DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

avril 8, 2020

Lecture biblique: Jérémie 18: 1-23.

« Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d’Israël? Dit l’Éternel. Voici, comme l’argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d’Israël! » (Jérémie 18: 6)

Dieu a envoyé Jérémie chez le potier pour qu’il apprenne une leçon.

On peut imaginer ce qu’il a vu là-bas: un potier et un morceau d’argile. . . sans forme , granuleux, laid.

Nous pouvons également imaginer les étapes que le potier suit pour fabriquer un vase.

La première chose qu’un potier fait est d’enlever les impuretés de l’argile, en la lavant jusqu’à ce que toutes les particules étrangères disparaissent.

Tant que l’argile n’est pas propre, elle est inutile.

Ensuite, le potier pétrit, coupe et écrase l’argile sur sa table, la travaillant jusqu’à ce que la texture soit uniforme et que les poches d’air disparaissent.

S’il y’a des bulles dans l’argile, le potier les fera disparaître par la cuisson .

Tout morceau d’argile inflexible doit également être travaillé. Ce ne sont pas des pierres ou des grains de sable, mais une partie de l’argile elle-même qui doit être ramollie, car si elle reste, elle apparaîtra dans la phase finale et abîmera l’apparence du vase.

Une fois que l’argile est préparée pour être façonnée, le potier met un monceau au milieu de sa roue.

Lorsque la roue tourne, le potier applique une pression constante, plongeant ses mains dans l’eau régulièrement afin que l’argile soit toujours maintenue humide et flexible.

Une fois le pot formé, il doit être cuit au feu pour qu’il soit utilisable.

Sous la chaleur extrême nécessaire pour rendre l’argile dure et durable, certaines pièces peuvent se fissurer ou exploser. Mais d’autres sortent du four comme des objets de valeur et utiles.

Dieu était en train de montrer à Jérémie qu’Il a le droit de modeler Son peuple et les autres nations.

Tandis que le potier à l’époque de Jérémie était un être humain, Dieu Lui n’est pas un être humain.

Il a l’autorité et le pouvoir de prendre quelque chose d’inutile, avec plein de «grains » de péchés et de rebellions, et de le travailler jusqu’à ce qu’il devienne une chose de beauté et utile.

Cependant, contrairement à l’argile, le peuple de Juda avait le choix de se faire ou non transformer par Dieu.

Ils pourraient continuer dans leur résistance envers Dieu, ou ils pourraient se détourner de leur péché et s’abandonner à Lui par la repentance.

Ce concept est toujours vrai aujourd’hui. Chaque individu a le choix de recevoir la Parole de Dieu ou de la rejeter.

Dieu est disposé à modeler la vie de la personne qui vient à Lui. Il commence par enlever le péché de son cœur. Ensuite, Il commence à travailler sur les imperfections du caractère.

Il applique une pression là où cela est nécessaire, moulant, façonnant et affinant, avec Son objectif parfait à l’esprit.

Si une personne résiste aux influences que Dieu permet de venir sur son chemin, elle empêchera ce que Dieu essaie de faire de sa vie.

Tout échec dans la formation d’un vase spirituel est uniquement la faute de l’argile, car les voies de Dieu sont parfaites.

Chaque chrétien fera face dans sa vie, à des moments difficiles, verra des endroits durs, voire des circonstances tragiques.

Le «feu» de ces circonstances est destiné à le stabiliser, à affiner sa nature et à l’aider à atteindre la stabilité dans son caractère chrétien.

Aujourd’hui, vous êtes-vous donné au Potier? Le résultat final sera une beauté éternelle si vous le faites!

Contexte

Ce chapitre, la première partie du huitième sermon du prophète, parle des moyens souverains de Dieu d’utiliser les nations comme Il le désire.

Cette communication a probablement été donnée au cours des premières années du règne de Jojakim.

Pour représenter le message de Dieu, Jérémie a souvent présenté ses prophéties au moyen d’objets communs ou de concepts symboliques.

Dans le texte d’aujourd’hui, Dieu a ordonné à Jérémie d’aller dans la maison du potier, où le prophète a reçu un message.

La fabrication de la poterie était courante à l’époque de Jérémie et se réalisait à l’aide de deux roues en pierre actionnées par le pied du potier, tandis que le potier façonne le vase avec ses mains.

Alors que Jérémie regardait le potier former ce qui devait être un vase attrayant, l’objet était soudainement défectueux, alors le potier recommença.

Cela illustre le fait que par la rébellion et la désobéissance, les Israélites étaient devenus inutiles comme de l’argile.

Dieu avait le pouvoir souverain de les refaire, mais ils devaient se soumettre à Lui.

Dieu voulait que le peuple juif soit flexible et prêt à recevoir des instructions de Ses mains, prêt à se conformer à Ses normes.

Il a le pouvoir et le droit souverain d’arracher, d’abattre ou de détruire entièrement afin d’accomplir Sa volonté parfaite.

Il a averti les gens d’écouter Son message et de changer leurs habitudes.

S’ils le faisaient, ils éviteraient le jugement. Mais l’avertissement était que s’ils continuaient à faire le mal, ils seraient punis.

Au verset 12, le peuple a rejeté les paroles de Jérémie. Le terme «vierge d’Israël» souligne leur culpabilité en tant que nation choisie de Dieu qui avait négligemment refusé et oublié Ses voies.

Jérémie a souligné l’absurdité de leurs actions et attitudes en les comparant à quelqu’un qui a quitté la fonte des neiges froide et pure du Liban (symbolique de la pure vérité de Dieu) pour se contenter de quelque chose de plus inférieur (adorer de faux dieux).

Même les nations païennes ne l’ont pas fait, et Juda connaissait les instructions de Dieu.

Par conséquent, leur terre deviendrait désolée et un objet de dédain (sifflement), et le peuple juif serait dispersé.

En raison de leur rejet violent des paroles de Jérémie, le peuple de Juda a comploté pour le présenter comme un faux prophète, bannissant ainsi toute crédibilité qu’il avait auprès de ceux qui l’ont entendu. Ils ont même comploté de le tuer.

Par conséquence, dans les derniers versets du chapitre, Jérémie était moralement affaibli au point où il a demandé à Dieu de hâter Son jugement contre eux.

Regarder de plus près

Qu’est-ce que les enfants d’Israël avaient fait qui a déplu au Seigneur?
 
Pourquoi pensez-vous que Dieu a envoyé le prophète Jérémie chez le potier?
 
Quels événements ou situations Dieu a-t-Il utilisés pour effectuer des changements positifs en vous?

Conclusion

Gardons à l’esprit que Dieu est le Potier et nous sommes l’argile.

Si nous Lui permettons d’avoir Son plan dans nos vies, le vase qu’Il façonnera sera utilisé d’une meilleure façon pour honorer Son nom.