DÉVOTION DU 7 DÉCEMBRE 2020

DÉVOTION DU 7 DÉCEMBRE 2020

décembre 6, 2020

Lecture biblique : Lévitique 19: 1-37
«Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Éternel. »
(Lévitique 19:18)

Pendant mon enfance, j’avais vécu avec ma famille dans un autre quartier où il y avait un magasin du quartier appelé: « Magasin du Lou ».

De l’autre côté de la rue du marché, il y avait un grand panneau publicitaire du magasin.

Un jour, quand j’étais à l’école primaire, j’avais décidé de jouer avec l’enseigne.

Au bout d’un moment, Monsieur Lou était sorti furieux du magasin, m’avait crié dessus et avait fait des mouvements avec ses mains.

Bien que je ne puisse pas entendre ses paroles, mon jeune cerveau avait interprété clairement le message: «Éloigne-toi de l’enseigne!»

Mais, la rue qui nous séparait était animée, donc j’avais continué à jouer avec l’enseigne métallique en la balançant de gauche à droite sur ses poteaux en acier.

À un moment, j’avais remarqué que Monsieur Lou parlait à un homme dans une voiture noire et me doigtait.

Puis, les deux m’avaient fait signe d’une façon terrible avec le même message: «arrête et quitte-là!»

Peu de temps après, l’homme dans la voiture noire avait filé avec sa derrière le magasin pour venir m’attraper là où j’étais.

En ce moment, je m’étais enfui du panneau. L’homme m’avait poursuivi avec sa voiture noire mais, comme je traversais les cours des voisins, il avait perdu ma trace.

Au moment où j’approchais de chez moi, l’homme dans sa voiture noire, avait tourné dans un virage. J’avais couru rapidement et traversé notre cour pour me mettre en sécurité.

De toute évidence, j’avais tort. L’enseigne appartenait à Monsieur Lou et il avait le droit d’en exiger le respect.

Néanmoins, on pourrait également remettre en question la réaction de ce monsieur.

Après tout, je n’étais qu’un enfant et mon jeu avec l’enseigne n’était en aucun cas malveillant.

La vérité était qu’aucun de nous n’avait manifesté l’amour pour son prochain, comme le recommande le verset central d’aujourd’hui.

Le message de ce verset, cependant, va bien au-delà du simple fait de traiter de manière charitable ceux qui vivent près de nous.

Cela indique un principe beaucoup plus large qui a été réitéré par Christ dans Son sermon sur la montagne: nous devons traiter chaque personne avec équité, respect et véritable amour fraternel.

Dieu se soucie du bien-être de chaque individu, et nous sommes appelés à refléter Son attitude envers ceux qui nous entourent.

Que Dieu nous aide à être de bons «prochains» pour tous ceux qui nous entourent!

Contexte

Tout au long de ce chapitre, Dieu met l’accent sur Sa position par rapport aux Israélites.

Au verset 4 et dans d’autres, il dit: «Je suis l’Eternel ton Dieu». (Cette dernière phrase est répétée plus de 40 fois dans les chapitres 18 à 26.)

Plus loin dans le chapitre, Il raccourcit la phrase en: «Je suis l’Éternel», et le répète plus d’une fois. Dieu rappelait au peuple, Son identité et Son autorité finale sur toutes les questions.

Le thème de la sainteté qui parcourt ce chapitre est basé sur le fait que Dieu est saint. Dieu voulait que les gens Le suivent et soient séparés des nations païennes qui les entourent.

Il a clairement montré comment l’ordre supérieur de la sainteté était complètement soutenu par des actions réelles et quotidiennes.

Il est intéressant de noter que de nombreux versets de ce chapitre expliquent les dix commandements. Trois des commandements sont mentionnés dans les versets 3-4.

Regarder de plus près

Combien des dix commandements trouvez-vous inclus dans le chapitre 19?

Selon vous, que signifie le verset 14 par: «Tu ne maudiras point au sourd, et tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber; car tu auras la crainte de ton Dieu. Je suis l’Éternel.»?

Comment pouvez-vous être un bon prochain pour ceux qui vous entourent?

Conclusion

Nos prochains (nos voisins): à la fois ceux d’à côté et, plus large, ceux dont la vie touche la nôtre, sont notre champ personnel d’évangélisation.

Considérons chaque acte de solidarité avec nos prochains (voisins) comme une occasion de démontrer l’amour de Dieu!