DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mars 12, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 21: 1- 26

«Il fit passer son fils par le feu; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, et il établit des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l’avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, afin de l’irriter.» (2 Rois 21: 6)


Quand Kathy était enfant, elle allait à l’église; mais lorsqu’elle était devenue adolescente, elle s’était rebellée contre son adoration d’enfance et avait commencé à patauger dans la religion Wicca(….La Wicca inclut divers éléments de croyance tels que le chamanisme, le druidisme, ou le Culte de la nature……).

« J’ai toujours été plutôt artistique, différente et non conformiste», reconnaît Kathy. « La Wicca a attiré mon attention parce qu’elle faisait appel à ces facettes de ma personnalité. »

Cependant, l’intérêt de Kathy pour l’occulte et la sorcellerie l’a conduit à une expérience terrifiante.

Pendant une chaude nuit d’été, un vent froid a soudainement soufflé par les fenêtres de sa chambre. Terrifiée, elle serra ses genoux contre sa poitrine et haleta comme un essaim à cause de ce qu’elle ne peut décrire que comme des «démons noirs» encerclant sa tête.

Elle a prononcé des incantations Wiccan, espérant que cela ferait disparaître les démons, mais cela n’a fait qu’empirer la situation. Elles ont simplement résonné puis résonné encore sans aucun effet.

Ensuite, Kathy s’est souvenue de ses jours d’enfance à l’école du dimanche et des enseignements de Jésus.

Quelque chose en elle a dit que c’était là qu’elle trouverait de l’aide.

« À haute voix, j’ai appelé Jésus-Christ pour qu’Il débarrasse la pièce de cette sombre présence», raconte-t-elle.

« Instantanément, les démons ont disparu, et ma chambre était à nouveau calme et chaleureuse. »

Se rendant compte qu’elle était au bord du gouffre, Kathy est entrée dans une église le lendemain, déterminée à vivre sa vie pour Dieu.

Maintenant en tant que chrétienne, Kathy avertit les gens qui expérimentent la Wicca et d’autres pratiques païennes de leur terrible danger. (1)

De tels avertissements doivent être donnés dans le monde aujourd’hui, car la sorcellerie, la magie, la voyance et d’autres pratiques similaires de divinations gagnent en popularité.

De nombreux livres, programmes télévisés et jeux traitent de la bonne aventure, des séances et d’autres pratiques occultes.

Il y a un intérêt croissant pour l’astrologie, l’alchimie, la divination et la magie basées sur des «connaissances cachées» sur l’univers et ses forces mystérieuses.

Malgré leur nombre croissant d’adhérents, les pratiques occultes ne sont pas nouvelles.

Dans notre texte d’aujourd’hui, le méchant roi de Juda, Manassé, s’était détourné du Dieu de son père, Ézéchias.

Notre verset de réflexion indique que ses péchés comprenaient la diseuse de bonne aventure, les enchantements et consultations des médiums et des sorciers.

Il a restauré le culte de Baal, et a même sacrifié son propre fils au dieu ammonite: Molech.

Tragiquement, sous l’influence de Manassé, le peuple de Juda est devenu encore plus méchant que les nations qu’il avait détruites sur l’ordre de Dieu.

Nous ne devons pas avoir intérêt à connaître l’avenir, ou une supposition fortuite que les pratiques superstitieuses sont sans danger; cela nous conduit à dire que nous n’avons rien à avoir avec les pratiques occultes.

Le monde des esprits est trompeur, dangereux et complètement opposé au christianisme.

Soyons conscients et opposons-nous à cette influence impie dans notre société!

Contexte

Le chapitre d’aujourd’hui traite de l’apostasie du fils du roi Ézéchias, Manassé, et du fils de Manassé, Amon.

Manassé a régné pendant cinquante-cinq ans, le plus long règne de tous les rois de Juda. Son nom signifie «il fait oublier» et cela est approprié, car son règne diabolique a amené Juda à oublier l’influence divine d’Ezéchias.

Manassé a commencé son règne à l’âge de douze ans et a probablement été influencé par des groupes irrités par les réformes pieuses d’Ézéchias.

En conséquence, Manassé a montré un mépris total pour son éducation religieuse, et a en fait dépassé tout ancien roi de Juda dans sa méchanceté.

Pendant son règne, Juda est devenu encore plus païen que les nations que les Israélites avaient détruites lors de leur voyage vers la Terre Promise sous la direction de Moïse et de Josué.

Plusieurs péchés spécifiques ont été mentionnés dans ce chapitre, y compris le culte des idoles et l’occultisme.

Selon la Septante, ( selon les écritures), les «esprits familiers» mentionnés au verset 6 pourraient être des ventriloques, qui prétendaient demander conseil aux morts et donnaient la réponse supposément reçue.

Les «sorciers» étaient des hommes qui revendiquaient la capacité de révéler des secrets, de récupérer des objets perdus ou cachés et de donner le sens des rêves.

Un grand afflux de ces prétendants était, à divers moments, venu de Chaldée en Israël, où ils pouvaient exercer leur «commerce» comme occupation lucrative.

Manassé a restauré le culte de Baal, Astarté (la compagne de Baal) et les divinités astrologiques, leur érigeant même des autels dans le Temple.

Il a sacrifié son propre fils par le feu à Molech, un dieu ammonite lié au démonisme.

De plus, il a abusé d’innombrables âmes innocentes, probablement des prophètes et ceux qui s’opposaient à ses politiques religieuses.

Selon la tradition juive, Manassé a ordonné que le prophète Esaïe soit scié en deux avec une scie à bois lorsqu’il tentait de se cacher dans une bûche creuse.

À la suite du péché de Juda, Dieu a promis que le jugement viendrait. Ce serait si grave que les oreilles de quiconque en aurait entendu parler « picoteraient » ou feraient mal comme si elles étaient dues à une note aiguë et discordante.

En utilisant deux normes d’un constructeur (verset 13), le « cordeau de Samarie» et le «niveau de la maison d’Achab» ont métaphoriquement établi la norme de jugement.

La nation de Juda devait être punie avec autant de sévérité que la Samarie (la nation d’Israël) et Achab (l’ancien roi d’Israël). «Le renverser» représentait le dépeuplement de Juda, qui serait vidé par ses ravisseurs.

Bien que Manassé se soit repenti plus tard dans sa vie et se soit tourné vers Dieu (enregistré dans 2 Chroniques), son repentir n’est pas mentionné dans ce chapitre.

Son changement de cœur n’a pas inversé le cours de Juda qui avait été établi par la dévastation de son règne diabolique, et le peuple s’est progressivement abandonné à des formes païennes d’adoration.

Amon, le fils de Manassé, n’a régné que pendant deux ans et a poursuivi le mal du règne de son père.

Bien que la raison de son assassinat ne soit pas donnée, Amon est mort aux mains de ses serviteurs et non pas d’un renversement par le peuple du pays.

Regarder de plus près

À quel roi d’Israël Manassé était-il comparé?
 
Pourquoi pensez-vous que, même si Ézéchias était l’un des rois les plus justes de Juda, son fils Manassé était l’un des plus méchants?
 
Quels aspects de notre société correspondent à la méchanceté qui faisait partie du règne de Manassé?
 
Que pouvons-nous faire pour résister aux forces du mal qui entraîneraient notre monde dans une spirale descendante de méchanceté semblable à celle de Juda?

Conclusion

L’intérêt pour l’occultisme, la sorcellerie, les enchantements et l’astrologie est en augmentation de nos jours; mais la Parole de Dieu met fortement en garde contre toute expérimentation avec ces pratiques.