DÉVOTION DU 31 AOUT 2021 Lecture biblique : GENÈSE 11 : 10 – 32 ; 12 : 1 – 20

DÉVOTION DU 31 AOUT 2021 Lecture biblique : GENÈSE 11 : 10 – 32 ; 12 : 1 – 20

août 31, 2021

Lecture biblique : GENÈSE 11 : 10 – 32 ; 12 : 1 – 20

«L’Eternel dit à Abram : Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai… ». Abram partit, comme l’Éternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan. »
(Genèse 12:1, 4)

Helen et Elmer Luka formaient un jeune couple avec deux petits garçons lorsque Dieu les a appelés à quitter leur maison et leur environnement familier.

L’église qu’ils fréquentaient enseignait seulement l’existence du salut, et bien que tous deux aient été sauvés, ils avaient commencé à ressentir le besoin de quelque chose de plus dans leur vie spirituelle.

Elmer raconte : «Un jour, le Seigneur a mis dans nos cœurs de trouver un peuple qui prêche la totalité de la Parole de Dieu.

Ma femme et moi avons vendu notre maison et nos meubles et avons empilé tout le reste dans une camionnette et une remorque que nous avions tirée derrière. Nous avions accroché deux petits hamacs à l’arrière du camion pour que nos garçons puissent y dormir.

Un ami nous avait envoyé des traités d’une église branche de la Foi Apostolique à Los Angeles, en Californie, alors nous nous étions dirigés vers l’ouest du pays, à la recherche du peuple de Dieu.

Je n’oublierai jamais le dimanche matin où nous avions poussé les portes de l’église La Foi Apostolique à Los Angeles, en Californie. C’était comme si une voix avait parlé du ciel en disant : « C’est ici ! C’est ce que vous cherchiez ! » Dieu nous a donné ce témoignage.

Le frère Loyce Carver prêchait ce matin-là au sujet de la sanctification, l’expérience même dont nos cœurs avaient soif, bien que nous ne le sachions pas à ce moment-là.

Certaines personnes nous avaient dit que le sermon était si puissant qu’ils pensaient que nous ne reviendrions plus jamais. Eh bien, nous étions revenus !

Bien sûr qu’ils étaient revenus. Elmer et Helen avaient tous deux reçu la sanctification lors de la première convention annuelle à laquelle ils avaient assisté à Portland, en Oregon; et peu de temps après, ils avaient tous deux été remplis du baptême du Saint-Esprit.

Au cours des années suivantes, ils ont élevé leurs enfants dans l’Évangile avec le Seigneur comme Ami et Guérisseur.

Elmer était devenu ministre, et avec le temps, il avait été pasteur de trois églises de la Foi Apostolique, profitant de la bénédiction de Dieu sur leurs vies pour le reste de leurs jours.

Comme Abram dans le texte d’aujourd’hui, Helen et Elmer ont prouvé que lorsque nous marchons en obéissant au Seigneur, nous pouvons en toute confiance compter sur Lui pour diriger nos pas et récompenser notre obéissance.

Dieu a appelé Abram à quitter sa patrie, la ville d’Ur, en Chaldée, pour se rendre dans un pays inconnu. Il a suivi les instructions de Dieu bien qu’il ne sache pas où il allait.

C’est l’obéissance absolue et inconditionnelle d’Abram qui le fait connaître comme enfant de Dieu, et son long voyage d’Ur à Canaan a été alimenté par la foi.

Obéissons et avançons toujours avec confiance sous la direction de Dieu, même si nous avons l’impression qu’il n’y a rien d’autre qu’un brouillard tourbillonnant devant nous.

Nous trouverons un sol solide si nous marchons par la foi.

Les instructions données par Dieu à Abram étaient accompagnées de grandes promesses : ses descendants deviendraient une grande nation et par ces descendants, toutes les nations de la terre seraient bénies.

Abram pouvait-il seulement imaginer ce que signifiait cette promesse ?

