DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mai 24, 2020

DANS LE MONDE ENTIER
« Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit: Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi. Marc 5:19

Nous étions retournés au petit restaurant original pour voir si le vieil homme à l’harmonica serait là.

La première fois que nous l’avions vu, nous étions au restaurant pour fêter mon anniversaire. L’endroit était bondé de monde et il avait invité plusieurs d’entre nous à le rejoindre à une grande et vieille table en chêne près de la fenêtre.

On était quatre dans notre groupe et juste assez de chaises vides pour nous asseoir. Nous nous étions tous déplacés à la table du vieil homme et ma fille avait placé un paquet de cadeau devant moi; donc tout le monde savait que nous fêtions mon anniversaire.

Le vieil homme avait une petite boîte rectangle devant lui, et pour ouvrir un dialogue avec lui, j’avais demandé ce qu’il y avait dans la boîte.

« Eh bien,» dit-il: « c’est ton anniversaire; alors tu la prends et tu l’ouvres. » Je l’avais ouvert, et à l’intérieur il y avait un très vieil harmonica, le genre que mon père avait l’habitude de jouer.

J’ai demandé au vieil homme de le jouer, et à l’instant suivant, il avait pris un verre à boire et l’avait placé sur l’harmonica, comme mon père le faisait.

Alors qu’il tenait l’instrument près de sa bouche, il avait joué une vieille chanson. Puis il commença ensuite la mélodie: «Joyeux anniversaire», et tout le monde dans le restaurant l’a accompagné.

L’année suivante, nous étions retournés dans le restaurant et il y avait encore le vieil homme à l’harmonica. J’étais ravi, car toute l’année précédente, je m’étais reproché de ne pas avoir partagé mon témoignage avec ce gentil vieil homme qui était notre nouvel ami.

Cette fois, j’étais déterminé à partager l’évangile de Jésus avec lui, parce que Jésus nous a ordonné de le dire à nos amis.

Cette année-là, je ressentais le besoin de retourner dans ce restaurant. Je voulais savoir ce qu’était la position de cet homme avec le Seigneur. Je me souviens avoir souvent prier pour lui.

Tout le monde a besoin du Seigneur, mais plusieurs ne le connaissent pas vraiment.

Lorsqu’une opportunité se présente à nous de rencontrer nouvellement quelqu’un et de partager l’amour de Dieu avec lui, nous devons la saisir.

La rencontre peut sembler être un hasard, mais cela pourrait en fait être le moment propice de Dieu. Et nous pouvons être le seul témoin de Jésus que cette personne ait jamais rencontrée.

C’est notre travail de partager les grandes choses que Jésus a faites et peut faire pour les autres.