DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mars 8, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 17: 24-41

«Mais vous craindrez l’Éternel, votre Dieu; et il vous délivrera de la main de tous vos ennemis.»

(2 Rois 17:39)

Un conducteur inexpérimenté, des vitesses excessives, des routes mouillées et un soupçon d’alcool. Des
jeunes enfants qui jouent avec des allumettes. Une nourriture de divertissement trop grasse et trop de personnes qui montent dans le manège sur les montagnes russes.

Nous appelons ces combinaisons: «une recette pour un désastre» car lorsque certains facteurs sont combinés, nous savons que des problèmes en résulteront.

La désobéissance, l’incrédulité et l’idolâtrie: sont les composants spirituels présents sur la terre d’Israël, et c’était une recette pour le désastre.

Ce n’était pas parce que le peuple d’Israël ne savait pas la meilleure chose à faire.

Le verset de réflexion d’aujourd’hui contient une «recette pour avoir du succès»; ceci leur avait été donnée des siècles auparavant, et au fil des ans, des hommes fidèles de Dieu leur rappelaient ce précepte.

Le peuple d’Israël a été béni pendant le juste règne du roi David.

Cependant, dans les dernières années du roi Salomon, quand son cœur était détourné de l’Eternel vers d’autres dieux, la nation a commencé par être infectée par l’idolâtrie.

Par conséquent, Dieu a divisé la nation. Le Royaume du Nord est constitué de dix tribus sous le roi Jéroboam.

Bien que l’Eternel ait dit à Jéroboam qu’Il va diviser le royaume à cause de l’idolâtrie de Salomon, Jéroboam a créé son propre système religieux avec des éléments de croyances juives et païennes.

Par conséquent, cette forme de culte essentiellement païenne est devenue la religion de la nation d’Israël.

C’était juste par la forme qu’ils prétendaient servir encore le Dieu vivant.

Deux cent vingt ans plus tard, la désobéissance, l’incrédulité et l’idolâtrie ont prévalu dans le Royaume du Nord d’Israël.

Dieu avait envoyé ses prophètes: Élie, Élisée, Amos, Osée et sans aucun doute beaucoup d’autres pour demander et avertir le peuple de rester fidèle à l’Eternel.

Pourtant, il y avait de faux prophètes qui disaient aux gens qu’ils devaient être tolérants, disposés à accepter la diversité, prêts à adopter de nouvelles voies.

La majorité du peuple croyait apparemment à ces faux prophètes, parce que la nation a embrassé l’idolâtrie, et finalement Dieu a retiré Israël de la Terre Promise, comme Il l’avait dit qu’Il le ferait s’ils désobéissaient.

La conséquence du désastre a produit des résultats ruineux.

Tout comme les Israélites l’ont fait, les gens d’aujourd’hui font également le choix entre une recette qui mène au désastre et une recette qui mène au succès spirituel.

Si nous craignons le Seigneur et obéissons à Sa Parole, Il a promis de nous délivrer de l’ennemi de nos âmes, d’être avec nous, de nous aider et de nous guider, et finalement de nous donner la vie éternelle.

Nous pouvons apprendre une leçon sur ce qu’il ne faut pas faire dans le comportement d’Israël, et nous pouvons avoir pour objectif de suivre Dieu de tout notre cœur.

C’est une recette sûre pour réussir!

Contexte

Le texte d’aujourd’hui décrit la réinstallation d’Israël.

Lorsque les Assyriens conquièrent une région, ils obligent les habitants locaux à déménager dans d’autres pays.

L’Assyrie a fait venir des captifs d’autres régions pour vivre dans la terre nouvellement conquise d’Israël. Cela empêche les autochtones de s’unir pour se rebeller, car ils sont dispersés les uns des autres et loin de leur patrie.

Les nouveaux habitants d’Israël ont été ramenés d’autres lieux pour s’installer de l’est jusqu’au nord.

Cutha était près de Babylone. Avva, Hamath et Sepharvaïm étaient probablement des villes de la Syrie.

La Samarie (verset 24) faisait référence à la terre d’Israël, pas seulement à la capitale; et les Samaritains (verset 29) étaient les Israélites qui étaient toujours là.

Avec le temps, les familles des Israélites qui sont restées se sont mariées avec les familles de ceux qui ont été amenés, et finalement ces personnes racialement mélangées s’appelaient Samaritains et étaient détestées par les Juifs.

Le repeuplement a pris du temps, et pendant ce temps, les animaux sauvages ont augmenté.

Lorsque les lions ont tué certains des colons, ils ont reconnu que c’était le jugement de Dieu contre eux. D’où ils ont demandé un prêtre qui comprenait comment servir le «Dieu du pays».

Un des prêtres qui avait été fait prisonnier a été renvoyé, mais il était probablement l’un de ceux qui avaient été impliqués dans l’idolâtrie d’Israël.

Les gens de ces différents endroits combinaient l’adoration de Dieu avec l’adoration de leurs propres idoles, dont plusieurs sont énumérées dans le texte. Cela a entraîné des pratiques païennes extrêmes qui se sont poursuivies jusqu’au moment de la rédaction du livre de 2 Rois.

Les versets 34-39 réitèrent les commandements que Dieu avait donnés aux Israélites et font référence à la façon dont Il avait accompli des miracles en leur faveur. «Mais ils n’ont point obéi » (verset 40), et leurs voies impies ont été transmises de génération en génération.

Regarder de plus près

Qui est devenu le sacrificateur du peuple qui s’est installé dans le pays du nord d’Israël?
 
Pourquoi pensez-vous que le peuple d’Israël a continuellement ignoré les avertissements de Dieu?
 
Le syncrétisme est la combinaison de différentes formes de croyance ou de pratique. Comment pourrions-nous être influencés pour combiner autre chose avec l’Évangile de Jésus-Christ?

Conclusion

Si nous suivons la recette de Dieu pour le succès, nous serons très satisfaits des résultats.