DÉVOTION JOURNALIÈRE

DÉVOTION JOURNALIÈRE

février 24, 2020

Lecture biblique : 2 Rois 6: 1-23

« Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin et sortit; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l’homme de Dieu: Ah! mon seigneur, comment ferons-nous?»

(2 Rois 6:15)

Un missionnaire en Mongolie du nom de Jacques Gilmour avait des connaissances en premiers secours mais n’était pas un médecin.

Un jour, un soldat était blessé et avait un os de la cuisse gravement cassé puis lui a été amené pour y être soigné. M. Gilmour ne savait pas comment mettre l’os en place et il n’y avait pas de médecins ni de livres disponibles.

Il aurait peut-être été facile pour lui de crier « Ah! mon seigneur, comment ferons-nous? » Mais au lieu de cela , il a prié et demandé de l’aide à Dieu.

Pendant que M. Gilmour traitait avec ce patient, un groupe de mendiants est arrivé demandé de l’argent. Il leur a rapidement donné un petit cadeau et une exhortation spirituelle, et ils sont tous répartis sauf un d’entre eux.

L’homme qui est resté était tellement sous-alimenté qu’il était presque un squelette. Soudain, M. Gilmore l’a reconnu comme la réponse à sa prière, car il était une illustration vivante de l’anatomie. Il a demandé au mendiant la permission de l’examiner; il a tracé l’os du fémur de la personne avec ses doigts, puis s’en est servi pour réparer la fracture du soldat. Miraculeusement, Dieu avait résolu le dilemme.

Dans le texte d’aujourd’hui, lorsque le serviteur d’Elisée a vu qu’ils étaient encerclés par l’armée syrienne, il a pensé qu’ils étaient dans une situation intenable. Cependant, par la foi, le prophète a vu que Dieu est plus grand que n’importe quelle situation, et qu’Il contrôlerait la situation et les aiderait.

Aujourd’hui, bien que nous ne soyons pas susceptibles d’être victimes d’une fracture ou d’être pris en étau par une armée, nous pouvons tous connaître des circonstances qui peuvent nous amener à dire « Ah! mon seigneur, comment ferons-nous? »

Peut-être avons-nous un adolescent rebelle, une maladie en phase terminale, une crise financière ou un toit qui fuit. Quelle que soit notre situation, nous pouvons nous rappeler le point de ce récit: Dieu est à l’œuvre pour son peuple d’une manière que nous ne pouvons pas toujours voir.

Il sait où nous sommes et à quoi nous sommes confrontés, et Il a le pouvoir de nous faire traverser victorieusement toute situation difficile afin qu’Il soit glorifié dans nos vies.

Si vous avez une « Ah! » circonstance dans votre vie, pourquoi ne pas regarder le Seigneur et voir comment Il agira pour vous?

Contexte

Les six premiers versets du texte parlent de la hache qui a flotté.

L’une des communautés des fils des prophètes sous la direction d’Elisée avait dépassé ses installations. L’endroit était «trop étroit» (trop petit) pour eux, alors ils ont entrepris un projet de construction. C’était probablement l’école de Jéricho, car ils sont allés au Jourdain pour le bois.

Quand Dieu a miraculeusement fait flotter la hache empruntée, cela a illustré que Lui et Élisée se souciaient de ces étudiants.

L’adoration de Baal était répandue, et ce miracle aurait aidé à rassurer les jeunes hommes que Dieu était avec eux.

Les versets 8-23 montrent la protection miraculeuse de Dieu sur Elisée et son serviteur.

La Syrie, au nord-est d’Israël, effectue régulièrement des raids de type guérilla en Israël. Pourtant, Dieu a contrecarré la Syrie à plusieurs reprises en révélant leurs plans à Élisée, qui le dit à Joram, le roi d’Israël.

Ben-hadad, le roi de Syrie, pensa capturer Élisée et envoya une grande contingence de chevaux et de chars pour entourer Dothan la nuit.

La situation était assez alarmante pour le serviteur d’Elisée, jusqu’à ce que Dieu lui ouvre les yeux.

Dans la langue hébraïque, le mot traduit par aveuglement au verset 18 exprime la pensée de «perte ou distorsion de la vision entraînant une confusion mentale et une perplexité».

Le même mot a également été utilisé à un autre endroit de la Bible – Genèse 19:11, lorsque les anges ont empêché les hommes de Sodome de les attaquer.

Élisée a conduit l’armée syrienne de Dothan à la capitale israélienne: la Samarie, à une distance de plus de dix-sept kilomètres au sud.

Même si le roi d’Israël était pécheur, il respectait Élisée, l’appelant «mon père». Et il a humblement suivi les instructions d’Elisée, en donnant aux Syriens un traitement royal, puis les a renvoyés chez eux.

La puissance de Dieu a été illustrée de diverses manières par cet incident: la prescience d’Elisée sur les projets du roi de la Syrie, l’armée du Ciel qui a entouré Elisée, la révélation de ce fait à son serviteur, l’aveuglement de l’armée syrienne, puis le rétablissement de la vue.

Regarder de plus près

Combien de fois les révélations d’Élisée au roi d’Israël ont-elles sauvé Israël de la Syrie?
 
Pourquoi pensez-vous que le serviteur d’Elisée n’a pas vu l’armée céleste au début?
 
Comment Dieu pourrait-Il «ouvrir» nos yeux à Sa puissance qui est disponible pour nous aider?

Conclusion

Lorsque vous faites face à des moments désespérés, gardez confiance que Dieu vous accompagnera.