DÉVOTION DU 02 JANVIER 2021

DÉVOTION DU 02 JANVIER 2021

janvier 2, 2021

Lecture biblique : Nombres 22: 1-41
«Dieu dit à Balaam: Tu n’iras point avec eux; tu ne maudiras point ce peuple, car il est béni.»
(Nombres 22:12)

Nous apprécions tous des instructions claires.

Peut-être avons-nous acheté un jouet ou un meuble «facile à assembler», puis avons essayé de l’assembler sans consulter les modes d’emploi.

La tâche n’a peut-être pas été aussi simple que nous l’avions supposé! Peut-être qu’il manquait des vis ou de petits morceaux, ou peut-être que l’article acheté soit totalement différent de ce qu’il était censé être.

À d’autres moments, nous pouvons regarder les instructions et les trouver complètement incompréhensibles.

Peut-être que les instructions soient traduites dans un autre pays et que le traducteur ne connaisse pas correctement notre langue.

Ou peut-être que nous avions essayé de lire sur internet ou dans un manuel spécial des instructions qui ne nous ont pas aidées, car nous ne les avons pas comprises.

Parfois, nous avons des instructions claires mais nous pensons pouvoir les changer.

Peut-être avons-nous essayé de modifier une recette et le résultat a été un désastre culinaire.

Ou peut-être que lorsque nous voyagions par la route, nous avions pris un «raccourci» plutôt que de suivre les directions indiquées, et nous avions fini par aller dans le sens contraire ou nous nous étions perdus.

Des instructions claires sont importantes, et les suivre, est tout aussi important.

Balaam avait des instructions claires de Dieu, mais il ne voulait pas les
suivre.

Il voulait le prestige et les possessions que Balak voulait lui offrir.

Nous aussi, nous pouvons parfois désirer suivre nos propres voies, mais il y a toujours des conséquences néfastes à aller contre la volonté de Dieu.

Balaam aurait perdu la vie sans la miséricorde de Dieu. Il a utilisé un âne pour attirer son attention et lui épargner la vie.

De quoi Dieu pourrait-Il servir pour attirer notre attention? Il est toujours préférable de Lui obéir et de garder Ses commandements. C’est le moyen le plus sûr d’avoir une vie heureuse.

Il peut nous sembler que nous soyons privés de certains plaisirs dans ce monde, mais nous ne pourrons jamais être assez reconnaissants envers Dieu pour Ses bienfaits.

Chaque fois que nous Lui obéissons, Il nous récompensera abondamment dans ce monde, aussi bien que dans l’éternité.

Aujourd’hui, Dieu est-Il en train de vous donner des instructions que vous ne voulez pas vraiment suivre?

Cédez à Sa volonté, et vous serez heureux de l’avoir fait!

Contexte

Balaam, le prophète, était de Pethor en Mésopotamie (Deutéronome 23: 4), le district de l’Asie occidentale entre le Tigre et l’Euphrate.

Balak était le roi de Moab, un pays situé près de la mer Morte. II était devenu craintif à cause de la grande armée d’Israélites qui marchaient près de son territoire.

Il voulait que Balaam vienne et jette une malédiction sur les Israélites; alors il envoya des messagers le chercher et l’amener à Moab.

Quand les messagers sont arrivés, Dieu a dit à Balaam de ne pas y aller. Les messagers de Balak sont venus une deuxième fois, et Balaam, voulant obtenir un grand honneur de Balak, est à nouveau allé à Dieu.

Bien que Dieu ait permis à Balaam de partir, sachant qu’il ne ferait que ce qu’Il lui dirait de faire; Dieu était en colère contre les tendances avides de Balaam.

Balaam désirait suivre sa propre voie au lieu de tenir compte de ce que Dieu lui avait déjà dit. Il aimait le «salaire de l’iniquité» (2 Pierre 2:15), mais l’incident avec l’âne semblait lui apprendre une leçon, au moins pendant un certain temps.

À ce moment-là, il a dû se rendre compte que Dieu n’était pas d’accord de son projet.

Balaam a néanmoins terminé son voyage et est allé chez Balak. Il a découvert que Balak voulait qu’il maudisse les Israélites, mais Balaam lui a dit qu’il ne pouvait dire ce que Dieu voulait qu’il dise.

Par conséquent, il a béni les enfants d’Israël et ne les a pas maudits. Bien que Balaam se soit vu offrir un grand honneur, il a dû craindre pour sa vie s’il n’obéissait pas à Dieu: une leçon importante.

Regarder de plus près

Pourquoi Balak a-t-il envoyé chercher Balaam?

Qu’est-ce que Balak a promis à Balaam s’il maudissait les Israélites?

Pourquoi pensez-vous que Dieu a utilisé l’âne pour parler à Balaam?

Que pouvons-nous faire pour nous aider à désirer de faire la volonté de Dieu?

Conclusion

Il est toujours mieux d’obéir à Dieu, et Il réglera chaque situation pour nous.

Si la voie de Dieu est parfaite, pourquoi désirerions-nous marcher dans une autre?