DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mai 11, 2020
Lecture biblique : Jérémie 51:25-64.
« C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel: Voici, je défendrai ta cause, Je te vengerai! Je mettrai à sec la mer de Babylone, Et je ferai tarir sa source. » (Jérémie 51:36)

 

Maintenant même, j’entends les paroles de ma mère comme si c’était hier: «Si quelqu’un essaie encore de faire ça, faites le moi juste savoir, et j’irai leur parler!» disait-elle avec insistance.

Telles étaient les paroles «effrayantes» de ma petite mère, une femme dynamique qui est plus petite de plusieurs centimètres que moi, maintenant que j’ai grandi. 

Elle était définitivement la championne pour mes frères et sœurs et moi. 

Si jamais nous avions des problèmes à l’école, c’était la fameuse mère poule, qui était prête à aller protéger ses poussins.  

Maman avait une manière de dire exactement ce qu’elle pensait, et mes frères et sœurs et moi savions qu’elle était de notre côté aussi longtemps que nous nous comportions bien.  

Elle était l’avocat pour la défense de nos causes !

Ses facultés orales s’étaient finalement avérées gênantes, de sorte que nous ne signalions plus systématiquement les incidents scolaires à la maison.  

Parfois, c’était plus facile pour nous de supporter une situation difficile, plutôt que de faire savoir à nos professeurs et à nos camarades que maman était venue régler l’affaire.

Mais c’était toujours bon et rassurant de savoir que nous avions quelqu’un à la maison qui nous défendrait, que nous choisissions ou non de lui demander de l’aide!

Dans notre verset de réflexion, Dieu se déclarait Lui-même, Le défenseur des enfants d’Israël.  

Il plaiderait leur cause contre leurs bourreaux parce qu’Il les aimait, et les protégerait et les délivrerait  s’ils Lui obéissent.  

Dans cette partie de l’Écriture, Dieu prononçait un jugement sur la nation de Babylone et provoquait une vengeance au nom de Son peuple.

N’oublions pas que, pendant notre travail comme durant notre vie quotidienne, Dieu est notre soutien, notre avocat, notre protecteur et notre défenseur.  

Nous sommes Ses enfants et nous avons l’assurance qu’Il sera notre source d’aide en cas de difficultés. 

Nous pouvons faire appel à Lui et compter sur Lui lorsque nous faisons face à des circonstances difficiles.  

Il est prêt à plaider notre cause!  Et Il est toujours disponible pour aider.

Contexte

Dans le texte d’aujourd’hui, Jérémie a prophétisé la destruction de Babylone. 

Tout au long de l’histoire d’Israël, Dieu a parfois utilisé d’autres nations, y compris Babylone (les Chaldéens, comme on les appelait fréquemment), pour mettre en œuvre Son plan contre le peuple juif désobéissant.  

Cependant, la méchanceté du peuple babylonien idolâtre ne devait pas rester impunie: Babylone serait détruite.

Dieu a déclaré que la destruction de cette nation serait si importante que les décombres ne seraient même pas réutilisés pour de nouvelles constructions et que le pays serait sans habitant et désolé pour toujours (versets 25-26).  

Par l’intermédiaire du prophète, Dieu a dit qu’Il appellerait les nations environnantes à venir attaquer. 

Les puissants hommes de Babylone se sont apparemment sentis complètement en sécurité à l’intérieur de leurs murs fortifiés dans la ville. Donc, quand cette prophétie s’était accomplie et qu’ils avaient découvert des ennemis à l’intérieur de la ville, ils étaient affolés puis avaient fui.

Tout comme Il l’avait dit, le Seigneur a foulé Babylone comme le grain est foulé (verset 33).

Nebucadnetsar avait pris toutes les richesses et les belles choses de la Judée, dévorant le bien et jetant les restes.  

Par conséquent, Dieu a proclamé qu’Il se vengerait, sécherait toute l’eau disponible et rendrait la Chaldée particulièrement détruite.  

Quand cela arriva, Babylone fut prise pendant que les habitants fêtaient, se réjouissant avec du vin.  

Comme il faisait tard, certains étaient tués dans leur lit tandis qu’ils dormaient, cette mort les plongea  soudainement dans un sommeil éternel (verset 39).

Schéschac (verset 41) était le nom d’une déesse et d’une idole, et peut-être dans ce contexte, le nom signifiait Babylone. 

« Celle dont la gloire remplissait toute la terre », fait référence à la réputation de Babylone comme l’une des sept merveilles du monde.  

Quand elle était détruite, vague après vague, les ennemis de Babylone sont venus sur elle comme une mer, envahissant la ville

Bel (verset 44) était la divinité suprême des Babyloniens, et Dieu a dit qu’Il exigerait que tous les trésors volés pour la dédicace à cette idole soient rendus.  

De plus, les nations ne viendraient plus admirer cette grande ville. 

Aux versets 45-46, Dieu a averti Son peuple de fuir Babylone;  Il leur a demandé de se souvenir de Jérusalem, peut-être en les encourageant à aller restaurer la ville (versets 50-51). Ils avaient honte que leur Temple soit profané par des étrangers. 

Aux versets 52-53, Le Seigneur a promis que même si Babylone était fortifiée jusqu’aux cieux, Il vengerait toujours Son peuple.

Les versets 59-64 indiquent comment Jérémie a demandé à Seraja d’écrire la prophétie contre Babylone et de la lire aux enfants d’Israël là-bas.  

Il devait ensuite attacher une pierre au livre et le jeter dans l’Euphrate, signifiant la disparition de la ville.

Regarder de plus près

Sur quel aspect particulier de la culture babylonienne la prophétie déclare-t-elle que le jugement tomberait?

Pourquoi Dieu était-Il si en colère contre les Chaldéens?

À notre époque, que nous enseigne la justice de Dieu dans ce passage?

Conclusion

En fin de compte, Dieu est juste, et ne tolérera aucune forme de méchanceté. 

Si nous vivons de manière juste et suivons Ses directives, Il sera notre avocat.