DÉVOTION 2021 DU 8 AVRIL

DÉVOTION 2021 DU 8 AVRIL

avril 8, 2021

«Je suis là, j’ai vécu ça» est devenu une phrase souvent citée ces dernières années.

Parfois, nous l’entendons citer sans-gêne en référence à une situation.

À d’autres moments, nous pouvons la prononcer à des connaissances lorsqu’elles ont un accident de voiture sur le chemin du travail, ou à des gens qui souffrent de la résistance d’un adolescent rebelle, ou encore à des gens qui passent des nuits blanches avec un nouveau-né souffrant de coliques, ou à d’autres personnes qui subissent une situation de travail difficile ou qui négocient avec l’enfant d’un «jeune couple».

Lorsque nous avons traversé une situation spécifique nous-mêmes, il est beaucoup plus facile de faire preuve d’empathie envers les autres.

Avez-vous déjà essayé de réconforter quelqu’un qui fait face à une difficulté que vous n’avez jamais vécue? Vous vous sentez très probablement sans force.

Ou peut-être que quelqu’un qui n’a jamais vécu une situation comme la vôtre a essayé de vous consoler. Même si cette personne pense avoir compris, vous savez très bien qu’elle n’a pas bien compris.

Si nous comprenons mieux par l’expérience, réfléchissez à ce que dit notre verset de réflexion. Jésus, qui est Lui-même Dieu, et UN avec Dieu le Père, est devenu un être humain comme nous.

Il a expérimenté la vie sur terre dans toutes ses dimensions. Pourquoi? Pour que nous sachions donc qu’Il comprend ce que nous traversons.

Il a non seulement traversé ce que nous traversons, mais Il en a traversé plus qu’aucun de nous ne pourra jamais le faire.

Lequel de nous a été sans nourriture pendant quarante jours alors que nous étions tentés par le diable?

Avons-nous été trahis, crachés dessus, méprisés ou battus? Même si nous avons vécu tout ceci, nous n’avons pas été tués pour ce que nous sommes ou ce que nous défendons. Jésus a vécu les extrêmes!

Êtes-vous confrontés à quelque chose de difficile aujourd’hui? Peut-être que la douleur émotionnelle vous déchire le cœur, ou vous faites face à une situation qui ressemble à une montagne qui ne peut jamais être surmontée.

Prenez courage! Jésus comprend; Il comprend vraiment, et Il s’en soucie. Il vous regarde avec des yeux d’amour et Il veut vous aider.

Tendez-Lui la main dans la prière en ce moment, et attendez-vous à ce qu’Il réponde avec grâce et force au moment favorable.

Contexte

Aux versets 5-8, l’auteur cite le Psaume 8. Dieu a voulu que l’homme domine la terre, mais à cause du péché, l’homme a perdu la capacité d’avoir ce contrôle.

Jésus, parce qu’Il a vécu sans péché, a cette domination.

Jésus s’est fait «abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges» quand, dans Sa modestie, Il est descendu dans ce monde.

Il a souffert de l’humiliation pour que cela puisse être suivi par Son exaltation. L’humiliation puis l’exaltation sont le processus que le Seigneur a pris, et Ses disciples suivront le même processus.

L’offrande de substitution du Seigneur est clairement exposée dans ce passage.

Il a goûté la mort pour chaque homme; Il a souffert à notre place. Un des buts de la venue du Christ sur terre, est mentionné ici: qu’il puisse être comme Ses «frères».

Au verset 10, le mot prince signifie «chef de file». C’est une image militaire de celui qui prend les devants, et ses partisans sont derrière lui.

Jésus a souffert dans le but suprême «d’amener de nombreux fils à la gloire». Dans ce verset, le mot perfection ne signifie pas sans péché ni faute, car Jésus était sans péché. Cela signifie «complet».

La sanctification est ce qui accomplit l’unité mentionnée au verset 11. Elle nous rend semblables à Jésus-Christ. Jésus a prié pour que Ses disciples soient un, comme Lui et Son Père sont un.

Les versets 11-13 font référence au lien que Dieu attend que nous ayons avec Jésus-Christ.

Quand nous pensons à l’importance du sacrifice dans lequel Dieu s’est engagé pour répondre aux besoins de l’humanité pécheresse, nous pouvons commencer à entrevoir l’importance de ce grand salut dont nous sommes rendus participants.

La puissance de Satan (versets 14 et 15) passe par le péché. Il préside le royaume de la mort à cause du péché.

Il n’y avait pas de mort dans le monde jusqu’à ce que le péché soit entré. L’aiguillon de la mort est le péché, donc quand le péché est enlevé, l’aiguillon est également enlevé, et la peur de la mort est dissipée pour le chrétien.

Nous voyons le grand dessein que Jésus avait en abandonnant tout. Il a souffert pour plusieurs raisons.

Premièrement, Sa souffrance était nécessaire pour s’identifier à l’humanité.

Ensuite, Il a souffert la mort pour racheter l’humanité et pour rendre inefficace la puissance et la peur de la mort par Sa résurrection.

Finalement, Ses souffrances L’ont qualifié pour être notre Souverain Sacrificateur devant Dieu le Père.

Regarder de plus près

Sur quoi le Christ a-t-Il autorité?

En tant que chrétiens, pourquoi n’avons-nous plus besoin de craindre la mort?

Pensez à certaines tentations récentes auxquelles vous avez pu faire face. Pourquoi Jésus comprend-Il ce que vous traversez? Comment aurait-Il réagi dans votre situation?

Conclusion

Jésus-Christ comprend chaque situation. Il est plus que capable de vous aider à relever tous les défis auxquels vous faites face aujourd’hui, si vous le Lui demandez.