DÉVOTION DU 3 OCTOBRE 2021 Lecture Biblique : Exode 1 : 1 – 22 ; 2 : 1 – 10

DÉVOTION DU 3 OCTOBRE 2021 Lecture Biblique : Exode 1 : 1 – 22 ; 2 : 1 – 10

octobre 3, 2021

Lecture Biblique : Exode 1 : 1 – 22 ; 2 : 1 – 10

« Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs: et c’était avec cruauté qu’ils leur imposaient toutes ces charges. » (Exode 1 : 14)

Les circonstances de la vie de Ruth Harshner étaient amères. Son mari était alcoolique, et ils vivaient avec leurs cinq jeunes enfants dans un garage double, sans eau courante ni plomberie intérieure. Toute leur eau devait être transportée de la maison voisine.

Nuit après nuit, le mari de Ruth rentrait ivre à la maison. Il avait plusieurs armes à feu et, une nuit, il en a sorti une dans la cour avant et a tiré au hasard en l’air. Il ne savait pas que leur fils se cachait dans un arbre juste au-dessus de lui.

Miraculeusement, Dieu a protégé l’enfant.

Dans toutes ces situations difficiles, Ruth a choisi de s’appuyer sur le Seigneur. À chaque fois, Dieu lui a donné la force, a pourvu à ses besoins et a répondu à ses prières.

Dans notre texte d’aujourd’hui, la vie du peuple hébreu a généré beaucoup d’amertume. Cependant, nous pouvons lire le récit d’un couple qui a choisi de faire confiance à Dieu malgré les circonstances.

Quelles émotions a dû ressentir Jokébed en cachant son bébé, Moïse, dans les joncs de la rivière ! Même si elle n’avait pas une vue d’ensemble du plan de Dieu pour la délivrance, elle a fait confiance à Dieu jour après jour pour Sa direction.

Elle aurait pu nourrir de l’amertume en observant l’oppression égyptienne sur sa famille, ses voisins et son peuple. Elle aurait pu se concentrer sur l’injustice des préjugés à leur égard. Elle aurait pu céder au désespoir et se résigner à l’édit de Pharaon.

Elle a eu la possibilité de se laisser envahir par la dépression. Elle a certainement dû ressentir une certaine peur ; pourtant, elle a choisi de mettre sa confiance en Dieu.

La vie de ce petit enfant a été épargnée d’une manière très inhabituelle grâce à la foi de sa mère. Le plan étonnant de Dieu était d’utiliser même la fille du concepteur du complot maléfique de destruction, pour protéger la vie de Moïse.

Dieu est intervenu à nouveau pour préparer le cœur de Moïse à L’aimer et à Lui faire confiance ; la propre mère de Moïse a été choisie pour l’allaiter et, plus important encore, pour le former pendant les premières années impressionnables de sa vie.

Plus tard, Dieu a utilisé les meilleures écoles égyptiennes pour l’éduquer.

Il est peu probable que nous puissions avoir une vue d’ensemble de notre vie en ce moment.

Cependant, notre devoir est de choisir de faire quotidiennement confiance au Tout-Puissant et de répondre aux difficultés et aux souffrances avec la grâce de Dieu. Dieu nous aidera à traverser toutes les circonstances qui se présenteront à nous.

Nous pouvons Lui demander d’ouvrir nos yeux aux signes d’espérance. Il est peut-être en train d’orchestrer les événements en ce moment même pour permettre à Sa délivrance de se déployer !

 

 

 

CONTEXTE

 

 

Cette partie du texte, raconte comment la famille de Jacob s’est multipliée en Égypte jusqu’à ce qu’un Pharaon qui ne connaissait pas Joseph arrive au pouvoir.

Il contraignit les Israélites à l’esclavage et déclara que leurs enfants mâles devaient être tués. Le texte décrit également la naissance et la préservation miraculeuse de Moïse.

Les sept premiers versets du texte relient le livre d’Exode au livre de la Genèse. Le nombre soixante-dix fait référence aux descendants directs de Jacob et n’inclut pas leurs serviteurs. Ils formaient un petit groupe, mais Dieu les a multipliés comme Il l’avait promis.

Les étudiants de la Bible ont des opinions diverses sur l’identité des pharaons de l’époque. Beaucoup pensent que le nouveau roi mentionné au verset 8 était un souverain d’une autre dynastie.

Il est possible que les dirigeants de l’époque de Joseph étaient des étrangers, et lorsqu’ils ont été renversés, la nouvelle direction n’appréciait guère ceux qui n’étaient pas des Égyptiens de souche.

Quoi qu’il en soit, le nouveau Pharaon n’avait aucune considération pour le rôle important que Joseph avait joué dans la préservation de l’Égypte.

Gosen étant situé dans la région du delta du Nil, au nord de l’Égypte, Pharaon pensait que les Israélites pourraient facilement s’allier aux ennemis de l’Égypte. Par conséquent, il les opprima et les contraignit à l’esclavage.

Bien que les étudiants de la Bible ne soient pas d’accord sur l’emplacement et le nom précis des villes, les structures construites à cette époque ont survécu jusqu’à nos jours, ce qui prouve que le peuple hébreu a participé à de nombreux projets de construction égyptiens.

Les deux sages-femmes qui ont reçu l’ordre de tuer les bébés mâles (versets 15-21) étaient probablement les chefs de groupes de sages-femmes. Les « sièges » étaient des chaises ou des pierres où les femmes accouchant s’agenouillaient ou s’asseyaient pendant l’accouchement.

Dieu a béni les sages-femmes parce qu’elles ont désobéi au roi par respect et crainte de Dieu. Dans un effort supplémentaire pour contrôler la multiplication des Hébreux, Pharaon ordonna de tuer les enfants mâles en les jetant dans le fleuve (verset 22).

Une famille courageuse a ignoré l’édit de Pharaon et a caché son bébé. La caisse fabriquée par la mère de Moïse était construite en papyrus, un roseau qui poussait sur les bords du Nil.

Ces roseaux, qui avaient une tige triangulaire et atteignaient parfois seize pieds (4,88 mètres) de hauteur, étaient utilisés pour fabriquer des bateaux.

Le petit panier se serait bien intégré lorsqu’il a été placé parmi les roseaux le long de la rive. Moïse a été trouvé et adopté par la fille de Pharaon. Avec le temps, il a reçu une éducation digne d’un prince.

Dans la langue égyptienne, le nom Moïse signifie « né » ou « fils » et ressemble à un mot hébreu qui signifie « tirer » (de l’eau).

 

 

 

REGARDER DE PLUS PRÈS

 

 

1. Qu’est-il arrivé aux Hébreux lorsque Pharaon a commencé à les affliger ?

2. Qu’est-ce qui a pu donner à la mère de Moïse le courage de faire ce qu’elle a fait ?

3. Quelles sont les mesures que nous pouvons prendre pour nous aider à nous accrocher à Dieu lorsque les situations de la vie sont amères ?

 

 

 

CONCLUSION

 

 

Quels que soient les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, nous pouvons être assurés du contrôle de Dieu et du fait qu’Il peut utiliser nos circonstances pour Sa Gloire et Son Dessein.