Ma rapide tentative de nettoyage avait été interrompue lorsque notre visiteuse aux cheveux gris s’était invitée à l’intérieur.

Sans rendez-vous et sans agent immobilier, elle avait vu notre panneau et s’était simplement arrêtée pour regarder l’endroit!

Je m’étais excusée pour l’apparence de l’intérieur, mais elle l’avait simplement écartée et avait répondu: «Oh, ne vous en faites pas pour ça! C’est juste superficiel. Je veux savoir si la maison est structurellement solide. »

Il s’était avéré que le fils de cette dame avait besoin d’une maison dans notre région et il avait finalement acheté notre maison!

Non seulement le Seigneur était fidèle à répondre à ma prière, mais il m’avait aussi enseigné une leçon sur les apparences.

Après tout le temps où je m’étais usée pour que notre maison paraisse légèrement acceptable, un observateur perspicace était en train de chercher des choses plus importantes.

Encore plus que notre acheteur à l’improviste, le Sage Maître des Constructeurs veut que nos maisons spirituelles soient structurellement solides.

Dans notre verset de réflexion, on nous encourage à construire sur la «très sainte foi».

C’est la clé pour avoir une vie spirituelle structurellement solide, en nous édifiant sur l’Évangile de Jésus-Christ.

Le fait de garder fermement nos pieds sur le fondement solide établi en Jésus-Christ, nous aidera à ne pas trop nous pencher d’un côté ou d’un autre, et il n’y a aucune fissure dans ce fondement.

Il est possible de «paraître bien» de l’extérieur, mais à l’intérieur, sa structure peut être fragile et instable.

Puissions-nous tous prendre le temps de nous assurer que notre construction spirituelle est aujourd’hui Saine et solide en Christ.