DÉVOTION DU 31 DÉCEMBRE 2020

DÉVOTION DU 31 DÉCEMBRE 2020

décembre 31, 2020

Lectures bibliques : Nombres 19: 1-22; 20:1-29
«Alors l’Éternel dit à Moïse et à Aaron: Parce que vous n’avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne.»(Nombres 20:12)

Les actions et les paroles peuvent être définitives. Leurs conséquences peuvent être immuables.

Avez-vous déjà enfoncé un clou dans une planche ou un mur, puis avez-vous décidé que vous vouliez ce clou pour un endroit différent?

Vous pouvez le retirer, mais que laisse-t-il?

Dans certaines circonstances, vous pourriez être en mesure de combler le trou, et cela peut sembler assez bon.

À d’autres moments, toutes les réparations que vous effectuerez ne seront pas satisfaisantes.

Nos vies se passent aussi de la même façon. Parfois, nous pouvons dire ou faire des choses que nous n’aurions pas dû.

Lorsque nous voyons notre erreur, nous devons aller rapidement au Seigneur et Lui demander pardon.

Si nous le demandons honnêtement, Il pardonnera, mais ce pardon peut ne pas changer les conséquences de ce que nous avons dit ou fait.

Nous devrons peut-être demander pardon aux autres ou faire une restitution.

De telles étapes sont vitales et nous assurent une relation appropriée avec Dieu, mais elles peuvent ne pas supprimer les conséquences.

Dans notre verset de réflexion, Moïse et Aaron n’ont pas suivi les instructions exactes de Dieu, et la conséquence était qu’ils n’entreraient pas dans la Terre Promise.

Il ne fait aucun doute que Moïse et Aaron ont cherché le pardon de Dieu, et nous savons que le pardon a été accordé. (Si nous avions besoin de preuves, Moïse était avec Jésus lors de Sa transfiguration.)

Cependant, la conséquence de leur action était irrévocable.

La mort d’Aaron est décrite dans ce chapitre, et tandis que Dieu a permis à Moïse de voir la Terre Promise de loin, Il ne lui a pas permis d’y entrer avec les Enfants d’Israël.

Cela signifie-t-il que nous devrions nous cacher dans nos maisons de peur de dire ou de faire quelque chose que nous n’aurions pas dû faire?

Bien sûr que non!

Cela signifie que nous devrions commencer chaque journée en sachant à quel point il est important de faire et de dire de bonnes choses.

Pouvons-nous toujours parler et agir correctement par notre propre volonté et par nos propres forces?

Absolument pas!

Cependant, nous pouvons sincèrement demander à Dieu chaque jour Son aide et Sa conduite.

Dieu a promis d’être toujours avec nous et Il veut contrôler nos actions et nos paroles. Donnons-Lui ce contrôle.

Contexte

Le chapitre 19 détaille les procédures solennelles que les enfants d’Israël devaient suivre lorsqu’ils devenaient impurs.

Sans suivre ces procédures, une personne ne pourrait ni offrir de sacrifices ni adorer Dieu.

Pourquoi Dieu a-t-Il institué les rituels?

Dieu voulait qu’ils se souviennent qu’Il est saint et Il voulait qu’ils soient saints.

Refuser d’être purifié était une infraction grave: une condamnation à mort.

Les gens souillés, souillent le camp. La présence réelle de Dieu était dans le camp d’Israël, et il était donc vital de garder le camp saint.

Au chapitre 20, les enfants d’Israël sont revenus encore à Kadès. Trente-sept ans auparavant, leurs premiers espions étaient partis de-là, pour la Terre Promise.

Cela faisait quarante ans qu’ils avaient quitté l’Égypte. L’histoire semblait se répéter:

• Encore une fois, ils ont rencontré des difficultés; cette fois, ils n’avaient pas d’eau.

• De nouveau, ils ont harcelé Moïse et ont souhaité retourner en Egypte. Les difficultés nous rendront meilleurs ou pires, et notre réaction montrera ce qu’il y a dans nos cœurs.

• De nouveau, Moïse et Aaron tombèrent face contre terre devant le Seigneur.

• Encore une fois, Dieu est venu avec des instructions. Presque quarante ans auparavant, Dieu avait utilisé un rocher pour fournir de l’eau.

• De nouveau, Il envoya Moïse et Aaron vers un rocher (le terme hébreu signifie une haute falaise plutôt qu’un rocher), mais cette fois, Il leur dit de parler au rocher.

Irrité par la plainte et l’incrédulité continuelles des enfants d’Israël, Moïse a appelé le peuple des rebelles et a frappé le rocher deux fois au lieu de simplement lui parler.

La Bible appelle Moïse l’homme le plus doux de la terre, mais il était humain.

A cette époque, il se peut qu’il soit fatigué des années passées dans le désert.

Le verset 1 du chapitre 20 raconte la mort de sa sœur Marie, il était donc peut-être en deuil.

Les gens l’avaient provoqué à la colère. (Voir Psaume 106: 32-33.)

Cependant, malgré les facteurs contribuant à son acte, Dieu a tenu Moïse responsable de ne L’avoir pas honoré et de ne Lui avoir pas obéi.

En commençant par le verset 14 du chapitre 20, nous lisons comment Moïse a demandé la permission pour les enfants d’Israël de traverser le pays d’Edom.

Les Edomites étaient des descendants d’Esaü, d’où la référence au «frère».

Moïse a promis que les gens resteraient sur la route et achèteraient l’eau qu’ils utiliseraient.

Cependant, Edom a rejeté la demande. Moïse a accepté cette réponse et Israël a emprunté une autre voie, mais le refus d’Edom n’a jamais été oublié.

Leur refus est mentionné de nombreuses fois dans l’Ancien Testament, et en des termes très forts.

Le chapitre 20 se termine en racontant la mort d’Aaron à l’âge de 123 ans.

Cela a marqué la fin d’une époque et le début d’une autre pour Israël: le début d’une nouvelle génération dans la fonction de souverain sacrificateur et la fin de leurs errances.

Après cela, ils ont soit marché soit marqué une pause; mais ils n’ont plus erré.

Regarder de plus près

Quelle était la plainte d’Israël contre Moïse et Aaron quand ils n’avaient pas d’eau?

Pourquoi pensez-vous que les enfants d’Israël ont fait cette plainte alors qu’ils avaient vu Dieu accomplir tant de miracles pour eux?

Vous êtes-vous déjà plaint alors que vous auriez dû rendre grâces?

Comment pourriez-vous empêcher que cela se reproduise dans l’avenir?

Conclusion

Comme pour les enfants d’Israël, nos actions ont des conséquences; alors ouvrons nos cœurs à Dieu, obtenons Sa direction et continuons à marcher!