DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

mars 6, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 16: 1 – 20

«Le roi Achaz se rendit à Damas au-devant de Tiglath Piléser, roi d’Assyrie. Et ayant vu l’autel qui était à Damas, le roi Achaz envoya au sacrificateur Urie le modèle et la forme exacte de cet autel. »

(2 Rois 16:10)


Tenant le plastique contenant le modèle de la télécommande d’un hélicoptère dans la paume de sa main, notre fils, qui est un concepteur pour une entreprise de moulage de précision, a déclaré: «Hmm, cette partie a pris quelque forme!»

S’il avait essayé le modèle sur son hélicoptère et qu’il ne convenait pas, il pourrait soupçonner que le moule utilisé pour le fabriquer était défectueux.

La plupart d’entre nous ne pensent pas aux moules qui ont été utilisés pour donner la forme aux articles en plastique que nous utilisons si souvent: stylos, meubles en plastique, étuis pour iPod, sèche-cheveux, intérieurs d’automobiles, téléphones portables, jouets, pièces médicales, outils manuels. . . une liste sans fin.

En raison de la profession de notre fils, il connaît l’importance d’une précision méticuleuse jusqu’à une fraction de millimètre.

Un modèle en plastique pour un appareil de contrôle sanguin ne doit pas varier de plus de 0,005 millimètres, sinon la pièce ne sera pas scellée correctement, et ne sera donc pas utilisable.

Comme les pièces en plastique sont fabriquées en versant du plastique fondu dans un moule dans lequel le matériau durcit, il est essentiel que le moule soit exact, sans défaut. S’il est inexact, chaque pièce qui en sortira sera inexacte.

Parce que le moule est un modèle, il n’y a aucun espoir d’obtenir un produit satisfaisant à partir d’un moule défectueux.

La même chose est vraie dans un sens spirituel. L’utilisation d’un bon modèle est essentielle pour avoir du succès.

Dans le texte d’aujourd’hui, Achaz a fait construire un autel dans le temple de Jérusalem. Il l’a modelé d’après un autel païen qu’il avait vu à Damas.

Les sacrifices offerts sur ce nouvel autel n’étaient pas acceptables par Dieu parce qu’Achaz avait ignoré les instructions de Dieu et utilisé un mauvais «modèle».

À notre époque, le modèle du monde qui nous entoure: son idéologie, ses valeurs et son mode de vie, n’aboutira pas à un mode de vie sainte.

Si nous utilisons ces points de vue comme modèle ou moule, nos vies ne seront pas acceptables par Dieu et nous n’aurons pas de succès spirituel.

Cependant, la Parole de Dieu contient des instructions claires pour nous. Si nous les suivons de la manière qu’elles sont prescrites, elles changeront nos cœurs, et feront que nos vies glorifieront Dieu et nous aurons la vie éternelle.

Contexte

Ce chapitre est un résumé du règne du roi Achaz de Juda.

Achaz avait vingt ans quand il a commencé à régner. Une phrase du verset 2 décrit cet homme qui était peut-être le pire roi de Juda: « Il ne fit point ce qui est droit aux yeux de l’Éternel».

Achaz avait de bons exemples dans sa lignée: comme la vie de son père Jotham, ou celle de son ancêtre David, mais il a non seulement rejeté ces exemples divins, mais aussi , il a embrassé les voies impies des rois du Royaume du Nord d’Israël.

C’est le premier cas enregistré où Juda a imité l’apostasie d’Israël.

Les mauvaises voies d’Achaz s’étendent même aux formes terribles de sacrifice d’enfants; il a personnellement participé au culte de Molech.

Le verset 5 indique que Retsin, roi de Syrie, et Pekah, roi d’Israël, sont venus à Jérusalem pour lui faire la guerre.

La Syrie et Israël, ainsi que Juda, étaient sous le contrôle de l’Empire assyrien, mais n’étaient pas encore entièrement occupés.

Les historiens pensent que Retsin et Pekah ont attaqué Juda pour essayer de forcer Achaz à une alliance avec eux, pensant que les trois nations ensemble pourraient résister plus efficacement à la résurgence du pouvoir de l’Empire assyrien.

Cependant, la tentative de ces deux rois a échoué; ils n’étaient pas assez forts pour vaincre Jérusalem et renverser le gouvernement d’Achaz.

Dieu a envoyé le prophète Esaïe pour donner à Achaz une assurance de l’aide de Dieu dans la lutte contre Israël et la Syrie (voir Ésaïe 7: 1-12), mais Achaz a refusé, utilisant l’excuse qu’il ne voulait pas tester Dieu.

En réalité, il voulait vraiment faire confiance au roi d’Assyrie. Il a appelé le roi d’Assyrie: Tiglath Piléser (ou Pul), pour l’aide contre ces deux autres rois, et a offert une incitation en lui envoyant la plupart des trésors trouvés dans sa maison et dans le Temple.

Essentiellement, cela a fait de Juda un royaume soumis à l’Assyrie.

Le roi d’Assyrie a répondu en attaquant Damas et en tuant le roi Retzin.

Ce chapitre ne dit pas ce qui est arrivé au roi Pékah et à Israël, mais il semblerait qu’ils ne constituaient plus une menace majeure pour Juda.

Le roi Achaz s’est ensuite rendu à Damas pour voir le roi Tiglath Piléser en personne.

Il était inhabituel que les rois de Juda fassent des visites officielles dans d’autres royaumes, il s’agissait donc probablement d’un acte officiel de soumission d’Achaz à Tiglath Piléser.

Pendant qu’il était là, il a vu un autel païen (les historiens indiquent que les Assyriens ont érigé des autels à leurs dieux dans les territoires qu’ils ont conquis).

Il a fait envoyer à Jérusalem les dimensions et les informations pertinentes et a chargé le grand prêtre Urie d’en construire un modèle.

Quand Achaz est revenu à Jérusalem, il a consacré l’autel en offrant des sacrifices dessus.

C’était un grave affront à Dieu de remplacer l’autel d’airain, qui avait été construit selon la conception spécifique de Dieu, par un modèle à la manière d’un autel païen.

Le raisonnement du roi Achaz derrière son action est expliqué dans 2 Chroniques 28:23; Achaz a été attiré par le culte qu’il a vu à Damas parce qu’il pensait que ces dieux avaient joué un rôle déterminant dans sa défaite et devaient donc être plus forts que le Dieu d’Israël.

Cependant, le verset des Chroniques indique qu ‘«ils furent l’occasion de sa chute et de celle de tout Israël.».

Les versets 16-18 décrivent d’autres changements ordonnés par Achaz: il dirige la rénovation de la cour du Temple, en privilégiant le nouvel autel. Le prêtre Urie a suivi les plans diaboliques du roi Achaz, non seulement en permettant à Achaz de continuer, mais en participant à ses manières idolâtres.

Le chapitre se termine avec la mort d’Achaz et l’information selon laquelle son fils, Ézéchias, a pris la direction de Juda.

Regarder de plus près

Qu’est-ce que Achaz a fait de mal, selon ce qui est enregistré dans les quatre premiers versets du texte d’aujourd’hui?
 
Pensez-vous que le roi Tiglath Piléser aurait aidé Achaz s’il n’avait pas reçu l’hommage du trésor? Pourquoi ou pourquoi pas?
 
Quelles mesures pouvons-nous prendre pour nous assurer qu’en cas de crise, nous plaçons notre confiance en Dieu?

Conclusion

Il n’est pas profitable de s’écarter des instructions de Dieu.