DÉVOTION 2021 DU 9 AVRIL Hébreux 3: 1-19

DÉVOTION 2021 DU 9 AVRIL Hébreux 3: 1-19

avril 9, 2021

Lecture biblique : Hébreux 3: 1-19
«Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement.» (Hébreux 3:14)

Au milieu de mon adolescence, j’étais très intéressé par l’électronique.

En lisant un magazine amateur d’électronique, je pus construire un récepteur radio assez simple. (Cela vous donnera une idée sur mon âge : c’était un ensemble de plusieurs fils soudés et connectés à un « tube ».)

Une fois que je me rendis compte que le sens des aiguilles d’une montre vu du dessus de la prise est dans le sens inverse des aiguilles d’une montre vu de dessous, cela fonctionnait.

Conforté par ce succès, je me suis lancé dans la construction d’un récepteur superhétérodyne à cinq tubes.

Les défis étaient nombreux. Ce n’était pas un kit, j’ai donc dû acheter les composants individuellement, ce qui a nécessité de nombreux passages dans les magasins d’électronique.

Le coût était important et je n’avais qu’un emploi à temps partiel. Enfin, le projet a été finalement arrêté car je n’avais pas pu trouver l’un des composants nécessaires.

Un an plus tard, quand j’ai pu trouver et acheter la pièce manquante, j’ai pu terminer l’ensemble. Mais le récepteur ainsi monté ne fonctionna pas, et mon enthousiasme pour le projet avait enfin pratiquement disparu.

Avec le recul, je me dis que cela aurait été formidable si j’avais pu confier le projet à moitié terminé à quelqu’un qui comprenait vraiment l’électronique. Peut-être que j’étais à deux doigts de la victoire !

Finalement, j’ai donné les composants qui ne fonctionnaient pas à quelqu’un qui montrait un léger intérêt pour ce projet, mettant ainsi fin à ma courte carrière d’électronique.

Beaucoup de gens abordent leur marche chrétienne comme je le fis avec mon projet d’électronique.

Ils commencent avec beaucoup d’enthousiasme. Certes, ils ont des difficultés et des obstacles à surmonter, mais avec l’aide du Seigneur, ils sont victorieux.

Puis, après un certain temps, ils perdent la passion qu’ils avaient initialement pour l’Évangile.

Dans plusieurs cas, la cause d’abandonner n’est pas tant le désir de faire des mauvaises choses mais la perte de détermination à s’y accrocher.

Et à la fin, à quoi cela sert t-il à une personne de commencer à servir le Seigneur, et ne pas aller jusqu’au bout ?

Dans le texte d’aujourd’hui, il nous est rappelé que seuls deux des hommes adultes qui ont quitté l’Égypte avec Moïse ont survécu pour entrer dans la Terre promise. La majorité n’a pas gardé sa «confiance jusqu’au bout» et, par conséquent, ils étaient aussi perdants tout comme s’ils n’avaient jamais commencé le voyage.

Le verset 13 du chapitre 3 nous encourage à nous exhorter (c’est-à-dire à nous encourager) les uns les autres quotidiennement.

Notre encouragement peut être exactement ce qui aidera notre frère ou notre sœur lorsqu’ils traversent une bataille spirituelle. De même, nous avons besoin de l’encouragement des autres de temps en temps.

Pensez à ce que cela aurait pu être si j’avais reçu de l’aide de quelqu’un qui s’y connaissait pour mon projet de «radio»! Mais j’étais à peu près seul, et le projet n’a pas abouti parce que j’ai abandonné avant qu’il ne soit terminé.

Veillons à conserver notre assurance et à persévérer jusqu’au bout!

Contexte

Le chapitre 3 montre la supériorité du Christ sur le fidèle Moïse. Si le rejet par Israël de la direction de Moïse dans le désert les a empêchés d’entrer dans la Terre Promise, combien plus grave le résultat pour ceux qui rejettent Jésus-Christ.

Continuer et persévérer dans la foi chrétienne est un thème central du Livre des Hébreux.

Au verset 6 du texte d’aujourd’hui, l’écrivain demande aux croyants de « retenir fermement » leur foi. Au verset 14, il leur dit de « rester fermes jusqu’à la fin ».

Ces versets sont au cœur de l’analogie selon laquelle la vie chrétienne est similaire à la course à pied.

Tout comme les coureurs doivent s’entraîner et se préparer pour courir, puis persévérer et avancer jusqu’à la ligne d’arrivée, les chrétiens doivent également continuer et persévérer dans la foi pour avancer vers la ligne d’arrivée: le but final, qui est le paradis.

Les Juifs du premier siècle considéraient très fortement Moïse, ce qui est une explication possible du choix de l’écrivain d’utiliser l’expérience des Israélites dans le désert comme exemple de son argumentation (versets 6-11).

Dans ce passage, l’auteur cite directement le Psaume 95: 7-11. Les versets de ce psaume sont cités trois fois en Hébreux, en 3: 7-8, 15 et 4: 7.

Au verset 9, le placement d’un laps de temps de quarante ans est peut-être parallèle aux quarante ans que les Israélites ont passés dans le désert, et à la période de temps qui s’était écoulée depuis le rejet de Christ en 30 de notre ère.

Les enfants d’Israël ont vu l’œuvre de Dieu dans le désert pendant quarante ans, et vers 70 après JC, lorsque le livre des Hébreux fut écrit, les lecteurs avaient également eu environ quarante ans, depuis 30 après JC, pour examiner les preuves de l’œuvre du Christ.

Regarder de plus près

1.      Comment l’écrivain décrit-il ceux qui se détournent de Dieu ?
 
2.      Que signifie endurcir son cœur ?
 
3.      Que pouvez-vous faire pour encourager d’autres chrétiens à grandir et à continuer dans la foi ?

Conclusion

Un vieux refrain dit : « Je suis déterminé à tenir jusqu’au bout. Jésus est avec moi ; sur Lui je peux compter. Et je sais que j’ai le salut car je le sens dans mon âme. Je suis déterminé à atteindre cet objectif qu’est le ciel. »
 
Faisons partie de ceux qui sont déterminés à aller jusqu’au bout avec le Seigneur: jusqu’au but qu’est le ciel !