DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 03 DÉCEMBRE 2020

DÉVOTION JOURNALIÈRE DU 03 DÉCEMBRE 2020

décembre 3, 2020

Lecture: Lévitique 14: 1-57
«Voici quelle sera la loi sur le lépreux, pour le jour de sa purification. On l’amènera devant le sacrificateur.» (Lévitique 14: 2)

Quand j’étais jeune, après avoir pris mon bain, je devais me présenter à ma mère pour son inspection.

Elle me vérifiait, regardait mes mains et mon visage, inspectait mes oreilles, etc., pour s’assurer que j’étais propre. Si je n’étais pas assez propre, c’était de nouveau au savon et au gant de toilette.

Pour qu’un lépreux soit purifié, il fallait qu’il se montre au sacrificateur. Jusqu’à ce qu’il soit déclaré propre, il n’était pas autorisé à entrer dans la ville, de sorte que le sacrificateur devait sortir du camp ou s’éloigner des tentes pour inspecter l’individu.

Conformément à cette disposition de la loi mosaïque, même Jésus a ordonné aux lépreux qu’il avait guéris, d’aller se montrer au sacrificateur (Matthieu 8: 2-4).

La maladie du péché est, aux yeux de Dieu, beaucoup plus impure que la lèpre.

Les lépreux n’étaient pas autorisés à habiter dans les zones résidentielles ou en présence d’autres personnes; de même, ceux qui ont péché ne seront pas autorisés à habiter en présence de Dieu.

Ils seront maintenus séparés et interdits d’entrer au Ciel.

Cependant, même s’il n’y avait aucune assurance que le lépreux serait purifié de la lèpre, nous sommes assurés que si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner.

Nous pouvons tous être purifiés du péché!

Lorsqu’un lépreux était purifié, il y avait une différence dans sa peau et
dans sa chair; il serait sensiblement différent de la façon dont il était avant d’être purifié.

La même chose est vraie lorsque nous sommes purifiés du péché. Il y a un changement; après avoir été purifiées par le Sang de Jésus, nos vies seront différentes, sensiblement transformées, et propres.

L’Écriture nous dit que les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont devenues nouvelles; nous sommes des créatures différentes.

Si le sacrificateur inspectait et découvrait ne serait-ce qu’une petite trace de lèpre, il déterminerait que l’individu n’a pas été purifié.

La même chose est vraie pour le péché; s’il reste une trace de péché dans notre vie, on n’a pas été purifié.

Bien que nous n’allions pas voir un sacrificateur pour être inspecté lorsque nous sommes purifiés du péché, ceux qui nous entourent inspectent continuellement et très minutieusement notre vie chrétienne.

Aucun signe ou trace de péché ne devrait être là.

Quel merveilleux privilège nous avons, de vivre des vies qui sont propres et pures aux yeux de Dieu, et au-dessus de tout reproche aux yeux de l’homme!

Contexte

Dieu avait dit aux Israélites que la maladie de la lèpre rendait ses victimes «impures».

Alors que d’autres cultures ont pu considérer cette condition comme une maladie horrible, le concept de «malpropre» était basé sur les lois de Dieu, et la lèpre était souvent utilisée comme une analogie du péché.

Le contact avec un lépreux souillait quiconque le touchait; alors si la guérison d’autres maladies était appelée «guérison», celle de la lèpre était appelée «purification».

Les personnes atteintes de cette maladie devaient se tenir séparées des autres et ne pouvaient pas entrer dans les villes fortifiées (ou dans le camp d’Israël).

Chaque fois que les lépreux se trouvaient à proximité d’autres personnes, ils devaient se protéger et crier: «Impur! Impur! » pour prévenir les personnes non infectées de se rapprocher d’eux.

À l’époque biblique, si les lépreux s’approchaient trop des personnes non infectées, ils étaient bombardés de pierres pour les obliger à s’éloigner.

En 1873, le Dr Armauer Hansen de Norvège a été le premier à voir le germe de la lèpre au microscope, fournissant la preuve que la lèpre est causée par un germe.

Ce n’est pas héréditaire. Des traitements médicaux ont été développés dans les années suivantes et en 1970, des essais de médicaments sur l’île de Malte ont conduit à un traitement efficace de la lèpre.

Depuis lors, des millions de personnes ont été traitées avec succès contre la lèpre, sans pratiquement aucune rechute.

Cependant, la lèpre existe toujours dans de nombreuses régions du monde.

Regarder de plus près

Quelles actions sacrificielles devaient être entreprises par le lépreux purifié?

Quelle pourrait être une raison symbolique de sacrifier l’un des deux oiseaux et de laisser partir l’autre?

En quoi les actions requises par la loi mosaïque sont-elles similaires aux actions qui pourraient être prises par les responsables de la santé lors d’une épidémie moderne?

D’autres personnes «inspectent» nos vies en observant nos actions et réactions quotidiennes.

Quels comportements pourraient-ils considérer comme «impurs»?

Quels comportements classeraient-ils comme «purs»?

Conclusion

Ceux qui inspectent votre vie observent-ils une vie exempte de toute trace de péché?