DÉVOTION DU 29 AOUT 2021 Lecture biblique : Genèse 9 : 1 – 29 ; 10 : 1 – 32

DÉVOTION DU 29 AOUT 2021 Lecture biblique : Genèse 9 : 1 – 29 ; 10 : 1 – 32

août 29, 2021
Lecture biblique : Genèse 9 : 1 – 29 ; 10 : 1 – 32
« Et Dieu dit: C’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre. »
(Genèse 9 : 12 – 13)
Les promesses font partie intégrante de notre vie. Des accords commerciaux, des traités internationaux, des alliances politiques et des accords juridiques apparaissent chaque jour dans l’actualité.
 Des engagements personnels sont pris et des transactions financières sont négociées. Des garanties accompagnent les achats, la publicité fait la promotion des bonnes affaires et des promesses sont faites. 
Certaines de ces nombreuses promesses sont tenues, d’autres non. 
Cependant, les promesses faites par Dieu sont certaines d’être tenues. 
Dans le passage d’aujourd’hui, nous lisons l’alliance que Dieu a conclue avec Noé après le déluge. Une alliance est une attestation qui va au-delà d’une promesse. Elle est définie comme « un accord formel ayant une valeur juridique, en particulier un accord sous scellé ». 
Lorsque Le Dieu de l’univers entier conclut une alliance avec l’homme, il s’agit du plus vénérable des accords, car cette alliance renferme tout le poids du nom, de l’honneur, de la personnalité et de la divinité de Dieu. 
Il est impressionnant de considérer la sécurité accordée à Noé, en tant que bénéficiaire d’une alliance avec Dieu ! 
Lorsque Noé et sa famille sont sortis de l’arche, ils ont découvert un monde très différent de ce qu’il était avant le déluge. L’environnement qu’ils connaissaient était devenu une terre dévastée. 
Quand ils étaient dans l’arche, ils étaient sans doute concentrés sur les eaux déchaînées qui les entouraient, sur leur survie et sur les milliers d’animaux qui les accompagnaient. 
Après le déluge, les eaux qui recouvraient la terre ont masqué l’immense dévastation pendant quelques mois encore. 
Mais lorsque les eaux se sont retirées et que les habitants de l’arche ont commencé à évaluer le nouveau monde qui les entourait, il est probable que cette famille isolée se soit sentie troublée et vulnérable. 
Il était vrai que Le Seigneur les avait sauvés du déluge, mais la désolation faisait désormais partie de leur histoire. 
Ils savaient que, puisque cela s’était produit une fois, cela pouvait se reproduire. Ils se demandaient peut-être combien de temps il faudrait attendre avant qu’un autre déluge ne survienne, et quelle en serait l’issue.
Le Seigneur était attentif à leurs préoccupations, tout comme Il est attentif aux nôtres aujourd’hui. Il a répondu en établissant une alliance avec eux, promettant qu’Il ne détruirait plus jamais le monde par les eaux. À partir de ce jour-là, l’arc-en-ciel sera visible comme un sceau de Sa promesse.
Les promesses de Dieu sont sûres ! L’ordre et les différentes saisons de la terre sont toujours préservés, et la beauté des arcs-en-ciel, dans toutes les parties du monde et à travers toutes les générations, nous rappelle toujours la fidélité de Dieu à Sa parole. 
CONTEXTE
Lorsque Noé et sa famille sont sortis de l’arche, les huit survivants ont inauguré un nouveau départ pour la race humaine. Les chapitres 9 et 10 de la Genèse couvrent la dernière partie de la vie de Noé et de ses descendants. 
Le chapitre 9 commence par le deuxième commandement de Dieu à Noé : « Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. » (Voir également Genèse 1:28 et 8:17.) 
Bien que l’humanité ait péché et que le jugement était tombé, le dessein divin de Dieu incluait toujours l’homme : il devait encore se reproduire et remplir la terre. 
Dieu a rappelé à Noé qu’il avait été créé «à Son image » (verset 6) et qu’il avait donc un statut unique. Il a rétabli la domination de l’homme sur le règne animal et a autorisé la consommation de viande, mais en interdisant à l’homme de manger de la chair dans laquelle il restait du sang. 
Dans les versets 8 à 17, Dieu établit une nouvelle alliance avec Noé et ses descendants, en donnant le gage de l’arc-en-ciel comme signe de cette alliance. 
Les versets 18 à 27 commencent le dénombrement des fils de Noé. Ce passage relate la perte du respect de la dignité humaine au sein de la famille de Noé. L’honneur des parents et la cohésion de la cellule familiale qui se sont rapidement détériorés, ainsi que la corruption des normes morales, étaient des preuves de la nature charnelle de l’homme, qui se répandait chez les descendants de Noé. 
Le verset 21 indique que Noé «but du vin ». Les commentateurs font remarquer que c’est la première fois que la production de vin est mentionnée dans les Écritures. Il est donc possible que Noé n’ait pas compris le pouvoir enivrant du jus fermenté. 
Au verset 25, Noé maudit prophétiquement Canaan, le fils de Cham, qui lui a manqué de respect. 
La littérature ancienne et les indices archéologiques confirment que dans les années qui ont suivi, la religion cananéenne incluait les sacrifices d’enfants, l’idolâtrie, la prostitution religieuse et la divination.
Dieu avait expressément mis en garde Israël contre le fait de copier les coutumes de Canaan. Noé bénit également Sem et Japhet. Le chapitre 9 se termine par la mort de Noé.
Le chapitre 10 documente l’agrandissement de la famille de Noé. Bien que tous les descendants de Noé étaient importants pour Dieu, Il s’est particulièrement intéressé à la lignée de Sem. 
La bénédiction que Noé a accordée à ce fils (voir Genèse 9:26) était importante, car les membres de la lignée de Sem ont joué un rôle majeur dans la transmission du message de la rédemption au monde. Abraham, l’homme que Dieu a choisi pour être le fondateur de la nation juive, était un descendant de Sem. 
Les découvertes archéologiques donnent des détails sur les nations qui sont descendues des fils de Noé et qui se sont établies entre le déluge et l’époque d’Abraham. 
Les plus anciens villages connus étaient des communautés agricoles avec des murs et des puits. Chaque communauté a développé son propre culte et ses propres dieux, dont une grande partie de l’adoration était liée au cycle des saisons. Finalement, ces communautés ont commencé à s’unir pour former des états religieux ou des empires. 
REGARDER DE PLUS PRÈS
Pourquoi Dieu a-t-Il interdit de verser le sang d’un autre homme ?
Que vous apprend l’alliance de Dieu avec Noé sur la nature, la personnalité et les valeurs de Dieu ?
Quelles sont les promesses de Dieu sur lesquelles vous vous êtes appuyés?
CONCLUSION
Les promesses de Dieu sont immuables et Ses alliances sont inviolables. Dans un monde troublé, quelle sécurité nous trouvons dans cette assurance !