DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

octobre 12, 2019

Lecture biblique : Actes 17: 1-34.

«Car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race. (Actes 17:28)


En tant que jeunes adolescents, mon frère et ma sœur se disputaient à propos d’une question d’opinion. Comme c’était une opinion, ni l’un ni l’autre ne pouvait avoir tort, mais ils pourraient tous deux avoir raison.

Ils se séparaient pour quelque temp, puis revenaient encore sur le sujet. Puis finalement, mon frère, très nerveux a hurlé: «Tu n’as absolument aucun savoir de l’être ! »

Aucun de nous qui l’avions écouté, n’avait la moindre idée de ce que signifiait cette déclaration, mais cela a finalement mis fin à leur discussion, et est devenu une blague dans notre famille.

Maintenant, quand l’un de nous veut mettre fin à une discussion tout en voulant quand même avoir le dernier mot, on dit quelque chose qui n’a aucun sens.

Cela laisse notre adversaire bouche bée.

À divers moments, les membres de la famille ont discuté de ce qu’était une «connaissance de l’être», mais aucun d’entre nous n’a jamais proposé une bonne définition.

Cependant, la phrase est restée dans la famille pendant des années!

Récemment, j’ai lu le verset de réflexion d’aujourd’hui: «car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être », et cela m’a rappelé cet échange de longue date.

Je comprends, comme l’apôtre Paul, que ma véritable existence est par Jésus-Christ.

Paul parlait à des hommes d’Athènes. Il avait découvert une inscription dans leur ville, «Au Dieu inconnu» et leur avait déclaré qu’il savait qui était ce Dieu, Le Créateur de tous!

Paul disait à ces hommes que Dieu n’avait pas besoin de leur être inconnu; Il était actuellement prêt à se faire trouver par eux.

Avant que Jésus n’entre dans ma vie, je respirais, parlais, pensais et fonctionnais dans mon environnement, mais ma vie n’avait pas une vraie substance ( fondement ) ni un véritable sens.

Maintenant, Jésus est ma vie! Je sais que je vis et que je bouge en Lui.

Je suis à Lui. Je Lui appartiens, et je suis ce que je suis parce qu’Il a pardonné mes péchés et a fait de moi Son enfant.

Les gens qui n’ont pas donné leur cœur au Seigneur ne comprennent pas ce qui fait que les croyants ont une telle loyauté et un tel honneur pour Lui.

La «connaissance de l’être» est la réponse.

Nous pouvons remercier Dieu qu’Il ne nous est pas inconnu, et Le louer pour nous avoir donné la connaissance merveilleuse, réconfortante et excitante d’être Ses enfants.

Et ensuite, nous pouvons Lui demander de nous aider à partager avec d’autres l’amour qu’Il a pour eux.

Contexte

Après avoir été libérés de la prison à Philippes, Paul et Silas ont poursuivi leur voyage missionnaire.

Ce chapitre comprend leur visite à Thessalonique (versets 1-9) et à Bérée (versets 10-15), où ils ont été rejoints par Timothée.

Le chapitre se termine par le message de Paul aux habitants d’Athènes et leur réponse (versets 16 à 34).

Thessalonique était située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Philippes.

Paul et Silas ont parcouru la Via Egnatia(La via Egnatia ou voie égnatienne est une voie romaine qui traversait les Balkans, en reprenant un ancien tracé de voie macédonienne, construite aux alentours de -146), la route entre la mer Adriatique et la Turquie moderne.

Amphipolis et Apollonie étaient des villes importantes le long de cette route, et si les voyageurs marchaient, ils auraient peut-être passé une nuit à chaque endroit.

Thessalonique était la capitale de la Macédoine, un port de mer et une ville riche.

Les Juifs aimaient étudier, discuter et même se disputer à propos des Écritures.

Expliquant dans le verset 3 signifie «expliquer», et établissant signifie «placer à côté», indiquant que Paul a utilisé les Écritures que les Juifs savaient pour prouver ses déclarations sur la mort et la résurrection de Jésus.

Après trois sabbats, les Juifs ne permettent plus aux deux hommes de prêcher dans la synagogue.

Il semble que Jason accueillait les missionnaires et que le groupe de croyants se soit réuni chez lui.

Les opposants à l’Évangile «prirent avec eux quelques méchants hommes de la populace» (verset 5), ce qui signifie qu’ils ont formé une foule et provoqué un tollé.

Quand la foule n’a pas pu trouver Paul, ils ont emmené Jason et d’autres croyants chez les dirigeants de la ville, les relâchant une fois qu’ils avaient payé la caution afin de garantir qu’il n’y aurait plus de problèmes.

«Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée.» (verset 10), une ville située entre 50 et 60 km à l’ouest. Dans cette ville, Paul et Silas se sont de nouveau rendus à la synagogue, et ces gens étaient «plus nobles» (généreux ou de meilleure disposition) et étudiaient les Ecritures avec ardeur tous les jours.

Les adeptes de l’Évangile se sont multipliés, mais les Juifs de Thessalonique sont venus et ont semé le trouble, Paul a donc dû partir immédiatement.

Paul voyagea seul à Athènes (verset 15), qui était le centre intellectuel et culturel du monde antique. L’art, l’architecture, l’éducation, la philosophie et les idoles abondaient dans cette ville.

Paul a adapté ses stratégies d’évangélisation à son environnement.

Ici, il a rencontré des Juifs dans la synagogue et des Gentils sur les places publiques.

Les épicuriens et les stoïciens étaient deux des principaux groupes de philosophes.

Les épicuriens étaient des matérialistes, convaincus que la matière était la substance fondamentale de la nature, de la vie et de la création, mais aussi que le plaisir était le but le plus important de la vie.

Les stoïciens étaient fatalistes et estimaient que le bien suprême était la vertu et que la raison importait plus que l’émotion. Ils enseignaient donc la vie du renoncement de soi-même.

Aréopage est un autre nom du Conseil d’Athènes ( Assemblée, Tribunal), qui était l’emplacement de l’ancienne cour d’Athènes. C’est également devenu le nom utilisé pour le tribunal lui-même. Ainsi, Paul fut traduit devant les juges suprêmes à Athènes pour expliquer sa doctrine.

Paul était bien éduqué, il venait de Tarse, qui possédait une université prestigieuse, et avait étudié sous Gamaliel, l’enseignant juif renommé à cette époque.

Au-delà, le Saint-Esprit habite en lui. Son discours à la cour est noté dans les versets 22-31.

Paul leur a déclaré que leur «Dieu inconnu» était le Créateur du monde qui donnait vie et souffle à l’humanité.

À partir du verset 30, il a introduit la repentance et le jugement par «l’homme qu’il a désigné» (Jésus-Christ) et la Résurrection.

Les versets 32 à 34 décrivent la réponse de ceux qui l’écoutaient.

Au moins un membre de ce groupe imposant, Denys l’aréopagite, a cru.

Regarder de plus près

0. Qu’est-ce que Dieu ordonne à tout le monde de faire? (verset 30).
0. Si Dieu n’est «pas loin de chacun de nous» (verset 27), pourquoi est-il nécessaire de Le chercher?
0. Paul a adapté son style de témoignage à son public. Comment pouvons-nous connaître la meilleure méthode de témoignage dans une situation donnée?

Conclusion

Votre vie est-elle ancrée dans votre relation avec Jésus-Christ?

Il attend d’être le centre de votre existence.