Un jour, à travers sa lignée, Jésus-Christ naîtrait comme le Sauveur de toute l’humanité. Grâce à Christ, les gens de toutes les nations pourraient avoir une relation personnelle avec Dieu et être pardonnés de leurs péchés.

Dieu essaie peut-être de vous conduire vers un lieu de plus grande bénédiction et d’utilité pour Lui, tout comme Il l’a fait pour Abram autrefois, et pour Helen et Elmer Luka.

Ne laissez pas le confort et la sécurité de votre position actuelle vous faire manquer le plan de Dieu pour vous. En avançant dans l’obéissance à Dieu, vous pouvez être rassurés de la bénédiction de Dieu sur votre vie.

 

CONTEXTE

Le texte d’aujourd’hui marque une division charnière dans le livre de la Genèse. Avant ce point de l’Écriture, Dieu s’était occupé de toute la race humaine, mais à ce stade, Il a concentré Son attention sur un homme en particulier, Abram, et sa famille.

Le nom Abram signifie « le père est exalté », et la signification de son nom se reflète dans les faits : Abraham est honoré par trois grandes confessions religieuses: le christianisme, l’islam et le judaïsme.

À partir du verset 10 du chapitre 11, la descendance de Sem est retracée sur dix générations, jusqu’à Abram (verset 26). Cette généalogie établit les origines d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, des douze patriarches, et par la suite, de David et de Salomon, ainsi que l’ascendance du Messie.

Le chapitre 12 commence par un récit de l’appel d’Abram, de son obéissance à cet appel et des bénédictions qui lui ont été promises par Dieu (versets 1-3).

Dieu a sorti Abram de la ville impie d’Ur et l’a amené dans la région de Canaan, afin que, à travers sa descendance, une nation morale et centrée sur Dieu soit établie.

L’emplacement exact d’Ur n’est pas connu, mais les spécialistes de la Bible et les archéologues supposent généralement qu’il s’agit de la célèbre ville sumérienne d’Ur, dans le sud de la Mésopotamie, qui était sous la domination des Chaldéens.

Sur les cartes actuelles, l’endroit se situerait dans le sud de l’Irak, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de la frontière koweïtienne.

Les versets 4 à 9 relatent l’obéissance d’Abram dans son voyage vers Canaan, le renouvellement et la consolidation de la promesse de Dieu, puis la construction par Abram d’autels pour adorer le Seigneur dans chaque endroit où il arrivait.

Alors qu’il se trouvait dans le sud de Canaan, il y eut une famine dans le pays. Les versets 10 à 20 racontent qu’à la suite de cette famine, Abram est descendu en Égypte.

Craignant que les Égyptiens ne le tuent pour prendre sa femme, Saraï, il lui demanda de ne pas admettre qu’elle était sa femme, mais seulement sa sœur. Le danger qu’Abram avait prévu était réel, puisque Saraï fut emmenée dans la maison de Pharaon.

Dieu réagit en affligeant Pharaon et sa famille à cause de Saraï. Finalement, Pharaon découvrit la vérité, réprimanda Abram et l’expulsa du pays.

Le fait que la région de Canaan, bien que petite par ses limites géographiques, soit devenue l’épicentre de la montée du christianisme, est la conséquence des événements relatés dans ce texte.

Cette parcelle de terre, accordée par Dieu Lui-même à Abram, a eu un impact incroyable sur l’histoire du monde.

REGARDER DE PLUS PRÈS

  • Combien de fois les mots: « je ferai … »et « je te…. » apparaissent-ils dans Genèse 12.1-3 ? Que pouvons-nous en conclure ?
  • Comment l’appel de Dieu à Abram a-t-il eu un impact sur lui dans ces domaines de sa vie:
    – Sa famille
    – Sa maison
    – Son avenir ?
  • Comment les expériences d’Abram dans cette partie du texte peuvent-elles nous encourager à faire davantage confiance à Dieu pour nos besoins ?

CONCLUSION

Quel que soit l’endroit où Dieu nous appelle à aller, Il nous précèdera et viendra à notre rencontre avec Sa divine bénédiction si nous Lui obéissons.