DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

avril 10, 2020

Lecture biblique : Jérémie 20: 1-18

«Et Paschhur frappa Jérémie, le prophète, et le mit dans la prison qui était à la porte supérieure de Benjamin, dans la maison de l’Éternel.» (Jérémie 20: 2)

Les chrétiens de khmos du nord du Laos sont souvent confrontés à l’opposition du gouvernement communiste.

Périodiquement, ceux qui n’abandonneront pas leur foi sont forcés de quitter leur village et leurs biens sont donnés à d’autres personnes.

Ils doivent se réinstaller ailleurs, et parfois ils ne sont pas autorisés à cultiver tant qu’ils n’ont pas payé des frais.

Un groupe de quatorze familles avait dû déménager en 2003.

Un an après leur déménagement, les communistes ont découvert que le chef de leur nouveau village se souciait de ces chrétiens et leur avait permis de construire une église en bambou.

Le sympathique chef de village a été remplacé par un autre qui a choisi de persécuter les chrétiens.

Le toit de leur église a été arraché plus d’une fois, et pourtant ils faisaient trois Cultes par semaine, bien que le toit soit endommagé. (1)

Ils sont prêts à mourir pour la cause de Dieu s’il le faut , et d’autres familles sont en train de choisir de suivre le Seigneur.

Un évangéliste disait : «Il y a tellement de gens qui veulent accepter Christ, mais nous n’avons pas assez d’ouvriers pour leur enseigner!» (2)

Ces personnes au Laos choisissent de vivre pour Dieu et de partager Christ, quel qu’en soit le prix pour elles-mêmes.

Jérémie avait également choisi d’être fidèle à l’appel de Dieu sur sa vie, et il avait également souffert de persécution.

Le verset de réflexion d’aujourd’hui raconte comment il avait été battu et mis en prison. La situation était tellement difficile pour Jérémie qu’il s’était propose de ne plus parler au nom de Dieu.

Cependant, « Il y a dans mon coeur comme un feu dévorant Qui est renfermé dans mes os. » (verset 9) et Jérémie avait continué à proclamer le message de Dieu.

La plupart d’entre nous ne seront pas confrontés à l’extrême persécution que Jérémie, ou les chrétiens du Laos ont connu, mais nous aurons l’occasion de choisir si oui ou non nous serons pleinement engagés pour Dieu.

Puissions-nous demander à Dieu de nous aider à avoir suffisamment d’amour pour l’Évangile dans nos cœurs pour que nous le défendions, quel qu’en soit le prix personnel à payer!Le désir de le partager sera un «feu dans nos os».

Ceux qui nous entourent ont besoin d’entendre le message de l’amour de Dieu.

Contexte

Le chapitre 20 conclut le huitième sermon et contient la réponse au message de Jérémie dans le chapitre précédent sur le vase brisé.

Jérémie avait donné son exhortation à des personnes haut placées, tant dans la vallée de Hinnom que dans le Temple, et ses paroles n’avaient pas été bien reçues.

Ce passage contient la première référence dans ce livre à «Jérémie le prophète», qui montre que les gens le reconnaissaient dans ce rôle.

Paschhur, qui était peut-être un chef des prêtres , était responsable de la sécurité du Temple.

Le verset 2 dit que Paschhur avait «frappé» Jérémie, ce qui signifie qu’il l’avait fait battre, peut-être avec trente-neuf ou quarante coups , et l’avait mis en prison pour la nuit.

Les gardes des prisons attachaient le cou, les mains et les pieds des prisonniers et maintenaient leurs corps dans une position tordue et angoissante.

« La porte supérieure de Benjamin» était une porte du Temple, un lieu public où les passants pouvaient voir et se moquer de Jérémie. Ceci est la première mention du fait que Jérémie ait été agressé physiquement.

Lorsque Jérémie avait été libéré, il avait saisi l’occasion de prédire à nouveau le jugement à venir.

Le nouveau nom qu’il avait donné à Paschhur était Magor Missabib, ce qui signifie «la peur de tous les côtés».

Le verset 6 implique que Paschhur avait écarté les prophéties de Jérémie, promettant probablement la paix.

Sa punition serait qu’il irait lui aussi en captivité et voir cela s’accomplir aussi sur ses amis.

Le verset 4 est la première fois dans le Livre de Jérémie où Babylone est nommée conquérante.

Dans les versets 7-18, une perspective est donnée qui montre de manière poignante la douleur de Jérémie.

C’était un homme sensible, les moqueries et les ridicules qu’il avait éprouvés lui étaient difficiles à supporter.

Le mot « persuadé »au verset 7 signifie convaincre. Le sens du passage dans les versets 7-10 est que Dieu avait appelé Jérémie à prophétiser, même s’il ne le voulait pas.

Lorsqu’il avait fidèlement transmis le message de Dieu sur « la violence et la destruction », il avait été rejeté et menacé d’être tué par le peuple.

Par conséquent, Jérémie avait décidé de cesser de prophétiser, mais la Parole de Dieu étant comme un feu à l’intérieur de lui, il avait recommencé à prophétiser.

Dans les versets 11-13, Jérémie s’était souvenu que Dieu était avec lui et travaillerait puissamment pour lui.

Au verset 13, sa foi était suffisamment forte pour considérer la délivrance de Dieu comme déjà accomplie.

Les versets 14 à 18 contiennent un cri amer (semblable à l’expression d’angoisse de Job) révélant le souhait de Jérémie de ne jamais naître.

Ce passage contraste si fortement avec les versets précédents que certains étudiants de la Bible pensent qu’il aurait peut-être dû être écrit entre les versets 8 et 9.

Que ce soit le cas ou non, il montre l’extrême sentiment de Jérémie.

Pourtant, même s’il souhaitait ne pas être né, il ne s’était pas retourné contre Dieu ni n’avait douté de Lui.

Regarder de plus près

Qu’est-ce que Jérémie avait dit qu’il arriverait à Paschhur?
 
Qu’est-ce qui aurait pu pousser le peuple de Juda à se moquer de Jérémie?
 
Le verset 13 dit: «Chantez à l’Éternel, louez l’Éternel! » Ce n’est pas toujours facile à faire lors d’une épreuve difficile. Comment la louange au Seigneur nous est-elle bénéfique ?

Conclusion

Avons-nous le zèle et l’intention de prendre position pour Dieu, même si cela signifie faire face à la persécution?

1. «Laos: les chrétiens tiennent ferme», La voix des martyrs, 9 avril 2009, 30 octobre 2009.
2. «2006 Les histoires des Dix Premiers Chrétiens Audacieux », La Voix des Martyrs: Les enfants Courageux décembre 2006, 30 octobre 2009.