DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

avril 24, 2020

Lecture biblique : Jérémie 32: 26-44

« Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part? » (Jérémie 32:27)

Le minuscule petit garçon criait de douleur dans un champ d’un village froid à la périphérie de Langfang, en Chine.

Il était couvert de brûlures sur soixante-dix pour cent de son corps et un bras n’était qu’un moignon( resté d’un membre coupé) carbonisé.

Les villageois qui avaient entendu les pleurs du bébé et étaient venus enquêter s’étaient retournés avec angoisse sur leur visage.

Rien ne pouvait sauver ce nourrisson, qui avait manifestement été victime d’un terrible accident et laissé à mort par des parents qui ne savaient pas comment l’aider; il avait même été enveloppé dans des vêtements funéraires. Mais un villageois plus âgé est resté. Ému de compassion, il avait prudemment ramassé l’enfant agonisé dans ses bras et était allé chercher de l’aide.

Cet acte de compassion avait déclenché une série miraculeuse d’événements impliquant des personnes de différents pays, confessions et origines sociales.

Dieu avait ordonné que l’impossible se produirait; le petit Lévi, comme il fut nommé plus tard, vivrait et aurait un avenir sûr avec une famille qui l’aimait.

Jean et Lisa Bentley étaient venus en Chine quelques semaines plus tôt pour construire un orphelinat dans un village près de Pékin.

Au moment où ils avaient posé les yeux sur ce petit enfant, leur cœur avait été touché par sa détresse désespérée. Ils étaient convaincus que Dieu voulait qu’ils se battent pour la vie de Levi.

« J’aurais peut-être examiné les circonstances de Levi et décidé qu’il était trop loin »: expliqua Lisa.

« Au lieu de cela, j’avais décidé de me concentrer sur ce que Dieu pouvait accomplir.» (1)

À maintes reprises, Jean et Lisa avaient vu Dieu accomplir des miracles incroyables quand ils luttaient pour garder le petit bébé en vie, et quand ils prenaient des dispositions avec le gouvernement chinois pour son autorisation pour transporter l’enfant aux États-Unis où ses terribles brûlures pourraient être traitées.

Même après l’arrivée de Lisa et Levi à Boston, où une équipe de chirurgiens avait accepté d’opérer le petit garçon, la disposition miraculeuse de Dieu était évidente.

Quelques heures seulement après leur arrivée, épuisée et émotionnellement à sa limite après le long voyage, Lisa s’était retrouvée à traverser une circulation dense à Boston, ne sachant pas comment trouver sa destination.

Désespérée, elle s’était arrêtée, avait baissé la vitre de la voiture, puis avait parlé au premier couple qui avait attiré son attention.

Elle leur avait dit qu’elle venait de Chine et leur avait demandé s’ils pouvaient lui donner des instructions.

Le couple l’avait regardée puis lui avait posé une question étonnante: « Êtes-vous Lisa Bentley? » Ils s’étaient avérés être les amis d’une femme en Chine qui les avait aidés à organiser leur voyage!

Ils étaient tous deux pédiatres et étaient finalement devenus des acteurs clés dans la supervision du rétablissement de Levi aux États-Unis.

Cette rencontre dans les rues animées de Boston était-elle un hasard? Non, Jean et Lisa savaient que c’était une autre preuve que Dieu peut faire l’impossible.

Dans notre verset, Dieu avait rappelé à Jérémie cette même grande vérité.

Il avait posé au prophète une question perçante: «Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part? »

La situation de cet homme de Dieu, comme celle du petit Lévi, semblait impossible.

Mais Dieu est capable!

Aujourd’hui, lorsque nous sommes confrontés à des circonstances qui semblent n’avoir aucune solution, nous devons nous rappeler que nous servons un Dieu tout-puissant.

Rien de ce à quoi nous sommes confrontés ne le dépasse. Aucun problème qui se présente à nous n’est trop grand pour qu’Il ne puisse le résoudre. Saisissons ce fait et gardons la foi!

Contexte

Ce texte poursuit le dialogue qui avait eu lieu entre Jérémie et Dieu après que Jérémie avait acheté un terrain appartenant à son cousin à Anathoth.

Bien que Jérusalem soit entourée par les Chaldéens, Dieu avait dit à Jérémie d’acheter la propriété qui se trouvait dans une zone déjà contrôlée et envahie par l’armée. Alors Jérémie avait prié, cherchant la confirmation de son acte de foi. Cette dernière partie du chapitre 32 donne la réponse de Dieu à la prière de Jérémie.

Jérémie avait dit à Dieu au verset 17: « Rien n’est étonnant de ta part. »

Au verset 27, Dieu avait changé la déclaration de Jérémie en une question: « Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part? »

Il rappelait à Jérémie que c’est Lui, et non les Chaldéens, qui contrôlait les événements du monde.

Puis dans les versets 28-35, Dieu avait rappelé pourquoi Juda serait puni. Jérusalem serait capturée et détruite, et le peuple emmené à Babylone, à cause du refus de Juda d’obéir aux commandements de Dieu qui se trouvent dans la loi de Moïse et les instructions des prophètes.

Leurs maisons seraient détruites parce qu’ils faisaient des sacrifices aux idoles sur des hauts lieux. Le Temple serait démoli parce qu’ils l’avaient pollué avec des images d’autres «dieux».

Comme le livre de Jérémie contient souvent des références: « se lever tôt», il semble qu’il était courant en Juda que les prophètes prêchent le matin.

Aux versets 36-42, Dieu avait de nouveau assuré au prophète qu’Il rassemblerait les Juifs dans leur pays et qu’Il leur donnerait «un même cœur».

Ils Le craindraient, pour leur bien et aussi pour le bien de leurs enfants. Bien qu’une partie de cette prophétie ait été accomplie lorsque les Juifs étaient revenus de Babylone sous le règne de Cyrus, l’accomplissement complet n’aura pas lieu tant que Dieu n’aura pas délivré le peuple juif dans les derniers jours.

Les deux derniers versets du chapitre confirment l’étape que Jérémie avait prise pour acheter la propriété. Son action illustrait qu’avec le temps, la terre serait à nouveau achetée par le peuple de Dieu.

Regarder de plus près

Quelles raisons spécifiques le Seigneur avait -t-Il données aux versets 29 à 35 pour retirer le peuple de Juda du pays et détruire Jérusalem?
 
Après avoir demandé à Jérémie de faire une tâche inhabituelle, pourquoi pensez-vous que Dieu lui avait posé une question qui concentrait l’attention du prophète sur Sa toute-puissance?
 
Quelles mesures devons-nous prendre si nous ne sommes pas sûrs de ce que Dieu semble nous dire de faire?

Conclusion

Dieu est Tout-Puissant et Il utilise Son pouvoir pour accomplir Ses desseins. Il n’y a absolument rien de trop dur pour Lui!

 

1. Lisa Misraje Bentley, «Sauver Levi: Laisser pour Mourir . . Destiner à Vivre», Tyndale House Publishers, Inc., 2007, p. 48-49