DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mars 17, 2020

Lecture biblique : Nahum 1: 1-15; 2:13

 «L’Éternel est lent à la colère, il est grand par sa force; Il ne laisse pas impuni. L’Éternel marche dans la tempête, dans le tourbillon; Les nuées sont la poussière de ses pieds.» (Nahum 1: 3)

J‘ai grandi dans le pays, et bien que la plupart de nos animaux aient été élevés pour notre nourriture, papa nous a parfois laissé «adopter» l’un d’eux comme animal de compagnie.

Pendant un certain temps, nous avons eu une chèvre qui était un favori particulier avec mes frères et moi.

Barney nous suivait partout. Elle aimait les croustilles et revenait en courant chaque fois qu’elle entendait le bruissement d’un sac. La plupart du temps, nous étions heureux de sa compagnie avec nous.

Malheureusement, Barney aimait aussi les arbres fruitiers. Elle avait l’habitude destructrice de se tenir debout sur ses pattes arrière, dans un endroit où elle pouvait atteindre les branches, et manger les nouvelles pousses et les nouvelles feuilles.

Quand papa a compris ce qui se passait, il nous a fait savoir qu’il était de notre responsabilité de garder notre chèvre hors des arbres.

Cela signifiait que nous devions porter une attention particulière aux clôtures entourant le verger, en nous assurant qu’elles étaient en bon état afin que Barney ne puisse pas accéder à ces délicieuses branches.

Nous savions que papa était sérieux au sujet de cette instruction, et nous savions ce qui devait être fait.

Cependant, nous n’avions pas pris notre responsabilité au sérieux. Nous n’avions vraiment pas accordé aux clôtures l’attention dont elles avaient besoin pour les sécuriser. Par conséquent, Barney a trouvé des moyens de revenir à ces arbres fruitiers.

Quand je regarde en arrière, je me rends compte que papa était vraiment très patient avec nous.

Cependant, après avoir négligé à plusieurs reprises ses avertissements et omis de réparer les clôtures, papa a finalement pris des mesures.

Il était vraiment «lent à la colère», mais le jour était venu où nous n’avions plus notre animal de compagnie!

Étant enfants, nous avons fait la moue, mais au fond, nous savions que nous étions responsables de la perte de notre animal de compagnie.

Papa nous avait donné beaucoup de chances et nous avons subi les conséquences de notre inaction.

Notre verset met en évidence que Dieu a été «lent à la colère» en réponse aux péchés des habitants de Ninive, mais les conséquences de leur incapacité à tenir compte des avertissements des prophètes étaient sûres à venir.

Dieu est patient et miséricordieux;
Il a donné aux méchants de Ninive de nombreuses occasions de se repentir et de se détourner de leurs mauvaises voies.

Avec le genre de prophétie détaillée que Nahum leur a donnée, ils ont certainement été alertés d’un jugement imminent. Ils ne pouvaient blâmer personne d’autre qu’eux-mêmes lorsque la destruction prophétique s’est effectivement produite. Ils avaient été prévenus!

Cet avertissement biblique n’est cependant pas exclusivement réservé à Ninive.

Il y a ici une leçon dont nous devons tous tenir compte. Le Seigneur est lent à la colère; Il donne de nombreuses opportunités imméritées de repentance, mais Il ne peut pas non plus tolérer le péché et, en fin de compte, punira les impénitents.

Ayant entendu le message du salut, nous devons agir en conséquence et faire ce que Dieu nous dit de faire.

En lisant ces chapitres, réfléchissons à la colère de Dieu alors qu’Il venge le péché et rend justice. Et décidons de vivre selon Ses règles, Ses commandements et Ses directives pour la vie!

Contexte

Nahum était le prophète du destin de Ninive. Sous la réticence de Jonas à prêcher environ cent ans plus tôt, les Ninivites s’étaient repentis et Dieu avait retenu Sa colère.

Cependant, ils sont retournés à leurs mauvaises voies, et au moment du prophète Nahum, Ninive était à nouveau un lieu de méchanceté sans précédent.

En tant que nation la plus puissante de la planète, l’Assyrie, avec sa capitale Ninive, a perpétré de terribles atrocités contre les villes et les peuples qu’elle a conquis.

Sous la direction de Dieu, Nahum a prononcé un jugement sur cette nation pécheresse.

Le chapitre 1 s’ouvre sur la déclaration du prophète concernant Dieu, établissant que le Seigneur est bon, mais aussi fidèle dans l’administration de la justice.

À partir du verset 8, le prophète a délivré le message de Dieu concernant l’anéantissement prochain de l’Empire assyrien et de la capitale Ninive.

On fait valoir que ce serait un conflit religieux et que l’Eternel triompherait sur les dieux vils de la nation païenne.

Dans les quatre derniers versets du chapitre, la consolation est donnée que Dieu sauverait Juda et ses conquérants seraient détruits, pour ne jamais se relever.

Au chapitre 2, Nahum a prédit les événements spécifiques qui se produiraient en 612 av.J.-C., lorsque les armées babylonienne et médiane ont envahi la supposée imprenable Ninive.

Comment la ville serait prise, la dispersion de ses habitants et le pillage de ses ressources ont été expliqués par le prophète avec des détails étonnants et graphiques.

Regarder de plus près

Le chapitre 1, verset 3, dit que Dieu est «grand par Sa force». Quels sont certains des points spécifiques inclus dans les versets qui soutiennent cette affirmation?
 
Pourquoi pensez-vous que la déclaration très positive du Nahum 1 verset 7 a été incluse dans ce chapitre, et à qui a-t-elle été adressée?
 
Comment la prophétie de Ninive incluse dans ces deux chapitres s’applique-t-elle à notre monde et à notre société aujourd’hui?

Conclusion

Bien que Dieu soit lent à la colère, Il n’acquittera pas les méchants. Comme en témoigne la description faite par Nahum de la destruction de l’Assyrie, lorsque le jugement aura lieu, les injustes n’auront aucune excuse.