DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mars 19, 2020

Lecture biblique : Sophonie 1: 1-18; 2:3

 «Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays, Qui pratiquez ses ordonnances! Recherchez la justice, recherchez l’humilité! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel. » (Sophonie 2: 3)


Quand je pense sur le fait de chercher le Seigneur, le témoignage de Jack Robbins me vient à l’esprit.

Élevé dans une ville minière où les hommes buvaient du whisky et se donnaient aux jeux, Jack n’avait que quatre ans la première fois qu’il s’est saoulé.

Certains dans sa ville natale l’ont étiqueté comme «le garçon qui finirait mal ».

À l’âge de dix-sept ans, il pouvait boire le whisky et d’autres boissons fortes, utiliser le tabac le plus fort, jouer aux cartes, jouer aux dés, jurer comme un pirate et se battre, et sa vie se dirigeait droit dans une spirale de mal en pis.

Il avait témoigné: «J’obtenais de bons emplois et je les perdais ou les abandonnais, puis je retournais en ville pour essayer de noyer mes ennuis avec le whisky. J’ai titubé les rues aux yeux larmoyants, vaincu, désespéré et impuissant. Plus personne ne m’engageait. Ma vie a été gâchée et ruinée. 

«C’était dans une vieille cabane sur les vasières de Portland, en Oregon, que j’ai finalement rencontré Dieu. Je mourais; un regard désespéré avec mes yeux enfoncés dans ma tête; j’étais juste une ombre d’homme.

Je marchais à cet endroit nuit après nuit, quand Satan me raillait: «Tu es perdu, tu es perdu!»

J’essayais de dormir, de marcher, de boire; mais «perdu, perdu!» sonnait toujours dans mon âme.

«Je remercie Dieu d’avoir prié à l’heure la plus sombre de ma vie.

Allongé là, seul et misérable, j’ai eu le temps de penser à mon enfance et les souvenirs de ma mère m’ont inondé l’esprit. Elle m’avait enseigné Jésus quand j’étais petit, me disant que si jamais j’avais des ennuis et besoin d’un ami, Jésus pouvait m’aider.

D’une manière ou d’une autre, dans mon désespoir, ces souvenirs m’ont saisi.

«Plein de chagrin, de douleur et de désespoir, j’ai envoyé un SOS à Dieu.

J’ai rampé hors de ma couchette, je suis descendu sur ce vieux sol sale et j’ai demandé à Dieu d’aider mon âme misérable.

J’ai dit: «Jésus, tu ne m’aideras pas? Je ne veux pas aller en enfer comme ça! »

J’ai prié non seulement une fois mais j’ai prié jour et nuit. J’étais déterminé que même si je n’ai pas eu Dieu dans ma vie, j’irais en enfer en priant.

«Je loue Dieu qu’une nuit après trois semaines, le ciel s’est ouvert et la puissance de Dieu s’est abattue dans mon âme morte.

Jusque cette nuit-là, le diable avait complètement dominé dans cette vieille cabane. Mais quand Dieu est entré, l’Enfer et Satan sont sortis. Il semblait que la pièce était remplie de lumière et de paix. Ce fut la nuit la plus merveilleuse que j’aie jamais passée! Cette nuit-là, Dieu m’a sauvé et a changé ma vie! »

Dieu a eu pitié de Jack Robbins quand il a demandé pardon de tout son cœur.

Les phrases de notre verset de réflexion indiquent que le peuple de Juda, lui aussi, aurait pu demander et recevoir miséricorde, car Sophonie a proclamé que s’ils recherchent la justice et s’ils s’humilient !, «. . . Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel. »

Alors qu’il prédit la destruction à venir, il offrit également un moyen d’évasion et de protection, si seulement le peuple se détournait de ses péchés et marchait avec Dieu.

Aujourd’hui aussi, l’humanité a reçu un avertissement d’un jour de jugement à venir.

Nous remercions Dieu pour la provision qu’Il a faite pour un moyen de s’échapper.

Faisons de notre mieux pour alerter ceux qui nous entourent de Le chercher afin de profiter de Sa provision!

Contexte

Sophonie, le prophète, dont le nom signifie «caché par Jéhovah», a exercé son ministère vers 640 av. à 621 av.J.-C., sous le règne de Josias, roi de Juda (640-608 av.J.-C.).

Identifié dans le premier verset du livre comme l’arrière-arrière-petit-fils du roi Ézéchias, le but de Sophonie était d’avertir le peuple de Juda d’un jugement imminent et de les exhorter à retourner auprès de Dieu.

Bien que le message de Sophonie traite principalement du thème du jugement, il est caractérisé comme une«parole» plutôt que comme un «fardeau», probablement parce que le message ne prédit pas le sort d’une nation spécifique.

Il était l’un des derniers prophètes que Dieu a envoyés à Juda avant que la nation ne soit emmenée en captivité par Babylone.

Dans le chapitre 1, le prophète s’est immédiatement lancé dans des prédictions de jugement.

Il a averti ce que Jéhovah ferait, pourquoi Il le ferait et qui subiraient les jugements.

Il a proclamé que le jugement tomberait parce que le peuple n’a pas honoré le nom de Dieu (versets 4-5), n’a pas cherché la face de Dieu (verset 6), n’a pas obéi à la parole de Dieu (verset 9) et n’a pas reconnu la règle de Dieu (verset 12 ).

La proclamation de Sophonie à propos de cette situation tragique était clairement un message d’avertissement. Il a parlé à ses concitoyens du «jour du Seigneur» à venir et a décrit trois choses à propos de ce grand jour.

Il a annoncé que ce serait un jour où:

Dieu fouille (verset 12) – Rien ne Lui est caché et l’indifférent spirituel serait trouvé.

Dieu juge (versets 13-18). Le jugement était proche (1:14) et incontournable.

Dieu pardonne (chapitre 2, verset 3):
Pour certains, ce jour-là n’aura aucune terreur; Dieu Lui-même cachera ceux qui l’ont cherché dans la repentance.

La «porte du poisson» mentionnée au verset dix était du côté nord de la ville et était la porte par laquelle les armées chaldéennes de Nebucadnetsar, l’agent de la destruction de Dieu, étaient entrées.

«Macthesch», mentionné au verset 11, était probablement un quartier de Jérusalem où les affaires étaient exercées: peut-être similaire à Wall Street à New York.

Regarder de plus près

Qu’est-ce que Dieu a dit qu’Il détruirait ?
 
Pourquoi pensez-vous que Dieu a fait que Sophonie offre une lueur d’espoir à la fin du texte d’aujourd’hui?
 
Quelles seront quelques évidences dans notre vie si nous cherchons vraiment le Seigneur, comme indiqué dans notre verset?

Conclusion

Dieu promet que ceux qui Le cherchent et cherchent Sa justice échapperont au jugement.

Ne négligeons pas de nous prévaloir de cette promesse!