DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

juin 4, 2020

Lecture biblique : Proverbes 15: 1-33
«Les projets échouent, faute d’une assemblée qui délibère; Mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers.» (Proverbes 15:22)

Tandis que je me tenais nerveusement devant la porte de l’assemblée nationale, le responsable de mon équipe m’avait donné un coup de coude et m’avait rappelé à la dernière minute que :

«Nous avons voyagé jusqu’ici pour avoir quelques instants pour parler avec nos députés sur l’importance de l’éducation dans notre région. Ne leur donnez pas l’impression que vous perdez leur temps; préparez judicieusement vos paroles et parlez avec assurance des besoins du lycée de notre région»

La porte de l’assemblée nationale fut ouverte et notre groupe de cinq personnes entra pour une séance d’une demi-heure.

Les minutes passèrent quand nous échangions nos préoccupations au sujet d’une loi à venir, que l’assemblée devait voter; elle nous avait posé des questions sur les besoins du lycée communal local de notre région.

Lorsqu’à la fin nous avions discuté entre nous sur notre prestation lors de la plaidoirie et de notre expérience par la suite, nous avions été ravis de savoir à quel point la réunion s’était bien déroulée.

Nous nous étions préparés plusieurs jours à l’avance avant notre arrivée dans l’assemblée, et nous avions su que notre préparation avait porté ses fruits.

Nous avions aussi compris que nos arguments adéquats choisis d’avance, avaient eu un impact sur le débat, et nous étions fiers d’avoir joué un rôle et d’avoir fait entendre nos opinions dans le processus politique de notre Région.

Bref, nous avions vécu un moment du Proverbe 15:22: où nous étions « de nombreux conseillers» dans notre Assemblée nationale.

Salomon a reconnu l’importance de consulter des personnes bien informées et qu’il est avantageux de combiner l’expertise, l’expérience et les perspectives.

Cela est vrai à la fois au niveau individuel, qu’au niveau de l’entreprise.

Cependant, cela est particulièrement vrai en matière spirituelle. Lorsque nous sommes confrontés à un dilemme spirituel, demander conseil à des personnes pieuses peut être utile. De même, nous voulons être pieux nous-mêmes afin de pouvoir aider les autres.

En prenant le train régional pour rentrer chez nous depuis notre capitale jusqu’à notre région, je m’étais rendu compte qu’en tant que chrétiens, nous avons de nombreuses opportunités pour parler du Seigneur et de notre foi chrétienne, et nous devons prendre ces opportunités plus au sérieux que de donner notre avis à un élu politique.

Chaque conversation que nous avons, que ce soit avec un élu politique, un collègue, un jeune enfant ou un inconnu dans la rue, est pleine d’importance lorsque nous considérons que les âmes sont en jeu et que nous voulons qu’elles prennent des décisions qui mènent à la vie éternelle.

Nous voulons dire des paroles qui les aideront à prendre les bonnes décisions.

Contexte

Poursuivant les proverbes de Salomon avec ses conseils pratiques et sages, le texte d’aujourd’hui est le dernier du groupe (chapitres 10-15) où la plupart des versets montrent un contraste entre les justes et les méchants.

Bien qu’il y ait plusieurs thèmes dans ce chapitre, l’un des plus importants est l’importance de dire des bonnes paroles.

Au verset 4, une «langue douce» pourrait également être traduite par «paroles de guérison».

La perversité a été définie comme une «méchanceté» et un «mensonge délibéré».

Le mot: « répandent « , au verset 7, signifie «diffus» et aussi «à vaincre» et «à rechercher, à enquêter». Salomon montrait que les sages discernent entre le bienfaisant et l’insensé ou inutile; ils disent seulement ce qui est édifiant et utile.

Peu de proverbes traitent spécifiquement de l’adoration, mais le verset 8 fait une déclaration forte.

Dans cet usage, le «sacrifice» fait référence à toutes les cérémonies de la loi.

« Horreur » signifie: «répugnant, dégoûtant». L’écrivain voulait que ses lecteurs comprennent que l’attitude du cœur d’une personne devait être juste quand il apportait ses offrandes à Dieu.

Les versets 13 et 15 du proverbe sont tous deux opposés; chaque ligne contraste avec l’autre.

Au verset 13, le «cœur joyeux» est mentionné en premier, tandis qu’au vers 15, le «cœur content » est dans la deuxième phrase. Les deux illustrent le même point: ce qu’une personne éprouve a un impact sur ce qu’elle ressent, mais la gaieté aidera même dans les mauvaises situations.

Au moment où ces proverbes ont été dits, de « l’herbe pour nourriture» (verset 17) signifiait la nourriture des pauvres. Un «boeuf engraissé » était un animal qui avait été spécialement nourri et engraissé, et était considéré comme le repas le plus somptueux. Ces opposés montrent les bienfaits de l’amour sur la haine.

Le verset 24 a un contraste en trois parties. «Le sentier» (ou les pratiques) d’une personne sage est comparé implicitement avec les pratiques d’une personne insensée. L’une est au-dessus, tandis que l’autre est en dessous. Enfin, la vie et la mort sont contrastées.

À l’époque de Salomon, certaines personnes fraudaient d’autres personnes en déplaçant un point de repère de limite de propriété.

Dieu était particulièrement préoccupé par la situation des veuves, qui avaient peu de défense dans cette culture (verset 25).

Le verset 27 met en garde contre la cupidité et les pots-de-vin. La corruption politique est implicite, et Salomon a déclaré que cela apporterait du châtiment.

Regarder de plus près

Quels sont les versets du Proverbe 15 qui mettent l’accent sur l’importance de choisir attentivement nos paroles ?
 
Que signifie prononcer une parole «dite à propos» ? Proverbes 15:23
 
Souvenez-vous d’un moment où quelqu’un vous a dit des paroles qui vous ont encouragé. Que pouvons-nous faire pour nous assurer que nous prononçons de bonnes paroles qui apporteront de la joie au cœur des
autres?

Conclusion

Que Dieu nous aide à prononcer des paroles qui donnent la vie et qui soient de bons conseils pour tous ceux qui les entendent.