DÉVOTION DU 6 DÉCEMBRE 2020

DÉVOTION DU 6 DÉCEMBRE 2020

décembre 6, 2020

Lectures bibliques : Lévitique 17: 1-16; 18:1-30.
«Vous observerez donc mes lois et mes ordonnances, et vous ne commettrez aucune de ces abominations, ni l’indigène, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous.»(Lévitique 18:26)

Au milieu du XIXe siècle, Londres était frappée par une épidémie dévastatrice de choléra.

Comme la maladie sévissait dans la ville, elle avait fait des milliers de morts sur son parcours. Personne ne connaissait la cause de la maladie et la panique était généralisée.

Le Dr John Snow, chirurgien et pionnier de la science de l’épidémiologie, avait soupçonné que la maladie était propagée par l’eau contaminée; une idée que ni les autorités ni le reste de la profession médicale n’avaient acceptée.

En recherchant la cause de la mort de 89 personnes en une semaine dans un certain quartier de la ville, le Dr Snow a découvert que toutes les personnes mortes, sauf deux d’entre elles, avaient bien bu l’eau du puits de la rue nommée Broad.

Lors d’une réunion de crise des dirigeants concernés, Snow a suggéré que la poignée de la pompe du puits de la rue de Broad soit retirée.

Bien qu’ils avaient hésité à le croire, ils ont accepté de retirer la poignée de la pompe à titre expérimental.

En quelques semaines, l’épidémie dans la région était pratiquement terminée.

Le péché contamine. S’il n’est pas traité, il peut rapidement atteindre des proportions épidémiques.

Vous pouvez faire face à des situations où vous serez bafoué pour avoir établi et maintenu des normes de pureté et de sainteté, mais il est essentiel que vous continuiez à tenir bon.

Demandez au Seigneur de vous aider à rester ferme en respectant les instructions de la Parole de Dieu dans tous les aspects de votre vie, et de ne pas vous laisser influencer par les opinions des autres.

Dans notre texte de dévotion d’aujourd’hui, nous lisons certaines des mesures que Dieu a instituées pour sauvegarder la sainteté et la séparation des enfants d’Israël des nations perverses qui les entourent.

Dieu voulait qu’Israël garde Ses commandements, et ils devaient s’assurer que les étrangers qui habitent leur pays obéissent également à ces commandements.

S’ils ne le font pas, ces étrangers subiraient les mêmes conséquences que les enfants d’Israël, pour leur désobéissance.

L’histoire nous dit que les Israélites ont désobéi aux statuts de Dieu et qu’ils ont finalement été déportés en captivité en raison de leur incapacité à obéir. Dieu sait ce qu’Il dit.

Soyons continuellement sur nos gardes contre l’infiltration des «souillures» de ce monde dans nos vies, afin que nous puissions éviter la sanction de Dieu pour cela!

Contexte

Ces deux chapitres du Lévitique sont inclus dans ce que l’on appelle communément le «Code de sainteté», qui englobe les chapitres 17 à 20.

Ce bloc de texte constitue un code juridique pour le peuple d’Israël, touchant de nombreux aspects de sa vie personnelle et publique, tout en soulignant que la sainteté est une chose à pratiquer.

Lévitique 17 traite de la sainteté du sang, qui est la vie. La vie appartient à Dieu et est considérée comme sacrée à Ses yeux.

Selon Lévitique 17:14, la vie est dans le sang. Par conséquent, le sang ne doit en aucun cas être consommé comme nourriture.

Même pendant les sacrifices, le sang devait être rendu à Dieu en l’aspergeant sur l’autel ou à un autre endroit du sanctuaire.

Il y avait quatre conditions qui régissaient la relation d’Israël avec le sang, comme expliqué au chapitre 17:1-7: Tout animal à être tué pour la nourriture devait être amené au sanctuaire et offert comme offrande d’actions de grâces.

Cela décourageait de tuer secrètement un animal et de le manger. Cela valorisait également les repas ordinaires et en faisait une expérience sacrée. En outre, il assurait l’entretien des sacrificateurs.

Versets 8-9: Personne ne pouvait offrir un sacrifice ailleurs que dans le sanctuaire. C’était différent du passé où le chef de famille pouvait faire une offrande au Seigneur n’importe où.

Versets 10-13: Personne n’avait le droit de manger aucun type de sang. Le but du sang était l’expiation et il ne devait pas être traité comme un produit courant.

Versets 14-16: Celui qui mangerait un animal mort ou tué par un autre animal, devait laver ses vêtements qu’il avait portés, laver son corps et se tenir à l’écart du reste de la population jusqu’au soir.

C’était une chose désagréable d’être déclaré impur, donc la pratique de manger des animaux morts de cette manière était découragée.

Grâce à ces règlements, Israël a appris à reconnaître le caractère sacré du sang, et le fait que Dieu considérait le sang comme sacré parce que c’était l’essence même de la vie.

Ces strictes exigences indiquaient le précieux Sang de Jésus, qui serait un jour versé pour la rédemption, la sanctification et la guérison de l’humanité.

Lévitique 18 traite du caractère sacré des relations sexuelles. Pour être saint aux yeux de Dieu, le peuple devait éviter les activités sexuelles qui étaient pratiquées par les Égyptiens et les Cananéens (18: 1-3).

Israël a reçu pour instruction d’obéir aux normes de Dieu, et non à celles des gens qui les entourent.

Ils devaient préserver le caractère sacré du mariage en n’ayant pas de relations sexuelles en dehors du mariage ou avec quiconque autre que leur conjoint.

«Découvrir leur nudité» signifie «avoir des relations sexuelles».

Dieu a rappelé à Israël que l’adultère est strictement interdit et a déclaré son opposition aux abus sexuels, à la bestialité et à l’homosexualité.

C’étaient des pratiques courantes en Égypte et en Canaan, et Dieu a fait savoir à Israël qu’elles étaient une abomination devant Lui.

Dieu a dit à Israël qu’Il détruirait les habitants de Canaan à cause de leurs pratiques sexuelles pécheresses, et Il a averti Israël de ne pas commettre ces abominations, sinon le pays les vomirait comme il a vomi les nations qui y habitaient avant eux.

Regarder de plus près

Comment les gens devaient-ils traiter le sang d’un animal égorgé?

Pourquoi Dieu a-t-Il donné des instructions aussi explicites concernant les pratiques sexuelles d’Israël?

Comment pouvez-vous maintenir la pureté morale dans la société d’aujourd’hui?

Conclusion

Dieu exige toujours que Son peuple soit saint. Nous ne pouvons violer la loi morale de Dieu et échapper aux conséquences; mais oh, quelles bénédictions procure l’obéissance!