DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

avril 5, 2020

Lecture biblique : Jérémie 15: 1-21

«Tu sais tout, ô Éternel, souviens-toi de moi, ne m’oublie pas, Venge-moi de mes persécuteurs! Ne m’enlève pas, tandis que tu te montres lent à la colère! Sache que je supporte l’opprobre à cause de toi. » (Jérémie 15:15)

 

 

En tant que jeune converti, il y’a quelques années, prendre position pour l’Évangile était ma priorité. Toutefois, il me semblait que plus la position que je prenais était forte, plus les choses devenaient difficiles.

Les membres de ma famille me ridiculisaient lorsque j’essayais de leur parler du Seigneur. Les collègues de travail devenaient verbalement agressifs lorsque je refusais de prendre part à leurs conversations mondaines.

Pendant ces moments, cette pensée me venait à l’esprit: Seigneur, que se passe-t-il ici? Je pensais que je faisais ma part, mais pourquoi Dieu permettrait -Il cette difficulté ?

Dans notre verset de réflexion, Jérémie faisait face à une persécution plus atroce que la plupart d’entre nous ne pouvons l’imaginer.

Pendant de nombreuses années, le peuple de Juda l’avait ridiculisé et avait résisté à ses messages, complotant parfois pour lui tuer.

Il disait: « Seigneur, tu connais la situation que je traverse maintenant! »

Peut-être que l’ennemi de l’âme essayait de convaincre le prophète, des conditions de faiblesse et vulnérable dans lesquelles il se trouvait, en lui chuchotant que Dieu ne voyait pas la gravité du danger qu’il courait dans cette affaire.

Jérémie avait crié à Dieu de se souvenir de lui et de l’aider.

Le même ennemi aimerait apporter dans notre esprit des pensées qui nous feraient douter de la présence de Dieu avec nous; il voudrait que nous pensions que Dieu nous a oubliés.

Nous devons savoir que les voies de Dieu ne sont pas nos voies, et nous rappeler qu’Il ​​est au contrôle de toutes situations que nous traversons.

Si nous devons passer par des épreuves ardentes, la grâce merveilleuse de Dieu est capable de nous guider et de nous soutenir.

Dieu a rassuré Jérémie, lui réitérant Ses promesses s’il continue à Lui obéir.

Dieu n’avait pas oublié Jérémie, et Il ne nous oubliera pas non plus.

Le chemin où Dieu nous conduit peut avoir quelques hauts et des bas et même des virages qui vont nous paraître inutiles et douloureux.

Toutefois, nous devons réaliser qu’Il sait exactement ce qui nous arrive et ce qui est mieux pour nous.

En nous accrochant à Lui et à Ses promesses, nous pouvons mener une vie victorieuse malgré nos circonstances.

Contexte

Ce chapitre, qui est la conclusion du sixième sermon, commence par la réponse de Dieu à la prière d’intercession de Jérémie à la fin du chapitre 14.

Dieu a déclaré que même si Moïse et Samuel plaidaient pour Juda, qu’Il ne se repentirait pas de Son jugement contre Juda.

Si les habitants de Juda demandaient où ils iraient, Dieu ordonna à Jérémie de dire que certains mourraient de la peste, d’autres par l’épée, d’autres de la faim, et d’autres encore iraient en captivité.

Ceux qui seraient morts par l’épée seront dévorés et traînés par les chiens, les oiseaux et les bêtes sauvages.

Manassé était considéré comme le roi le plus méchant de Juda et était responsable de l’abandon des réformes religieuses mises en place par son père, Ézéchias.

Il a rétabli le culte des idoles, construit des autels païens dans le Temple et sacrifié ses propres enfants.

La repentance ultérieure de Manassé (voir 2 Chroniques 33) et les tentatives de réformes se sont produites trop tard pour avoir assez d’effet sur Juda rétrograde.

Dieu a demandé si quelqu’un aurait pitié ou pleurerait quand Jérusalem serait jugée, puisque le peuple de Juda L’avait abandonné, Lui qui Seul avait vraiment pris soin d’eux.

À cause du recul perpétuel de Juda, Dieu avait dit qu’Il était fatigué de faire miséricorde.

Le peuple de Juda serait dispersé comme l’ivraie, et un grand nombre de leurs femmes seraient veuves et endeuillées de leurs enfants. Une femme avec sept fils était considérée comme grandement bénie, mais si tous ces fils étaient tués, elle aurait l’impression que la lumière s’était éteinte de sa vie.

Accablé par le degré de la résistance du peuple, Jérémie avait crié que sa mère avait également des raisons de pleurer parce qu’elle avait donné naissance à un fils méprisé par tout le peuple, et il s’est comparé à un maudit prêteur d’argent.

Dieu a rassuré Jérémie qu’Il serait avec lui tous les jours de sa vie, et qu’Il obligerait ses ennemis à le supplier dans les moments d’affliction et de détresse. Il lui a dit que le «fer» de Juda ne pouvait pas résister au «fer du septentrion et l’airain» de l’armée chaldéenne.

Juda serait pillé par les Babyloniens, et le peuple de Juda capturé dans un pays étranger, à cause de la colère de Dieu contre eux.

Jérémie avait supplié Dieu de ne pas le contraindre à la captivité. Il avait reconnu le sentiment de joie qu’il avait éprouvé en gardant Sa Parole, mais il a déploré que Son décret annonçant Son indignation contre Juda a causé une rupture entre lui et son peuple.

Jérémie avait déploré sa douleur intense à la pensée de ses souffrances imminentes de la part de ses adversaires, et s’était demandé si Dieu avait en quelque sorte manqué à Ses promesses.

La réponse de Dieu impliqua une réprimande et exhorta Jérémie à s’abstenir de paroles vaines et à dire des paroles de vérité et de valeur.

Dieu l’avait encouragé à rester ferme comme exemple et phare d’espoir pour le peuple de Juda, plutôt que de laisser ses actions le décourager.

Dieu avait poursuivi Sa réprimande par l’assurance qu’Il fortifierait Jérémie comme on renforce un mur, et ses ennemis ne pourraient pas triompher sur lui.

Dieu avait également promis de sauver et de délivrer Jérémie de ceux qui lui faisaient du mal.

Regarder de plus près

Comment Dieu allait-Il punir ce peuple ?
 
Pourquoi était-il significatif que Dieu ait dit que Moïse et Samuel ne pourraient pas changer Son avis concernant Juda?
 
La proximité de Jérémie avec Dieu lui avait permis de Lui exprimer ses pensées les plus profondes. Comment le fait d’exprimer nos sentiments à Dieu peut-il nous aider à devenir plus forts spirituellement?

Conclusion

Il y a des moments où notre logique humaine se demandera pourquoi les choses sont comme elles sont.

Pourtant, nous devons savoir que Dieu voit la situation dans son ensemble et sait ce qui est mieux pour nous dans chaque problème que nous pouvons rencontrer.