DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 28, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 9: 1-37

«Élisée, le prophète, appela l’un des fils des prophètes, et lui dit: Ceins tes reins, prends avec toi cette fiole d’huile, et va à Ramoth en Galaad. Quand tu y seras arrivé, vois Jéhu, fils de Josaphat, fils de Nimschi. Tu iras le faire lever du milieu de ses frères, et tu le conduiras dans une chambre retirée. Tu prendras la fiole d’huile, que tu répandras sur sa tête, et tu diras: Ainsi parle l’Éternel: Je t’oins roi d’Israël! Puis tu ouvriras la porte, et tu t’enfuiras sans t’arrêter.»

(2 Rois 9: 1-3).


Dans son travail pour le Seigneur, David Livingstone, en tant que missionnaire, a dû faire face à une mission difficile.

Son désir intense que le peuple africain entende l’Évangile, l’avait conduit à l’intérieur de ce continent.

En arrivant dans la zone choisie pour une base d’attache, une grande hutte a été érigée comme station de mission.

Malheureusement, la région a été envahie par des lions. Les villageois étaient terrifiés parce que, comme ils l’ont raconté: « Le lion, le roi de la nuit, tue notre bétail et nos moutons même pendant la journée. »

Livingstone a reconnu que cette situation menaçante devait être traitée. Il savait que s’il pouvait tuer l’un des lions, les autres s’enfuiraient.

Alors, prenant son arme et demandant aux gens d’apporter leurs lances, il a conduit les villageois à la chasse aux lions.

Au fond de la jungle, Livingstone a repéré un énorme lion derrière un buisson. Visant prudemment, il a tiré les deux balles. Le lion a été blessé, mais pendant que le missionnaire rechargeait son arme, il a bondi sur lui.

Livingstone a décrit ce qui s’est passé ensuite, en disant: «Le lion m’a attrapé par l’épaule et nous sommes, tous deux ensembles, tombés au sol. Grognant horriblement, il m’a secoué comme un chien terrier secoue un rat. »

Certains villageois qui étaient avec Livingstone se sont précipités à son secours et le lion s’est retourné contre deux d’entre eux.

Mais à ce moment-là, les balles de Livingstone avaient été tirées et le lion tomba mort.

Livingstone avait onze marques de dents sur son corps et l’os de son bras gauche était écrasé, mais il a atteint son objectif: la zone était débarrassée de la menace des lions.

Dans notre texte d’aujourd’hui, nous lisons à propos d’un autre homme qui a été envoyé à une mission difficile.

Élisée, le prophète, a chargé un jeune prophète d’aller à Jéhu, fils de Josaphat.

Ses instructions étaient d’emmener Jéhu dans un endroit isolé et de l’oindre pour roi sur Israël.

De nombreuses années auparavant, Élie avait prophétisé que de nombreuses personnes seraient tuées lorsque Jéhu deviendrait roi (voir 1 Rois 19: 16-17), alors Élisée a exhorté le jeune homme à fuir la région dès qu’il réalisera sa mission.

Quelles pensées ont dû traverser l’esprit de ce jeune prophète quand il faisait face à cette mission dangereuse?

Bien que nous n’aurions probablement jamais besoin d’affronter des lions sauvages ou d’oindre un roi, il peut y avoir des moments dans notre vie chrétienne où la mission qui nous serait confiée semblerait audacieuse.

Peut-être que nous devons prendre position contre quelque chose que notre patron a demandé, ou rester fidèles à nos croyances dans une salle de classe.

Nous ne devons pas avoir peur, mais rappelez-vous que Dieu est avec nous!

L’un de nos anciens ministres, Georges Hughes, a l’habitude de dire : «Là où le doigt de Dieu pointe , Sa main fera le chemin.» C’était vrai au temps d’Elisée; David Livingstone l’a prouvé en Afrique; et cela sera également vrai dans nos vies.

Nous pouvons nous rassurer que Dieu nous donnera la force et le courage de Lui obéir lorsque nous chercherons Sa voie pour ce dont nous avons besoin.

Il n’échouera jamais!

Contexte

Le récit donné dans ce chapitre illustre deux vérités bibliques importantes: en fin, le péché est jugé, et la Parole de Dieu accomplie.

Les versets 1-13 racontent comment Jéhu, fils de Josaphat, a été oint roi d’Israël. (Cependant, ce Josaphat n’était pas celui qui était roi de Juda.)

Le prophète Élisée a donné pour instruction à l’un des fils des prophètes d’aller voir Jéhu, qui était apparemment le chef des capitaines, l’emmener dans un lieu privé et l’oindre comme roi.

Les paroles du jeune prophète à Jéhu dans les versets 7 à 10 peuvent avoir été une déclaration de ce qui se passerait ; et non un ordre.

Dieu a ordonné l’onction, sachant bien que Jéhu allait tuer; Il a utilisé cette prescience pour accomplir Sa justice.

Les versets 14 à 37 enregistrent le massacre de Joram, d’Achazia et de Jézabel.

Pendant ce temps, les Israélites étaient en guerre, tentant de regagner la ville de Ramoth-Gilead. Joram, l’actuel roi et fils d’Achab et de Jézabel, avait été blessé au combat.

Il a laissé Jehu, le capitaine de son armée, en charge pendant qu’il se rétablissait à Jizreel.

Lorsque Jéhu nouvellement oint est venu dans la ville, Joram a supposé à tort qu’il était venu avec un message qui ne pouvait être livré qu’à lui-même, car les deux messagers qui ont été envoyés ne sont pas revenus.

Il convient de noter que Joram a rencontré Jehu sur la propriété même qui avait appartenu à Naboth de Jizreel.

Lorsque Joram a réalisé qu’il s’agissait d’une révolte, il s’est tourné pour fuir mais a été rapidement tué par Jéhu. Jéhu a ensuite ordonné que son corps soit jeté sur la terre de Naboth.

Les versets 30 à 37 témoignent de l’accomplissement d’une prophétie qui avait été donnée à Élie vingt ans plus tôt (1 Rois 21: 17-24), lorsque Jézabel a fait assassiner Naboth de Jizreel afin qu’Achab puisse prendre sa vigne pour un jardin.

La mort de Jézabel s’est produite exactement comme cela avait été prophétisé, se terminant par le récit sanglant de sa consommation par des chiens.

Bien qu’il ait fallu de nombreuses années pour que la justice soit faite, elle s’est produite, tout comme cela avait été prédit.

Au verset 31, Jézabel a fait référence à Zimri. Cela fait allusion à un incident enregistré dans 1 Rois 16: 8-12, quarante ans auparavant, lorsque Zimri, un général, avait tué le roi Éla, puis s’était déclaré lui-même roi.

Le règne de Zimri n’a duré que sept jours et Jézabel semble indiquer que Jehu ne trouverait pas de paix après avoir pris la couronne de force.

Bien que sa référence ait probablement été bien comprise, Zimri, comme Jehu, a été utilisé comme un outil du jugement de Dieu sur Éla pour sa méchanceté (1 Rois 16:12).

Regarder de plus près

Quelle action Jéhu a-t-il menée après avoir été oint par le prophète de Dieu?
 
Jézabel était provocante même lorsque le jugement était sur elle. Pourquoi pensez-vous qu’elle a endurci son cœur même lorsque la mort était imminente?
 
Quelles mesures devons-nous prendre face à une mission difficile dans l’œuvre du Seigneur?

Conclusion

En tant que chrétiens, à un moment donné, nous pouvons être confrontés à une mission difficile de la part de Dieu. Lorsque cela arrive, nous ne devons pas hésiter à poursuivre avec foi et obéissance. Dieu sera avec nous!