DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

avril 21, 2020

Lecture biblique : Jérémie 30: 1-24

«Vous serez mon peuple, Et je serai votre Dieu.» (Jérémie 30:22)

Le peuple élu de Dieu s’était éloigné de Lui. Ils avaient commis le mal jusqu’à ce qu’Il décida de les chasser de Sa vue.

Pourtant, à travers le prophète Jérémie, Dieu avait promis dans le verset de réflexion qu’un jour, Sa relation avec Son peuple sera rétablie.

Un temps viendrait où le peuple juif servirait de nouveau Dieu. Cette promesse prévoyait en partie la fin des soixante-dix ans de captivité.

Cependant, l’accomplissement complet aura lieu dans les derniers jours lorsque Jésus reviendra en tant que le Roi des rois.

En attendant, Dieu veut de nos jours, une relation individuelle avec les gens.

Il appelle tous ceux qui ne sont pas sauvés à implorer Son pardon et devenir Ses enfants.

Certaines personnes qui avaient entre temps une relation personnelle avec le Seigneur sont retournés dans le péché, et Dieu veut que cette relation soit rétablie.

A certains moments, les relations entre les individus ont été rompues , et Dieu veut aussi les restaurer. Le mariage de Rudy et Bea en est un exemple.

Rudy témoigna: «Je remercie Jésus-Christ de m’avoir sauvé. Pendant de nombreuses années, j’avais vécu ma vie sans penser à Dieu et j’avais fait plusieurs mauvais choix. Je maltraitais ma femme au point où elle m’avait quitté.

«Pendant que je travaillais pour une entreprise de largage d’arbres, Dieu avait amené un chrétien pour travailler avec moi.

Au début, je le persécutais, mais quoique je cherchais des moyens pour rendre sa journée de travail misérable, il me montrait l’amour chrétien et m’invitait même à l’église.

Un vendredi soir, j’avais accepté de l’accompagner. Cette nuit-là, Dieu avait parlé à mon cœur et m’avait fait savoir que je me dirigeais dans une longue rue sans issue. J’avais réalisé pour la première fois que j’avais besoin de Jésus-Christ.

«À la fin du service, j’étais allé à l’autel de la prière puis j’avais ressenti des remords pour ma façon de vivre. J’avais simplement appelé le Seigneur à l’aide et Lui avais demandé de me pardonner; ce qu’Il me fit.

En un instant, Il avait complètement changé ma vie. Le désir de drogues et d’alcool qui faisaient partie de ma vie avait été instantanément dissipé, et la colère qui contrôlait la plupart de mes actions avait été remplacée par la paix et la joie.

«Environ une semaine après avoir été sauvé, j’avais reçu un appel téléphonique m’informant que ma femme demandait le divorce.

Prier pour elle était devenu une priorité absolue dans ma vie, et avec le temps, je ne pouvais plus me concentrer spirituellement sur quoi que ce soit d’autre.

Finalement, j’avais dû la laisser au Seigneur, remettant mon mariage dans les mains de Dieu en Lui permettant de travailler comme bon Lui semble.

Le Seigneur m’avait alors demandé: «Me servirais-tu encore, même si ta femme n’est jamais venue?» Que pourrais-je dire? Je Lui avais dit: «Seigneur, tu es mort pour moi sur la croix, et je te suivrai jusqu’au jour de ma mort.»

«Souvent, je demandais au peuple de Dieu de prier avec moi pour ma femme, et il se ralliait derrière moi.

Quand j’avais eu l’impression qu’il ne me restait plus rien à espérer, le peuple de Dieu continuait à prier. Dieu était si fidèle et Il m’avait redonné du courage pour avancer.

Puis, quand les choses semblaient s’empirer et que la situation était si sombre, ma femme était venue à Dieu et Il l’avait sauvée.

C’était merveilleux! Quelle puissance il y a dans la prière! »

Dieu avait rétabli le mariage de Rudy et Bea, et aujourd’hui ils ont deux enfants et servent toujours Dieu.

Leur histoire illustre comment Dieu peut restaurer des relations brisées quand les gens entretiennent une bonne relation avec Lui.

Dieu travaille pour la restauration. Voyez simplement ce qu’Il peut faire dans votre vie et dans la vie des gens que vous connaissez!

Contexte

Ce chapitre commence la section en quatre chapitres de Jérémie que les étudiants de la Bible appellent souvent le «Livre de Consolation».

Bien que les opinions divergent sur la date de rédaction de ce chapitre, de nombreux commentateurs pensent que c’était pendant que Jérusalem était en état de siège, peu de temps avant la destruction de la ville.

Ce fut une période sombre pour le peuple juif. En regardant vers l’avenir, le prophète leur avait donné des paroles d’espoir et d’encouragements.

Les trois premiers versets introduisent la section et racontent une époque où Israël et Juda posséderaient à nouveau leur terre.

Cette prophétie ne s’est accomplie que partiellement après les soixante-dix ans de captivité; l’accomplissement complet doit avoir lieu lorsque Jésus reviendra pour diriger le monde.

Jérémie avait également parlé de l’agonie de la destruction de Jérusalem ainsi que de la Grande Tribulation, cette dernière étant un moment de détresse terrible qui n’a pas encore eu lieu (versets 4-7).

Il avait dit que la douleur serait si intense que les hommes saisiraient leurs reins comme une femme pendant l’accouchement.

Mais les versets 8-11 montrent que l’espérance viendra, quand Dieu dit: «Je briserai son joug de dessus ton cou »

Un jour, Jésus-Christ, le Fils de David, viendra gouverner non seulement le peuple hébreu mais aussi le monde entier.

Les Juifs seront rassemblés des nations où ils ont été dispersés et recevront du repos.

Au verset 12, le prophète avait de nouveau fait référence à la situation actuelle en Juda, cette fois en utilisant une illustration médicale, leur plaie était incurable et leur blessure grave.

Il n’y avait personne pour aider le peuple car les alliés de Juda ont également été détruits. Pourtant, Dieu avait promis qu’avec le temps Il punirait ceux qui les auraient emmenés en captivité.

Les versets 18-24 contiennent la promesse de Dieu de restaurer Son peuple.

Le mot ruines en hébreu est tel, un mot utilisé pour désigner le monticule de saleté et de gravats laissés quand une ville est détruite.

Les villes de l’Antiquité au Moyen-Orient étaient souvent construites les unes sur les autres, et le monticule grandissait avec chaque ville qui avait été construite et écrasée.

La promesse de Dieu de reconstruire sur les ruines de Juda indiquait spécifiquement que Son peuple serait restauré à son emplacement d’origine.

Ils ne construiraient pas une autre ville dans une autre zone; ils retourneraient dans le pays promis et reprendraient ce qui était leur héritage légitime.

Dieu avait promis que Son peuple serait honoré et qu’il serait à nouveau en mesure d’éduquer ses enfants et de se gouverner. Leurs ennemis seraient punis.

Regarder de plus près

Qu’est-ce qui a été promis au verset 3 à Juda?
 
Pourquoi pensez-vous que les Juifs sont souvent considérés comme des gens «bannis » encore aujourd’hui?
 
De quelles façons pouvez-vous améliorer votre relation avec Dieu?

Conclusion

Les promesses de salut et de restauration de Dieu sont pour tous ceux qui en ont besoin.